• ELMS

SCANDALE A LA PRISON DE DUCOS


Des téléphones portables, une balance, des ciseaux, de la drogue, et sans doute des armes à feu, à l'intérieur de la Prison de Ducos en Martinique. Quatre personnes ont été arrêtées, parmi elles, deux gardiens, qui ont vu leur garde à vue prolongée. Aujourd'hui, le Procureur a demandé leur mise en détention.

Des téléphones portables, une balance, des ciseaux, de la drogue et sans doute des armes à feu, tout ça dans une prison. C'est ce qu'ont révélé les fouilles et l'enquête menée en Juin, à la Prison de Ducos en Martinique.

Autant d'objets interdits qui circulent pourtant à l'intérieur du centre pénitentiaire de Ducos. Des objets projetés de l'extérieur de la prison, introduits par des surveillants corrompus ou des visiteurs.

Tout avait débuté après des fouilles dans les cellules, où plusieurs objets illicites furent trouvés. Par la suite, une enquête fut confiée à la section de recherche de la Gendarmerie de Ducos, assistée de la JIRS pour comprendre comment téléphones portables, alcool et drogue circulaient en quantité si importante à l'intérieur de la prison. Le lundi 22 Juin dernier, quatre personnes furent interpellées parmi elles, deux surveillants arrêtés et interrogés dans le cadre de l'enquête. Après plusieurs jours de garde à vue, les deux suspects passèrent aux avoeux. Ils risquent gros selon le Procureur, "ce genre de phénomène génére de la violence et du racket entre les détenus et surtout des difficultés de discipline. Il y avait urgence et nécessité d'enquêter sur ces affaires qui mettent souvent en difficulté les fonctionnaires de l'administration pénitentiaire qui travaillent pour assurer la sécurité de l'établissement".

Les deux surveillants du centre pénitentiaire de Ducos sont impliquées dans un trafic d'objets interdits à la prison et les faits sont graves, les deux fonctionnaires sont accusés de trafic de stupéfiants, de téléphones portables ou d'alcool. Le procureur sollicite leur mise en examen pour corruption active et passive.

A l'heure actuelle, les deux surveillants sont placés en détention, le détenu reste en prison et la quatrième personne est placée sous contrôle judiciaire

C'est en tout mille euros en liquide, des téléphones portables, une balance pour peser la drogue. Pour le syndicat des surveillants "Les fouilles sont compliquées avouent les représentants du personnel. "1035 détenus pour 569 places, cela veut dire qu'il y a plus d'une centaine de matelas par terre...cela nous empêche d'organiser des fouilles dans les cellules".

Ce n'est pas une première pour le Centre Pénitencier, l'année dernière, 800 téléphones et près de 100 kilos d'herbe de cannabis avaient été saisis lors d'une vaste fouille dans cette même prison de Ducos.

Source : Martinique 1ère.

TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !

#Martinique #antillesguyane #scandale #société #prison

45 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com