• E.L.M.S

[MEURTRE DE WALTER SCOTT] LA VIDÉO DU POLICIER DIFFUSÉE


Saurons nous un jour toute la vidéo sur la mort de Walter Scott ? C'est la mission que s'est fixée la police de Charleston en diffusant la vidéo du véhicule du Policier Michaël Sagler 34 ans, accusé de meurtre et qui risque la peine de mort pour son geste.
feu.jpg

Tout partait d'un banal contrôle routier, samedi à Charleston en Caroline du Sud, l'officier de policer Michaël Sagler 33 ans arrête Walter Scott 50 ans ancien militaire,retraité des Gardes Côtes, pour un feu arrière cassé. L'échange semblait courtois puis soudain les deux hommes se disputent et en viennent aux mains. Walter Scott tente de s'échapper une première fois se fait rattraper par le policier. La bagarre continue, le policer tente de maîtriser sa future victime, qui de nouveau essaiera de s'enfuir mais là, c'est le drame ! Michael Sagler prend son arme et tire à huit reprises sur un Walter Scott désarmé, cinq balles transperceront son corps.Walter Scott gît sur la pelouse, mort ! Comble de l'histoire l'officier de police, sans doute conscient de sa bavure, a maquillé la scène de crime et, menti sur la victime. Dans la vidéo qui fait le buzz sur la toile on y voit le policier lui tirer dans le dos à huit reprises, touchant la victime cinq fois. Après les coups de feu, le policier, affirma via sa radio que la victime avait pris son pistolet paralysant, ce que réfute le seul témoin de la scène Feidin Santana qui se rendait à son travail au moment des faits.

Ce qui s'est passé avant la mort de Walter Scott :

Dans la vidéo diffusée par les forces de police de Charleston(Caroline du Sud), on voit le policier Michael Sagler 33 ans, arrêté une Mercedes noire dans laquelle se trouve un Walter Scott, un afro-américain de 50 ans. Le contrôle était courtois, le policier mène son contrôle avec calme, demande les papiers du véhicule au conducteur, lui signale au passage que son feu arrière est cassé. Comme le rapporte le quotidien The Daily Beast :

- “Can I see your license, registration, and insurance card?”. Walter Scott dit que l'assurance du véhicule est à son voisin...

- “I got my license,” dit Scott.

- “OK, let’s start with your license, répond l'officier de police qui poursuit le contrôle avec calme, dans un ton plutôt courtois. Le policer explique au contrevenant la raison de son contrôle : “The reason for the stop, sir, is your brake light’s out”.

L'officier Sagler revient et lui demande à nouveau les papiers du véhicule ou n'importe quel papier. Walter Scott répond : “I don’t have the insurance card...Like I say, I just bought the car from my…my neighbor. I was planning on doing all that on Monday. He still has the insurance on the car.”

Le policier repose la même question sans doute sentait-il le mensonge :

- “You have insurance on the car?”

- “No, I don’t have insurance on the car” lui répète Scott.

- “If you don’t have insurance on your car, since you bought it, you have to have insurance,” répond l'officier Sagler.

- “I haven’t bought it yet.” “Like I’m saying, I’m going to do that Monday.”

- “But you bought it.” pose à nouveau l'officier.

- “He said I could drive the car, yeah." dit Walter Scott.

- “Oh, OK,” dit l'officier.

- “Because my car is down... I can call him.” (Walter Scott).

- “Let me have your driver’s license,” demande Michael Sagler. Scott la lui tend, mais le policier dans le doute demande de nouveau les papiers du véhicules. “You don’t have any paperwork in the glove box?”.

- “No, sir”répond Scott

- “No registration in there? No insurance?” Slager asks.

- “He has all that stuff,” répond Scott.

- “OK, but you bought this car?” “Did you already buy it?” demande l'officier

- “Not yet...I’m about to buy it Monday.” dit Scott inquiet.

- “A minute ago, you said you bought it, you’re changing it over on Monday,” Slager demande le policier intrigué par les réponses du contrevenant.

- “I’m sorry about that" lui répond Scott confus .

L'officier retourne à son véhicule pour terminer son contrôle et placer une contravention quand, soudain, Walter Scott ouvre la porte de la Mercedes et s'enfuit. Le policier surprit quitte son véhicule et lui court après : Pourquoi la fuite ? Walter Scott avait il quelque chose à se reprocher ? Etait-il en règle avec la justice ? L'enquête menée par les services de police de Charleston nous en dira plus. En attendant le policier Michael Sagler est maintenu en détention où il risque de 30 ans à la peine de mort pour le meurtre de Walter Scott.

Vidéo complète du meurtre de Walter Scott :

E.L.M.S pour TheLinkFwi@ l'Actualité en un clic !!

#EtatsUnis #policebrutality #handsupdontshoot #faitsdivers #Charleston

9 vues0 commentaire