• E.L.M.S

PRESENTATION DU MEMORIAL ACTE PAR VICTORIN LUREL !


Le 10 Mai prochain, aura lieu l'inauguration du Mémorial Acte en Guadeloupe, avec la présence du Président de la République Française, de plusieurs chefs d'Etats Africains et de délégations de la Caraïbe. C'était l'occasion pour Victorin Lurel de faire une présentation de cet ouvrage très décrié !

mémorial.jpg

L’inauguration du Mémorial ACTe se déroulera le 10 mai 2015 en présence du Président de la République François Hollande et de plusieurs chefs d’Etats ou de gouvernement venus d’Afrique et de la Caraïbe. C’est dans cette perspective que Victorin Lurel présentait il y a quelques jours au Ministère des Outre-mer ce grand projet, aux côtés de la ministre Georges Pau-Langevin. Un projet qui ne fait pas l’unanimité, et dont le financement (80 millions d’euros dont 50 de subventions), auquel contribue largement la collectivité régionale, interpelle certains guadeloupéens, et les opposants du président de région. Une présentation qui a également été l’occasion pour le président Lurel, qui s’est déclaré ouvert à certaines polémiques « intéressantes » de regretter en la circonstance l’absence de respect dans le débat, et la « fatwa » lancée contre le professeur Niort.

Qu'est ce que le Mémorial Acte ?

Le projet du Mémorial ACTe répond à l’ambition de participer à la création d’une mémoire collective et d’encourager la recherche sur la traite négrière, l’esclavage et leurs abolitions. Il s’agit ainsi pour la collectivité régionale de contribuer par la connaissance, la culture et la création à la fermeture des blessures d'une histoire marquant l’édification de la société guadeloupéenne comme celles de la Caraïbe et des Amériques, en mettant à la disposition de tous un espace dédié. Le Mémorial ACTe sera un lieu pour apprendre, se recueillir, (re)chercher une histoire désormais commune à l’humanité. Le projet sera donc ancré sur la mémoire de la traite et de l’esclavage, mais aussi tourné sur les expressions qui en sont nées et qui en naissent aujourd’hui. C’est avant tout un lieu de réconciliation, de promotion d’un nouvel humanisme et d’entente entre les peuples, les nations.

Situé sur le site de l’ancienne usine sucrière Darboussier à Pointe-à-Pitre, sur une dizaine d’hectares, le chantier du Mémorial ACTe est toujours en cours. Pour rappel, la première pierre a été posée le 27 mai 2008, lors de la commémoration du 160e anniversaire de l’abolition de l’esclavage en Guadeloupe. Les travaux effectifs de construction ont débuté en mars 2013. Le Mémorial ACTe sera un imposant édifice de 2500 m2 comprenant plusieurs espaces :

  • un bâtiment principal offrant 1700 m2 d’exposition permanente

  • 700 m2 d’exposition temporaire

  • un restaurant gastronomique

  • un espace de recherches généalogiques

  • une médiathèque

  • une salle des congrès modulable pour accueillir spectacles, conférences et autres événements.

Idée du projet :
mémorial acte.jpg

Il convient de préciser que la maîtrise d’œuvre est assurée par l’Atelier guadeloupéen d’architecture Berthelot/Mocka-Celestine (BMC), mandataire du groupement lauréat du concours international de maîtrise d’œuvre lancé en juin 2007 par la collectivité régionale, ainsi que la SARL d’architecture Dore/Marton, Colorado, Agence TER.

La Société d’Economie Mixte (SEM) Patrimoniale Région Guadeloupe se charge de la coordination générale.Caractérisé par un parti architectural audacieux, l’édifice se présente sous la forme des racines d’argent sur une boîte noire. Cette dernière, abritera l’exposition permanente, représente le socle renfermant la richesse que constitue la connaissance du passé et sur lequel se construit en partie la mémoire collective. Quant aux aménagements limitrophes, ils ont été conçus sous l’angle de l’écrin devant magnifier le bâtiment tout en le protégeant des nuisances urbaines. Le projet censé rapprocher les peuples de la Caraïbe est pourtant décrié par certains opposants, qui parlent de "Délire Mégalomaniaque" vu le coût. Au départ estimé à 45 millions d'eu, la facture finale dépasserait les 70 Millions d'euros. La note est salée ! et le mécontentement de plus en plus fort car, rappelons le, en Guadeloupe le chômage atteint les 34% dont 60% chez les moins de 25 ans. Les détracteurs se demandent si la construction de cet édifice hors de prix, était nécessaire, quant on aperçoit les chiffres du chômage... CaraïbCreolNews dans son article daté d'aujourd'hui, Samedi 25 Avril 2015, estime que l'inauguration du Mémorial Acte serait évaluée à 680 000 euros. Un peu cher, pour une île où la jeunesse en désuétude cherche à s'en sortir... A Victorin Lurel de répondre dans une vidéo, datée du 16 Avril au Ministère de l'Outremer

Intervention de Victorin Lurel au Ministère des Outremers :

E.L.M.S pour TheLinkFwi@

#guadeloupe #antillesguyane #caraïbe #MémorialActe #politique #VictorinLurel

22 vues0 commentaire