• E.L.M.S

DES ENFANTS HAÏTIENS VENDUS COMME ESCLAVES SEXUELS AUX SOLDATS DE L'ONU !


Ce sont des témoignages accablants pour l'ONU, après les révélations d'affaires d'abus sexuels de la part de soldats de l'armée française, en Centre Afrique plusieurs témoins, dont nombre d'entre eux sont d'anciens employés de l'Organisation Internationale, affirment que des casques bleus auraient violé mais aussi auraient eu recours à de la postitution infantile, notamment en Haïti !

Haïti.jpg

Le témoignage de Celhia De Lavarène ancien chargé de mission de l'ONU, en Bosnie au Libéria, en RDC et en Haïti affirme que des soldats Onusiens auraient abusé à plusieurs reprises d'enfants. Dans ses pays en crise la pratique serait courante, voire systématique ! Dans son témoignage, l'ex-fonctionnaire dit qu’on lui avait demandé (à son organisation) de se rendre en Haïti pour ouvrir un centre d’acceuil pour les enfants entre 4 et 10 ans, des enfants qui sont soit kidnappés, soit faussement adoptés pour servir d’esclaves sexuels, dont beaucoup avaient été abusés par des soldats de la Minustah (Mission des Nations Unies pour Haïti). Selon elle, à l'ONU tous les responsables sont informés de ces pratiques et pourtant aucune sanction n'est prise contre les soldats des différents pays qui sont coupables de ces actes odieux. A croire qu'à L'ONU on pratique la loi du ni vu ni connu !

Combien de bordels d’enfants à Port-au-Prince ?

Difficile à dire car la loi du silence est appliquée à tous. Sans parler du réseau de corruption qui atteint les sommets de l'Etat Haïtien et les membres de l'ONU, comprend tant de gens qu’on ne peut toucher à aucun maillon de la chaîne, aussi petit qu’il soit et qu’il faut abattre ceux qui risqueraient de mettre un grain de sable dans la machine de corruption.

En Haïti, des personnes ont tenté de lever le voile sur ces pratiques, mais elles ont payé de leur vie, c'est le cas du juge Joseph assassiné et entérré au Canada- après un simulacre d’autopsie.

L'affaire est loin d'être enterrée malgré les menaces, Celhia De Lavarène continue de combattre l'exploitation sexuelle de mineur à travers le monde. En 2006 elle a publié un livre "Un Visa Pour l'Enfer", l'ex-fonctionnaire continue de lutter aussi à travers son association "STOP TRAFFICKING OF PEOPLE".

Les révélations ici :

E.L.M.S pour TheLinkFwi@

#Haïti #caraïbe #monde #scandale

59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout