• E.L.M.S pour TheLinkFwi@

LE MALATHION CANCEROGENE : MARISOL TOURAINE REAGIT ENFIN !


Marisol Touraine Ministre de la Santé est sortit du silence, et s'est exprimée sur le récent rapport de l'OMS sur la dangerosité (pas encore avérée) du Malathion et de quatre autres pesticides. La ministre prend acte mais ne condamne pas l'utilisation du Malathion dans l'Outremer français !
touraine.png

Hier la ministre de la santé Marisol Touraine s'exprimait sur le récent rapport de l'OMS concernant une possible dangerosité du Malathion sur la santé. Ce pesticide efficace dans la lutte contre le Chikungunya et le zika, utilisé en Guyane,en Nouvelle Calédonie,à Saint-Martin et à Saint-Barthélémy. Rappel : Une note de deux pages datée de vendredi dernier, divulguée le jour même par Le Figaro, remettait le malathion et ses risques au-devant de l'actualité. Rédigée par l'agence du cancer de l'Organisation mondiale de la santé (IARC), elle résume les résultats de tests effectués sur cinq herbicides et insecticides, dont le malathion. Pour cet insecticide la note évoque notamment des risques de cancer, cancers du sang, de la prostate, des dégâts chromosomiques et des perturbations hormonales. L'IARC se base notamment sur des études réalisées depuis 2001 aux États-Unis, au Canada et en Suède.

Sur ce site vous verrez toutes les conséquences du malathion:

http://www.sagepesticides.qc.ca/Recherche/Resultats.aspx?search=matiere&ID=141

Plusieurs politiciens dont la sénatrice écologiste Aline Archimbau ou le conseiller régional d'opposition José Gaillou reprochaient aux ministres leur silence ! José Gaillou évoquait « un sentiment mitigé de dégoût et de colère, tant le mépris fut de circonstance par les responsables de la démoustication en Guyane à l'égard de Guyane Écologie et du collectif Stop malathion ». Interrogée par la député EELV(Europe Ecologie Les Verts) Laurence Abeille, la ministre a prit la parole à l'Assemblée nationale hier, "C'est évidemment un signal d'une très grande importance qui doit nous mobiliser et nous alerter,Nous ne pouvons pas faire comme si ces produits ne posaient pas des risques pour les utilisateurs."

malathion2.jpg

A savoir : le malathion est un insecticide interdit en Europe, mais utilisé en 2014 en Guyane et en Nouvelle-Calédonie – à titre dérogatoire – pour lutter contre le chikungunya et le zika. "Depuis l'annonce de l'OMS, l'utilisation de ce produit a été suspendue en Guyane, mais pas en Nouvelle-Calédonie.

"Je veux vous assurer que le gouvernement reste très vigilant parce qu'on ne peut pas prendre de risques avec la santé de nos concitoyens" rassurait la ministre de la santé à ses collègues de l'Assemblée.

Changement de Position de la part de Marisol :

En juillet dernier, Marisol Touraine s'était pourtant fendue d'un communiqué (avec Ségolène Royal et George Pau-Langevin) pour défendre l'usage du pesticide, considérant qu'il pouvait être employé "de manière sécurisée". ​Une position qu'elle a justifiée, ce mercredi, à l'Assemblée : "Le malathion a été utilisé de manière dérogatoire pour faire face au chikungunya, puisque le virus a été résistant à tous les autres insecticides." Marche arrière, donc. "Les agences sanitaires vont désormais être amenées à se pencher sur la question de savoir ce qu'elles devront préconiser en cas de nouvelle épidémie de chikungunya face à l'inefficacité d'autres produits", a conclu la ministre, sans plus de précisions sur l'impact sanitaire des pulvérisations passées en Outre-mer.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@ l'Actualité en un clic !!

#Guyane #santé #malathion #politique #société

14 vues0 commentaire