• ELMS

ELECTIONS LEGISLATIVES SOUS TENSION EN HAÏTI


18 Partis aux élections de ce dimanche, tension et violence sont au rendez de ces élections législatives en Haïti.

Les Haïtiens sont appelés aux urnes dimanche 9 août pour élire, avec près de quatre ans de retard, leurs représentants parmi une avalanche de candidatures.

Retardés en raison d’une crise profonde entre le pouvoir exécutif et l’opposition, les scrutins permettant d’élire l’ensemble des députés du pays et deux tiers du sénat ont suscité un engouement historique dans ce pays : 128 partis ont été enregistrés par le conseil électoral provisoire (CEP) et pas moins de 1 855 candidats sont en lice pour les 139 sièges à pourvoir.

Une affluence record qui suscite des inquiétudes quant au bon déroulement du vote. Légalement, chaque candidat peut avoir un mandataire dans chaque bureau de vote de sa circonscription. Mais cette précaution, pour prévenir les fraudes, ne sera physiquement pas applicable dans nombre de bureaux, majoritairement placés dans des salles de classe. Certains sièges de députés, notamment ceux de la capitale, Port-au-Prince, sont brigués par une trentaine de candidats : une telle quantité de mandataires ne peut être accueillie dans un espace déjà occupé par les membres du bureau de vote, d’éventuels observateurs internationaux et les électeurs.

Malgré la forte participation, symbole de l'engouement polique que les haïtiens ont pour la politique, plusieurs fais de violence en marge des votes ont été aperçus e Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) parle d’un « climat de terreur » : « Neuf affrontements armés, cinq assassinats, deux tentatives d’assassinat, sept blessés par balle, deux blessés à l’arme blanche, dix-sept blessés à coups de pierre et dix cas de bastonnade » ont eu lieu pendant le mois de campagne électorale.Cette violence, tristement habituelle en période électorale, freine la participation des citoyens pour qui, par ailleurs, les scrutins législatifs ne présentent pas de grand intérêt

Parmis les fais de violence, notés par le quotidien HaïtiLibre, il y aurait eu dans le département de l’Ouest, des jets de pierres ont été constatés au Centre de vote de l'École nationale Colombie. Le Centre de vote de Mergé est fermé temporairement, les mandataires des partis politiques, sans mandats sont très en colère. Plusieurs Centre de vote à travers la capitale ont été obligés de fermer, des bulletins de votes ont été déchirés et du matériels détruits. À Carrefour, des électeurs se présentent aux bureaux de vote avec des sac au dos sans être fouillé... ! Dans beaucoup de Centres de vote il y a plus de mandataires que d'électeurs... A Cité-Soleil, on nous rapporte que des individus tentent de manipuler les électeurs. Au Centre de vote Stade Sylvio Cator, certaines personnes ont rapporté de vives tensions dans la file d'attente. Au lycée Jacques 1er de la Croix-des-Bouquets un homme a voté avec son permis de conduire !Au Lycée de Pétion-ville les opérations se déroulent normalement, la famille présidentielle est attendue pour Toutefois, des membres des bureaux de vote ont empêché des mandataires de partis politiques de voter. Ces mandataires, munis de leur mandat et de leur CIN, menacent de perturber le scrutin.

Les employés du Centre de vote Argentine Bellegarde ont quitté précipitamment les lieux après les violences. Le Centre est maintenant fermé et ne peut ré-ouvrir faute de personnel !Au Centre de vote Jean-François Cauvin, les élections sont annulées...À l'Arcahaie, des tirs ont été enregistrés, les bureaux de vote saccagés et le Centre fermé.En Artibonite, à Saint-Marc le vote n'a toujours pas débuté dans plusieurs Centres de vote faute de membres de bureau de vote et dans les Centres ouverts peu d'électeurs. Au Gonaïves le calme règne dans les 34 centres de vote mais les électeurs son peu nombreux...Dans le département de la Grand'Anse, des échauffourée entre des membres de bureaux de vote de Wozo et des mandataires de partis politiques, ont eu lieu. Au lycée Nord Alexis de Jerémie un homme a été arrêté avec plusieurs bulletins de vote. À Jérémie sur 3 centre de vote 2 sont déjà fermés.Dans le Nord-Est à Ouanaminthe, des irrégularités de toutes sortes ont été constaté, plusieurs Centres de vote ont ouvert avec plus de 2 heures de retard.

Les résultats sont quant à eux attendus à la fin de la journée. E.L.M.S pour TheLinkFwi@ l'Actualité en un clic !!

#Haïti #caraïbe #Monde #vote #électionlegislatives #politique #société

11 vues0 commentaire