• ELMS

[Créole]RAPHAËL CONFIANT SE FÂCHE CONTRE SON PEUPLE


L'écrivain, poète et essayiste Raphaël Confiant se fache et ne mache pas ses mots à l'encontre de la politique "volontaire" d'oublie du créole dans les institutions politiques martiniquaises. En ce mois d'Octobre, rien n'est fait pour que le Créole soit valorisé en Martinique. L'auteur s'est exprimé sur le site "MontrayKréyol" dans un billet d'humeur intitulé "Le Bloc-Note de Raphaël Confiant"

Quand Raphaël Confiant s'énerve il ne fait pas dans le demi-mesure. Révulsé par l'idée d'une journée créole avec que des "Békés" et sans la présence intervenant "noir" créolophone, l'écrivain a écrit ce qu'il pensait de la politique menée pour éradiquer le créole en Martinique. Voici ses paroles :

" Créée il y a quelques années pour redorer le blason de la caste békée, l'association "TOUS CREOLES", qui prône la "réconciliation" entre toutes les composantes ethniques de la Martinique, en détournant l'idéologie de la Créolité, a fini par atteindre son objectif par notre faute. Je dis bien : PAR NOTRE FAUTE. Et je m'en expliquerai plus avant.

En effet, pour la première fois cette année, les manifestations autour de la "Journée Internationale du Créole", fêtée chaque 28 octobre depuis une vingtaine d'années à l'instigation de l'île de la Dominique et des Seychelles, sont presque toutes organisées par...l'association "TOUS CREOLES". A l'usine La Mauny à Rivière-Pilote, au lycée du Lorrain etc...Dans cet établissement scolaire, le détournement a atteint son comble en effet toutes les conférences concernent les...Békés. oui, les seuls Békés !!! Comment ils sont arrivés en Martinique, ce qu'ils ont fait "pour" la Martinique et bla-bla-bla. Un enseignant de ce lycée du Nord de la Martinique a dénoncé sur le Net cette manifestation. Oui, mais, lui, qu'a-t-il fait, lui et les autres, durant toutes ces années pour défendre la langue créole ? Car le vrai problème est là : personne en Martinique, quel que soit le bord politique, ne s'intéresse au développement et à la promotion de notre langue. Sauf la ville de Trinité et son Festival annuel "RABOURAJ" qui se déroule justement durant la semaine du créole c'est-à-dire fin octobre. Partout dans le monde créolophone, à commencer par la Guadeloupe où les collectivités organisent "LE MOIS DU CREOLE", on s'organise pour sa défense. La Dominique a lancé son festival des musiques créoles : les Seychelles ont leur FESTIVAL KREOL ; Haïti a créé une Académie du créole. Même dans nos diasporas, comme à MONTREAL, il y a "LE MOIS DU CREOLE". A la Martinique, RIEN ! Il y a quelques années, j'avais suggéré à nos politiques de créer un OFFICE DE LA LANGUE CREOLE comme il en existe à l'île de la Réunion. Une langue minoritaire, dominée, écrasée même ne peut pas se défendre toute seule. Ce n'est pas possible. Il faut des structures qui impulsent un travail concret de développement et de promotion. Partout dans le monde, cela existe : Bretagne, Alsace, Catalogne, pays basque, Berbères au Maroc, Kurdes en Turquie, Corse etc... Ma proposition a été ignorée des décideurs de tous bords. Je dis bien "de tous bords" car notre langue et notre culture n'appartiennent à aucune faction politique. C'est le bien commun, l'héritage historique de TOUS les Martiniquais. Il était donc prévisible que "TOUS CREOLES" s'infiltre dans ce créneau et le dévoie. C'est une association qui prône la "RECONCILIATION" sans "LA VERITE". Or, s'il est absolument nécessaire de réconcilier les différents groupes ethniques de la Martinique, comme Mandéla l'a fait en Afrique du Sud, il est indispensable de passer d'abord par l'étape "VERITE". Zapper cette étape revient à réécrire l'histoire, à insulter nos ancêtres esclaves et à faire du négationnisme. Nos décideurs de tous bords se foutant royalement du créole, comment "TOUS CREOLES" n'en aurait-il pas profité ? Ce n'est pas la peine de venir pleurnicher maintenant, de pointer un doigt accusateur sur cette association. LA FAUTE NOUS REVIENT ENTIEREMENT. J'en termine pour dire que "TOUS CREOLES" n'a rien à voir avec le Mouvement de la Créolité. Ou plutôt, oui, il a à voir avec lui exactement comme le Duvaliérisme a à voir avec la Négritude. Tout mouvement de pensée court le risque à un moment ou un autre de se voir détourné... Raphaël CONFIANT

A l'origine de ce qui apparait comme un coup de gueule, une polémique sur une journée créole organisée au Lycée Joseph Pernock du Lorrain ce Lundi 19 Octobre. Durant cette journée, il n'y avait que des thèmes abordant les békés, cette caste sociale blanche, dominante en Martinique. Durant cette journée Créole, seuls des békés devaient participer à ce projet pédagogique, aucune présence d'intervenants "noirs".

Le programme dévoilé,les internautes ont montré leur mécontentement en s'intérogeant : Est-ce normal de faire une journée créole avec pour presque seuls invités des békés venant limite faire de la propagande ? Est-ce ce que nous voulons pour notre jeunesse ? Où sont les historiens ? Où sont les autres « créoles » ?

Plusieurs enseignants se sont fait entendre pour dénoncer ce qu’ils appellent « une mascarade ». Il est vrai qu'en scrutant les thèmes abordés, il y a de quoi se révolter :

- La place des Békés à la Martinique

- L’implication sociale, culturelle et philanthropique des Békés

- Arbre généalogique et acte d’anoblissement famille de JAHAM.

Exacerber, par cette journée du faux semblant, un professeur a même appelé à boycotter "LA JOUNEN KREYOL" du lycée. Il s'exprimait sur son Facebook :

"Que se passe t’il ? Quand avons nous décidé de mentir à nos élèves et d’accepter d’être traités comme des serpillères ? Allons nous laisser une journée créole être une propagande à la gloire d’une catégorie ? Il est naturel qu’ils puissent s’exprimer car ils sont Créoles mais où sont les autres formes de Créoles ? Allons nous laisser Aimé Césaire se retourner dans sa tombe ? Allons nous laisser nos élèves déjà trop peu instruits être manipulés par certaines personnes ? Que font nos syndicats ? Nos responsables ?Allons nous juste fermer les yeux et accepter la honte et le déshonneur ? Collègues du Lorrain boycottez, appelez au boycotte et surtout bloquez cette manifestation si elle doit se dérouler dans ces conditions. Collègue hors du Lorrain, prévenez tout le monde de cette honte aÒn qu’elle ne recommence plus jamais. Prévenez vos contacts journalistes politiciens et même au rectorat. Si vous souhaitez un changement c’est en préparant les nouvelles générations pas en les laissant être manipulées.

Merci pour eux, merci pour notre futur.

Lionel FELIXIN ".

Face à l'ampleur que prenait la polémique, les responsables du Lycée ont décidé d'annulé la journée et de la reporter à une date ultérieure.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Martinique #culture #créole #antillesguyane #politique

17 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com