• ELMS

LA DOMINIQUE A L'HEURE DU BILAN !


La Dominique a connu le pire cyclone de son histoire. Quinze morts, vingt disparus, des routes et des ponts détruits, des éboulements de terrains destructeurs. Le Jour d'après, la Dominique porte les coups d'Erika la tapageuse.Les autorités locales, aidées par celles de la Caraïbe apportent leur aide aux personnes sinistrées. Aujourd'hui l'heure est au bilan.

Dès vendredi matin les autorités dominiquaises ont reçu l'aide des secouristes français partis des îles de Guadeloupe et de Martinique. Par la suite, des équipes de secours de Trinidad et du Venezuela sont arrivées pour aider à rétablir la communication dans plusieurs communautés, Petite Savanne, Portsmouth, Thibaud et Soufrière qui sont quasiment coupés du monde.

C'est le cas de la commune de Petite Savanne, où l'étendue des dommages est importante, car de nombreux glissements de terrain ont limité l’accès dans cette communauté. Un certain nombre de personnes sont portées disparues dans ce village.

L'objectif principal des autorités, martellé à plusieurs reprises le Premier Ministre de l'île Roosevelt Skerrit est la prise en charge des personnes blessée, sans abris ou choquée par la catastrophe. « Notre objectif est de nous occuper d’abord des personnes. Nous nous occuperons des infrastructures après. Mais tous nos efforts est de savoir où est localisé chaque citoyen qui a disparu » et il a raison, à l'heure actuelle, en dehors des infrastructures, les dommages humains sont très importants. 15 est le nombre de morts officiellement confirmés d’après les derniers rapports officiels du Commonwealth de la Dominique et 20 personnes sont toujours portées disparues suite au passage de la tempête.

Il y a également eu des grands glissements de terrain dans les communautés de Good Hope, Soufrière, Scotts Head et la vallée de Roseau ainsi que d'importantes inondations à Pointe Michel, Castle Comfort, Roseau, Fond Cole, Massacre, Newtown, Macoucherie, St Joseph et Portsmouth.

Les routes de l'île sont en quasi totalité impraticcable, c'est le cas de l'accès à la capitale Roseau en provenance de Portsmouth, ville située au nord de l’île. L'aéroport Charles Douglas a été lui aussi subi d’importants dégâts et reste fermé.

Une équipe de l’aviation civile des Caraïbes orientales est sur l’île pour évaluer les dommages et proposer ainsi une aide pour rétablir les services très rapidement. Un plan d'action a été mis en œuvre pour entreprendre le défrichement des glissements de terrain et des routes. Environ 80 % de l’île est restée sans électricité toute la journée de jeudi et une bonne partie de la nuit.

Plusieurs pays ont débloqué d'importantes sommes d'argent afin de permettre reconstruction rapide des infrastructures en Dominique : Parmis les premiers, on compte la Banque de développement des Caraïbes et d'autres organisations internationales ont déjà offert leur aide à la Dominique ainsi que l'Agence Caribbean Disaster Emergency Management (CDERA), suivis de la Réserve Fédérale Américaine, la Banque du Canada (Bank of Canada), la Deutsche Bank, de la Banque d'Angleterre (Bank of England). Le Premier ministre de Sainte-Lucie propose d’apporter son soutien suite aux dégâts. Des reconnaissances aériennes et aider les personnes bloquées suite aux inondations, seront effectuées par des équipes de Trinidad et Tobago.

Erika dans la Caraïbe :

Après avoir touchée la Guadeloupe et les Îles du Nord (Saint Martin et Saint Barthélémy) et ravagée la Dominique, Erika poursuivait sa route vers le Nord de la Caraïbe. Puerto Rico a subit elle aussi les conséquences de ces pluies diluviennes. San Juan la Capitale de l'île était submergée par endroit et environ 150 000 foyers ont été privés d'électricité, mais les dommages restent limités.

En Haïti, les autorités ont appelé les habitants à la plus grande vigilance avant l'arrivée de la tempête tropicale Erika prévue dans la nuit de vendredi. Elles ont lancé un appel pour anticiper les intempéries souvent dévastatrices. L’ensemble du pays est menacé par des pluies diluviennes et aussi des vents qui, s'ils ne sont pas d'intensité cyclonique, sont suffisamment dangereux.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Erika #cyclone #caraïbe #Dominique #PuertoRico #Haïti

35 vues0 commentaire