• Admin

BATAILLE SANGLANTE A l'HÔPITAL


Les urgences de l’hôpital Andrée Rosemon ont été le théâtre d’une grave scène de violence dans la nuit du 20 septembre. Plusieurs jeunes d'une bande du quartier de Soula ont fait irruption dans le service pour s’en prendre à coups de sabre à un patient pris en charge pour des blessures légères.

Il y avait beaucoup de sang dans les couloirs de l'hôpital Andrée Rosemon à ‪‎Cayenne‬ après une altercation entre bande de jeunes du quartier de Soula. Ils ont fait irruption dans l'hôpital et se sont pris à coup de sabre, à un patient pris en charge pour des blessures légères. La victime a reçu plusieurs coups de sabre, nécessitant des soins importants. Son état est encore préoccupant même si son pronostic vital n’est pas engagé.

Contexte de l'altercation :

Deux ambulances en provenance de Macouria arrivent aux urgences du Centre hospitalier de Cayenne, peu après une heure du matin le dimanche 20 septembre. A leur bord, trois jeunes hommes très légèrement blessés après une bagarre qui aurait éclatée dans un contexte de fête familiale. Très bruyants, les 3 individus sont finalement expulsés des urgences par les vigiles. Arrive à ce moment un véhicule, 5 personnes sont à l'intérieur, elles connaissent l’un des blessés légers et prennent certainement fait et cause pour ce dernier. La bagarre est relancée, cela se passe devant les urgences. Un des hommes blessés arrivés par ambulance, menacé par ce nouveau rapport de force, va se réfugier dans un bureau, un local, au sein des urgences. Mais il est suivi par ses agresseurs dont l’un s’est, entre temps, armé d’un sabre. La victime est retrouvée et frappée de plusieurs coups de sabre.

Un médecin tentera en vain de s’interposer et reçu lui aussi des menaces de coup de sabre. La scène dramatique est interrompue, quand un homme venu accompagner un parent hospitaliser aux Urgences, excédé part chercher un fusil dans son véhicule et menace tout ce monde. Les agresseurs prennent la fuite.

La police a pu interpeller 3 individus dont l’auteur présumé des coups de sabre. Leur garde a vue a été prolongée dimanche soir. L’un d'entre eux est un mineur de 17 ans.

Selon une de nos sources, contacté via facebook, l'hôpital ne disposait ce soir-là que de deux vigiles sans protection, furent débordés et pris d'assault par les jeunes, quant au personnel, il n'est pas habilité à gérer ce genre de risque.

De source syndicale, une cellule d’urgence médico-psychologique a été mise en place à l’hôpital pour le personnel de nuit du service des urgences mais également une partie de l’équipe du matin.

TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

Source : Guyane 1ère@

#Guyane #guyane #antillesguyane #violence

66 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com