• ELMS

99 ANS POUR LES CUISINIERES DE LA GUADELOUPE


Ce samedi, les cusinières ont pu, porter haut les valeurs de la culture guadeloupéenne et, singulièrement, de sa gastronomie. 99 ans que cela dure, et l'engouement ne se dément pas. Comme toujours, la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul était bondée et les centaines de participants n'ont pas manqué l'occasion de déguster, à la sortie de la messe, les douceurs concoctées par ces dames.

Ce samedi matin, les cuisinières ont une nouvelle fois porter haut les valeurs de la culture guadeloupéenne et, singulièrement, sa gastronomie. Cette année marquait la 99e année de l'association, et malgré tout l'engouement ne se dément pas. Comme toujours, la cathédrale était bondée et les centaines de participants n'ont pas manqué l'occasion de déguster, à la sortie de la messe, les douceurs concoctées par ces dames.

Comme chaque année, la fête des cuisinière est célébrée le samedi le plus proche du 10 août, date d’anniversaire de Saint-Laurent, prêtre qui fut brûlé sur un gril pour avoir refusé de céder les trésors de l’Église à l’État.

La fête commence par une longue procession à travers la ville de Pointe-à-Pitre, où près de 200 cordons bleus défilent vêtues de leurs plus belles robes traditionnelles, de foulards en madras, de bijoux traditionnels et d'un tablier sur lequel est brodé le gril de Saint-Laurent, leur emblème. Le flamboyant cortège, dirigé par les doyennes, se rend à la cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul pour y faire bénir leurs paniers remplis de fleurs, d’ustensiles de cuisine et de spécialités locales qui font le charme de la cuisine créole tels que les crabes farcis, les buissons d’écrevisses, les boudins et les accras.A la sortie de la messe, elles défilent en ville pour le plaisir de tous. Eclatantes de couleurs, les cuisinières de la Guadeloupe font admirer leurs plus belles robes traditionnelles avec leurs jupons de broderie anglaise et leur splendide coiffes chargées de significations galantes.

La fête se poursuit à l’heure du déjeuner autour d’un véritable festin en compagnie de nos cuisinières et de la population locale. Il s’agit de la dégustation des victuailles dans une ambiance de danses et de chants aux rythmes traditionnels : biguine, mazurka, gwo ka, zouk...La fête se termine dans la soirée avec le bal des cuisinières dans une atmosphère conviviale et joyeuse. L’association des cuisinières c’est aussi une multitude d’activités durant l’été avec desdéjeuners champêtres traditionnels, des messes suivies de rencontres, des bals et bien d'autres activités !

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Guadeloupe #caraïbe #culture #tradition #antillesguyane #antilleguyane

9 vues0 commentaire