• E.L.M.S pour TheLinkFwi@

AVA AIR LES NOUVELLES AILES DES ANTILLES !


Ava Air, la nouvelle compagnie aérienne, verra bientôt le jour. Une société portée par le Martiniquais David Renard. D'ici septembre, il sera possible de voyager dans les îles de la Caraïbe pas cher.

ava air.jpg

Ava Air un projet mûr depuis 4 ans :
L'idée est de désenclaver la Martinique et de l'ouvrir à la Caraïbe.« Nous voulons que chacun puisse voyager et découvrir nos îles désormais jumelles, sans pour autant se serrer la ceinture » , lance David Renard le président d'Ava Air.

Fort d'une solide expérience dans le domaine de l'aéronautique : mécanicien navigant, ingénieur navigant, pilote de ligne, commandant de bord, David Renard a aussi exercé dans l'armée.

Depuis quatre ans, le professionnel mûrit ce projet. Pour se faire connaître, il lance d'abord Ava Air formation, la toute première école de formation d'hôtesses de l'air et de stewards agréée en Martinique par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Par la suite,

David Renard est parti à la recherche d'investisseurs publics et privés intéressés par un projet de compagnie aérienne.

Difficile d'en trouver. Les collectivités locales n'ont pas réagi. Un privé va le soutenir et l'aider à mettre sur pied la compagnie qu'il monte avec ses fonds propres.

ava air2.jpg

« Le modèle économique d'Ava Air se base sur l'économie sans pour autant rogner sur la qualité et la sécurité. Il y aura un personnel navigant sur chaque vol. Nous avons un avion de type Jetstream 32, un avion anglais très fiable de 21places, assez léger, qui consomme peu de carburant. Les taxes sont le budget numéro 2 de la compagnie, alors si on peut réduire dessus, cela permet de réduire aussi le prix des billets » , explique David Renard.

Un modèle économique viable qui a été validé et vérifié par plusieurs spécialistes financiers et aéronautiques assure le président.

Guadeloupe, Dominique, Saint-Martin et Saint Lucie pour commencer :

Les premières lignes desservies seront Pointe-à-Pitre, Saint-Martin, la Dominique et Sainte-Lucie.

« Nous serons moins chers que le bateau! Nous ne venons pas en concurrence frontale du transport maritime, ni même des compagnies aériennes. Il y a de la place pour tout le monde. Nous allons occuper une plage horaire différente, proposer un vol tôt le matin et un retour tard le soir » .

David Renard espère bien démocratiser davantage le transport aérien dans la Caraïbe et provoquer un petit sursaut chez les décideurs locaux.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@

#guadeloupe #martinique #caraïbe #aviation #avaair #tourisme

21 vues0 commentaire