• ELMS

HAPPY INDEPENDANCE DAY JAMAÏCA !!!


C'était le 6 Août 1961, la Jamaïque alors colonie Britannique proclama son indépendance, dans le cadre du Commonwealth. L'Histoire de l'indépendance jamaïcaine, remonte au début des années 1940. Ces dans années de guerre, que la Jamaïque gagne son autonomie politique. En effet, la jeune nation caribéenne sur les plans syndicaux et politiques connait une avancée significative, tolérée par la Couronne. Deux partis politiques furent créés : le PNP (People Nation Party) fondé en 1938 et son rival le JLP (Jamaica Labour Party) créé cinq ans après. Les premières élections au suffrage universel eurent lieu en 1944. La Jamaïque rejoignit en 1958 neuf autres territoires britanniques au sein de la Fédération des Indes occidentales organisation dont elle se retira en 1961, les électeurs ayant choisi de renoncer à cette alliance. L'indépendance obtenue le 6 août 1962, la Jamaïque demeura membre du Commonwealth. Le premier Premier ministre de la Jamaïque indépendante fut le travailliste Alexander Bustamante.

Dans les années qui suivirent l'accession à l'indépendance, le pouvoir changea régulièrement de main et alterna entre le Jamaica Labour Party et le People's National Party.Michael Manley, premier chef de l'État issu du PNP fut élu en 1972, mit en place un programme du type socialiste et renforça les relations avec Cuba. Sa réélection (deuxième mandat) marqua le début d'une flambée de violence politique. Après que le PNP eut perdu le pouvoir, début novembre 1980, Edward Seaga prit immédiatement le contre-pied de la politique de son prédécesseur en favorisant la privatisation et en cherchant à nouer des liens étroits avec les États-Unis. Le PNP et Manley revinrent au pouvoir en 1989 et poursuivirent une politique modérée. Manley démissionna pour des raisons de santé en 1992 et Percy Patterson lui succéda à la tête du PNP. Le PNP fut réélu en 1993 et en 1998. Aujourd'hui, le PNP est la tête de la nation avec l'élection pour la seconde fois de Portia Simpson Miller alors première femme politique à la tête d'une nation Caribéenne.

Aujourd'hui, 53 ans après son indépendance, la Jamaïque reste un pays contrasté où les écarts de richesse sont énormes, où la violence des gangs perturbent sa stabilité et font de sa Capitale Kingston la ville la plus violente de la Caraïbe et la 20e Ville Criminelle du monde. Longtemps en marasme économique, la Jamaïque était considérée comme un pays d'émigration : À la fin du xixe siècle et au début du xxe siècle, de nombreux Jamaïcains émigrèrent en Amérique centrale, à Cuba et en République dominicaine pour trouver du travail dans les plantations de bananes et de canne à sucre. Dans les années 1950 et 1960, le Royaume-Uni devint leur principale destination, jusqu'en 1962, date à laquelle il réduisit ses quotas. Les principaux flux se concentrent dès lors vers les États-Unis et le Canada. Environ 20 000 Jamaïquains émigrent chaque année aux États-Unis et 200 000 autres s'y rendent en visite. New York, Miami, Chicago et Hartford comptent parmi les villes américaines qui abritent une importante population jamaïquaine. Les envois de fonds des communautés d'émigrés jamaïquains aux États-Unis, au Royaume-Uni, et au Canada contribuent de façon croissante et significative à l'économie de l'île.

La Jamaïque est mondialement connue pour sa culture, qu'elle a su importer sans trop de difficulté. L'industrie musicale jamaïcaine n'a rien à envier aux USA, car c'est à partir de la fin des années 1950, début des années 1960, que le ska puis le reggae furent créés. C'est en Jamaïque que naquirent des grands noms de ce genre musical, aujourd'hui mondial, le plus célèbre d'entre eux fut bien entendu Bob Marley.

Le Sport, plus particulièrement l'athlétisme fait partit intégrante de la puissance culture de la Jamaïque. C'est sur cette que Usain Bolt vit le jour et continue de briller, pour la plus grande fierté de ses compatriotes.

Aujourd'hui en ce 53e anniversaire d'Indépendance, ce petit pays de 2 millions d'âmes dit oui à un avenir meilleur, comme l'a rappelé le Premier Ministre Portia Simpson Miller dans son allocution télévisée :

et c'est avec fierté que nous leur disons : Happy Independance Day Jamaïca !!!!

E.L.M.S pour TheLinkFwi@L'Actualité en un clic !!

#Jamaïque #politique #histoire #caraïbe #Monde #monde #independanceday

11 vues0 commentaire