• E.L.M.S

LES FRANCAIS ADORENT L'OUTREMER ET LE FONT SAVOIR !


Contrairement aux idées reçues, les Français portent un véritable intérêt pour l'Outremer. Le dernier sondage IFOP montre que les français de l'Hexagone s'intéressent à leurs compatriotes de l'Outremer qu'ils tiennent en estime. Les résultats le prouvent eux-mêmes !

Le sondage émit par l'Ifop a interrogé un échantillon de 985 métropolitains non-originaires d'Outre-mer, extrait d'un échantillon-maître de 1 050 personnes représentatif de l'ensemble de la population métropolitaine âgée de 18 ans et plus, et un échantillon de 552 métropolitains originaires d'Outre-mer, extrait d'un échantillon-maître de 8 654 personnes représentatif de l'ensemble de la population métropolitaine âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 18 février au 12 mars. Les résultats publiés prouvent et démontent les idées reçues. Les français de l'hexagone, s'intéressent à l'outremer beaucoup !

Ainsi, ils sont 81% des Français à avoir de la sympathie à l'égard de leurs compatriotes d'Outre-mer et 24% en ont beaucoup. 8% n'éprouvent pas de sympathie et 11% sont indifférents. 53% estiment que les outre-mers sont en retard sur le plan économique (ils étaient 70% en 1998). De même, ils sont 53% à penser que ces territoires vivent principalement de subventions et des aides de la Métropole. Ils étaient 64% à le penser en 1998. 46% estiment que ces collectivités coûtent cher à la France (ils étaient 44% en 1998). Les Français originaires d'Outre-mer de l'Hexagone sont 49% à le penser.

En ce qui concerne l'Outremer comme atout pour la France, ils ont répondu de façon positive : Ils sont 82% des Français de l'Hexagone à penser que les outre-mers présentent un intérêt touristique et stratégique non négligeable. 70% estiment que les outre-mers contribuent au rayonnement de la France dans leurs bassins géographiques. 71% saluent la qualité de leur production de rhum et 64% celle des bananes.

58% jugent les outre-mers utiles à la Défense nationale. Ce ratio atteint 72% chez les originaires d'Outremer de l'Hexagone.

Sur la question de l'indépendance des territoires d'Outrermer, là les français de l'hexagone sont partagés : 25% des Français croient que les territoires d'Outremer seront indépendants d'ici à 20 ans. Ils étaient 37% à le croire en 1998. 63% des originaires d'Outre-mer de l'Hexagone pensent qu'ils seront encore français dans 20 ans. 26% des Français de l'Hexagone se montrent favorables à l'indépendance, ce qui marque plutôt une tendance à la baisse : ils étaient près d'un tiers à y être favorables en 1998 (32%).

Les Métropolitains originaires d'Outre-mer se montrent encore plus attachés au maintien des Dom-Com dans la République française (à 61%) que les autres Français vivant dans l'Hexagone (à 57%) : seulement 29% d'entre eux souhaitent cette indépendance, principalement parmi les jeunes de moins de 35 ans, les catégories les plus populaires mais aussi les travailleurs indépendants qui sont près de la moitié (47%) à y être favorables (contre 35% des salariés du secteur public par exemple).

61% des Ultramarins vivant en Métropole et 46% des Français de l'Hexagone se déclarent ouverts à un départ dans un territoire d'Outre-mer en cas d'opportunité professionnelle.

44% des Ultramarins vivant en Métropole et 22% des Français de l'Hexagone envisagent d'investir dans un territoire d'Outre-mer dans un avenir proche - dans l'immobilier ou dans le capital d'entreprises locales. 63% des Ultramarins vivant en Hexagone et 79% des Français de l'Hexagone évoquent la qualité de l'environnement comme déterminante dans leur choix d'investir.

A la question : êtes-vous déjà aller en Outremer ?

50% des Ultramarins et 19% des Français de l'Hexagone déclarent s'être rendus dans un département ou un territoire d'Outre-mer.

Deux tiers des Ultramarins (68%) et plus de la moitié des Français de l'Hexagone (53%) ont le projet de se rendre dans un département ou un territoire d'Outre-mer. 45% des Français de l'Hexagone et 36% des Ultramarins ont l'intention de se rendre à La Réunion. L'île de l'océan Indien devance l'archipel des Antilles, partagé entre la Martinique (39% de citations parmi les Français de l'Hexagone, 33% auprès des Ultramarins) et la Guadeloupe (36% et 32%). Dans une moindre mesure, les futurs voyageurs se tournent également vers les territoires de l'océan Pacifique que sont la Polynésie française (22% et 16%) et la Nouvelle-Calédonie (16%, et 14%). La Guyane s'avère quant à elle davantage prisée des Ultramarins que des Français de l'Hexagone (15% et 9%). Dans le domaine économique, les "français", seraient plus prompts à reconnaître les atouts économiques des territoires d'Outremer : Tourisme, production agricoles, les énergies renouvelables. En parallèle les images stéréotypales reculent fortement. Ainsi, 61% des ultramarins et 46% des français de l'Hexagone sondés, se disent "ouverts" à un départ dans l'un de ces territoires en cas d'opportunité professionnelle. Ce sondage montre une quasi évolution, vers le positif en ce qui concerne, l'acceptation des territoires d'Outremer dans la conscience nationale. Les français d'Outremer ne sont plus des français entièrement à part mais des français à part entière. E.L.M.S pour TheLinkFwi@ l'Actualité en un clic !!

#guadeloupe #martinique #guyane #tourisme #Outremer #économie

11 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com