• ELMS

LES MINISTRES REUNIS POUR LES OUTREMERS


Vingt-deux ministres se sont réunis sur le thème des Outre-mers, jeudi, à Matignon, sous la présidence du premier ministre Manuel Valls. Le but de cette réunion, faire un tour d'horizon de l'ensemble des enjeux économiques, sociaux, éducatifs et culturels à la veille de l'examen du budget 2016 par le Parlement.

Ce séminaire, tenu à la demande de George Pau-Langevin, avait pour but de « mobiliser » le gouvernement sur les outre-mers et de faire le point sur les dépenses de chaque ministère. Si la mission Outremer atteint les 2 milliards d'euros, les dépenses des autres ministères avoisinent les 16 milliards. Durant cette réunion, le gouvernement assure qu'« il défendra le principe d'une adaptation du réglement général d'exception par catégories (RGEC) aux réalités des outre-mers » . Une révision du RGEC dans le cadre d'une démarche concertée avec la Commission européenne, doit se faire .George Pau-Langevin est revenue sur ses relations avec Christian Eckert, le secrétaire d'État au Budget. « J'ai eu besoin de faire un travail pour lui expliquer l'importance de la dépense publique en Outre-mer. »

Le gouvernement a réaffirmé « sa volonté de consolider les aides fiscales à l'investissement Outre-mer, dans un cadre qui a été rénové en 2014 » , et répété que « des mesures transitoires sont prises dans le cadre du projet de loi de finances 2016 pour éviter tout blocage d'ici au 31 décembre 2017 » .Comme le dernier congrès de l'Union sociale de l'habitat a révélé les importants retards des programmes immobiliers sociaux outre-mer, le Premier ministre a souhaité que « l'effort de simplification soit accéléré et se traduise par un allègement des formalités demandées aux opérateurs dans les procédures d'agrément » . Un groupe de travail doit régler ce problème avant fin novembre.

Un plan santé Outre-mer sera présenté d'ici à la fin de l'année. Il repose sur les conclusions de la mission confiée à Chantal De Singly, ancienne directrice de l'Agence régionale de santé (ARS) de l'Océan indien. Il fera l'objet d'une concertation à partir de novembre avec la ministre de la Santé et celle des Outre-mers.

Pour Manuel Valls : "la promesse de la départementalisation en 1946, peine à se traduire dans les faits » et l'objet de cette réunion au sommet voulait. Il faut réaffirmer la présence de l'État, partout, dans les territoires les plus isolés » .

De plus, une réflexion associant l'ensemble des ministres concernés sera lancée sur la place que es Outre-mer doivent occuper dans l'affirmation de la souveraineté nationale : surveillance des espaces maritimes, défense de nos intérêts économiques, lutte contre les narcotrafics et la piraterie, maîtrise des flux d'immigration, rôles stratégique dans la gestion et l'exploitation des ressources naturelles,et protection de l'environnement.

TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Guadeloupe #Outremer #Martinique #Guyane #LaRéunion #politique

2 vues0 commentaire