• TheLinkFwi@

DEUX PLECO DANS UNE RIVIERE DE GUADELOUPE

Mis à jour : juil. 10


Une Espèce Exotique Envahissante (EEE), un poisson d’aquarium originaire du Panama et de l'Uruguay, communément appelé Pléco, a été identifié dans la ravine Borine sur la commune de Saint Claude.

Alerté par l’association « La clé d’Ut » responsable de l’aménagement du parc Lepelletier à Montéran, les agents du Parc national ont procédé le 18 juin dernier à une pêche sur la ravine et envoyé les individus récoltés pour détermination au Muséum d’histoire naturelle de Genève.

Les résultats sont formels, deux sous espèces d’Ancistrus cirrhosus sont présentes dans la ravine.

Mais le plus inquiétant est que cette espèce à l’allure préhistorique, d’une longueur maximum de 10 cm, semble occuper la niche écologique d’un autre poisson, le colle roche (Sicydium spp.), qui lui, est naturellement présent dans nos cours d’eau. Dans toutes les zones où les Ancistrus ont été rencontrés, les colle-roches étaient absents...

Autre fait important, des juvéniles de ces Plécos ont été retrouvés dans le cours d’eau, ce qui permet d’affirmer qu’il réussit à accomplir tout son cycle biologique en milieu naturel et se reproduit efficacement.

Une nouvelle étape commence alors. Les agents du Parc doivent tout d’abord déterminer jusqu’où cette espèce est présente dans le cours d’eau. La ravine Borine se prolonge par le Canal Lepelletier en amont et par la Rivière aux Herbes en aval.

Une fois l’aire de colonisation de l’espèce déterminée, un plan d’éradication pourra être mis en place en collaboration avec la DEAL Guadeloupe.

Cette espèce aurait également été observée en Grande Terre, donc toute la Guadeloupe est concernée !

La Direction du Parc national tient à rappeler à tous que la libération des poissons d’aquarium, tout comme le déversement des eaux d’aquarium dans la nature est interdite. Certaines personnes pensent bien faire, mais c’est bien souvent au détriment des espèces autochtones qui sont alors menacées de disparition… N’oublions pas que c’est probablement de cette façon que le poisson lion a colonisé toutes les Antilles, avec les conséquences que l’on connaît aujourd’hui…

Les espèces exotiques envahissantes sont considérées dans le monde comme une cause importante de la diminution de la biodiversité et les coûts associés de contrôle ou de destruction se chiffrent en milliards d’euros, alors prévenons ensemble ce risque au maximum en ayant les bons comportements...

Source : Parc National de la Guadeloupe : http://www.guadeloupe-parcnational.fr/?Une-mechante-bebete-dans-nos-cours-d-eaux

TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Guadeloupe #biodiversité #nature #antilleguyane #antillesguyane #caraïbe

140 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com