• ELMS

PRESSIONS DES USA SUR LA REPUBLIQUE DOMINICAINE


Le Gouvernement américain s'insurge et fait pression sur la République Dominicaine pour que cesse les déportations massives de dominicains d'origines haïtiennes et les haïtiens vers la République d'Haïti.

Washington et Santo Domingo sont en froids, depuis que le gouvernement dominicain a engagé des expulsions massives d'Haïtiens et de citoyens dominicains d'origine haïtienne, installés après 1929. Le gouvernement américain somme la République Dominicaine de mettre fin aux déportations.

La République Dominicaine se défend, en prétendant que ces déportations sont légitimes. Car elles rentrent dans le cadre de la loi votée en 2013, loi légitimant l'expulsion de tous les étrangers en situations irrégulières et ceux nés de parents d'immigrants qui ne disposent pas de statut juridique dans le pays. Nombre de ces expulsables, sont haïtiens ou des dominicains d'origines haïtiennes dont les parents ont immigré vers St Domingue pour travailler dans les champs de canne à sucre.

Le 17 juin, un Plan national de régularisation mis en place par le gouvernement dominicain pour officialiser la situation de dizaines de milliers de résidents sans papiers, très majoritairement d'origine haïtienne, a pris fin. Selon les autorités, 288.446 demandes de régularisations ont été déposées. Mais le Plan a laissé de côté 180.152 immigrés.

Face à la situation humanitaire, le gouvernement américain par le biais de son porte parole Mark Toner, exprime son inquiétude sur la façon dont ces expulsions sont faites. Washington, exige que les Dominicains respectent les Droits de l'Homme et qu'ils mettent fin à cette volonté d'éliminer cette partie de population de son territoire. Dans son communiqué de presses, le porte parole des Etats-Unis, s'est exprimé ainsi : " Les procédures d'expulsion doivent adhérer publiquement protocoles et aux procédures disponibles. La nationalité dominicaine et les politiques migratoires et les pratiques devraient être compatibles avec la législation dominicaine et les obligations internationales de la République dominicaine et des traités auxquelles elle s'est engagée....Nous exhortons le gouvernement de la République dominicaine à permettre l'observation de la procédure d'expulsion par des groupes de la société civile et les organisations internationales , comme l'Organisation internationale pour les migrations et le Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés".

Par la voix de son porte parole, les Etats-Unis expriment leurs vives inquiétudes sur le fait que des personnes aient été expulsé de la République Dominicaine, alors qu'elles étaient dans l'attente de régularisation. Ces personnes, n'ont pas suffisamment de temps et de moyens pour accéder aux processus de régularisation et de formalisation pour leur statut.

Le gouvernement Américain, exige que Santo Domingo, détermine l'origine exacte des expulsés, "Par conséquent, il est impératif que la République dominicaine précise si ces personnes pouvant faire l'objet d'une expulsion sont des citoyens dominicains. Ils nécessitent donc une protection internationale , ou qu'ils bénéficiens dans l'urgence d'une admissibilité à la naturalisation ou de régularisation . Dans tous les cas , la République dominicaine devrait prendre des mesures adéquates pour prévenir le risque d'apatridie et la confiscation discriminatoire de documents à ces propres citoyens."

Dans son communiqué, Washington encourage les gouvernements des deux pays (Haïti et RD) a poursuivre les discutions et a collaboré entre eux pour permettre aux expulsables d'être en sécurité.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Haïti #RépubliqueDomicaine #USA #immigration #politique #société #caraïbe #Monde

14 vues0 commentaire