• ELMS

LES REPARATIONS DE L'ESCLAVAGE : $14 Trilliards


Si les pays occidentaux devaient rembourser à l'Afrique et au peuple noir, les conséquences de l'esclavage et de la Traite Négrière, ils devraient verser la somme de : 14 Trilliards $US

A la fin de la Guerre de Sécession, le Général des troupes fédérales William Tecumseh Sherman, avait fait la promesse aux esclaves des territoires libérés, d'obtenir la liberté et de disposer en leur soin de 40 acres de terre et une mule pour permettre le travail de la terre. Cette promesse fut dans une premier temps appuyée par le Président de l'époque Andrew Johnson, qui très vite, face aux pressions, se rétracta.

Depuis , la question des réparations est venu à plusieurs reprises , souvent âprement débattue . Bien que la plupart des Américains ne soutiennent généralement pas de réparations. Selon le chercheur de l'Université du Connecticut, il importe grandement la façon dont la question est formulée , qui obtiendrait réparations et sous quelle forme. Par exemple , l'idée des réparations versées en avantages éducatifs sont plus populaires que d'autres , dit Craemer .

D'autre part , l'un des cas souvent portées contre des réparations est que ce serait démesurément difficile de calculer comment prendre équitablement et donnent tant d'années après le fait . Mais dans un nouveau document , publiée dans la revue Social Science Quarterly , Craemer fait le cas où il ya d'autres exemples de réparations historiques payés plusieurs décennies plus tard, après «dommages» ont été engagées.

Selon le chercheur, le coup des réparations de conséquences de l'esclavage aux USA serait entre 5,9 trilliards $US et 14,2 trilliards $US. Le chercheur appuit ses dires, sur ses calculs, englobnt, le nombre d'heures de travail journalier de tous les esclaves , hommes, femmes et enfants,ayant travaillés aux États-Unis à partir de 1776 jusqu'en 1865 , lorsque l'esclavage a été officiellement aboli . Il a multiplié la quantité de temps, ils ont travaillé par les prix moyens des salaires à l'époque, puis un taux d' intérêt composé de 3 pour cent par an (plus que compensé l'inflation ).

Les estimations précédentes de réparations ont varié de quelque 36 milliards $ à 10 $ milliards de dollars ( en dollars de 2009 ) , dit Craemer. Ces calculs sont aussi basés sur la richesse créée par les esclaves , par opposition à des services fournis , ce qui entraîne une sous-estimation.

Craemer estime que « les hypothèses économiques qui sous-tendent [ sa ] méthode sont plus de bruit " que ceux utilisés dans les documents précédents .

Le document illustre également plusieurs exemples historiques où des réparations ont été payés , plusieurs décennies plus tard , en dépit d'être initialement impopulaires - montrant que le remboursement des revendications séculaires est pas sans précédent .

L'un des exemples avancé par le chercheur les attaques maritimes de la France contre les navires marchands américains. Pendant " une période de sept ans de 1793-1800 ... La France attaquait des navires américains en représailles de neutralité des États-Unis dans la guerre entre la France et la Grande-Bretagne.

La France refusait de payer pour les dommages qu'ils ont causés à la propriété de personnes au cours de la guerre , des centaines d'Américains ont poursuivi en justice leur propre gouvernement fédéral, en faisant valoir que les hostilités et dommages, ont finalement la responsabilité des États-Unis . Ils ont affirmé que la France en guise de représailles pour l'échec des États-Unis de rembourser le pays européen pour le soutien qu'il a donné aux États-Unis pendant la guerre révolutionnaire . En 1910 , après des décennies de débat , les Etats-Unis ont finalement accepté de rembourser 1 million $ dans les revendications ( 38 millions $ en dollars d' aujourd'hui ) à des centaines de ses propres citoyens .

Autre exemple avancé par Craemer, les plans de relance payés par le gouvernement après l'effondrement financier de 2008 étaient impopulaires, mais jugé nécessaire à l'époque. Si des réparations ont été perçus comme nécessaires pour répare une injustice historique , comme certains le prétendent , alors peut-être le public de les sauvegarder . L'hypothèse de Craemer , bien sûr , est que le gouvernement devrait payer pour les réparations , car il a permis l'esclavage d'exister , et propriétaires d'esclaves ont été , après tout , statuant conformément à la loi à l'époque.

Le dernier exemple sur lequel s'appuie le chercheur est l'Allemagne , un pays qui a accepté de payer des réparations aux victimes juives du nazisme . À partir de 2012 , l'Allemagne avait versé 89 milliards $ dans une telle compensation .

Espérons que les pays occidentaux, les Etats-Unis en tête suivront les conseils du chercheur et qu'un jour, justice soit faite.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

Source : Newsweek@

#USA #esclavage #Monde #histoire

61 vues0 commentaire