• ELMS

CHICAGO SOUS HAUTE TENSION


Black Live matter le slogan résonne depuis une semaine dans Chiraq (surnom donné à la Cité des Vent). Ils sont des milliers de Chicagoans a se réunir et à manifester leur mécontentement suite à la divulgation d'une vidéo datée d'Octobre 2014. Un accusé, un policier blanc, une victime : un jeune lycéen noir non armé. De quoi chauffer l'atmosphère déjà glacial.

Depuis trois jours, les tensions sont vives dans Chiraq suite à la divulgation d'une vidéo datée d'Octobre 2014, montrant un policier blanc abattre froidement un jeune lycéen noir Laquan McDonald 17 ans. Le policier, Jason Van Dyke, 37 ans, a été inculpé mardi de « meurtre avec préméditation » pour avoir criblé de balles Laquan McDonald. Ces poursuites sont une première aux Etats-Unis, qui contrastent avec l’absence de mesures disciplinaires engagées pour les policiers coupables d'usage excessif de la force.

L’histoire remonte en octobre 2014, Laquan McDonald, un adolescent noir de 17 ans interpellé au volant d'un SUV.Selon la vidéo, le jeune homme semblait ne pas obtempérer aux policiers qui veulent le contrôler, tout en ne faisant aucun geste menaçant à leur encontre.

Jason Van Dyke, un policier blanc âgé de 37 ans va l’abattre de 16 balles. Tandis que celui-ci gît au sol, le policier continue de tirer froidement, des petits nuages de poussière trahissant les impacts des balles. La séquence a été filmée par une caméra fixée sur le tableau de bord d’un véhicule des forces de l'ordre.

Hier encore, les tensions étaient vives dans Chiraq, ils étaient des milliers des noirs, des blancs, des latinos à demander justice pour Laquan et dénoncent les bavures policières qui sont légions dans la ville et ses environs.

Selon le site Citizen Police Data Project, élaboré par des journalistes en collaboration avec l’université de Chicago, le policier mis en cause faisait l'objet de 20 réclamations depuis 2011. Parmis ces vingt réclamation, une dizaine dénonçait un usage exceffit de la force. Au moins un cas s’est produit alors que Jason Van Dyke n’était pas en service et plusieurs ont causé des blessures. Une autre notification avait été déposée pour « injures » ayant un contenu « raciste, ethnique, etc. ». Des demandes qui ont toutes été classées sans suite.

L'affaire a prit une tournure politique nationale avec l'intervention mercredi du Président Barack Obama profondément choqué, s'exprimait sur l'affaire via sa page Facebook : « Comme de nombreux Américains, j’ai été profondément choqué par les images montrant comment Laquan McDonald, 17 ans, a été abattu » Le Président Obama, remercie les habitants de manifester « pacifiquement » alors que les tensions raciales après des cas de brutalités policières contre des Noirs ont parfois dégénéré en émeutes, comme à Ferguson ou à Baltimore.

Pour rappel Laquan McDonald 17 ans a reçu 16 balles alors qu'il n'était pas armé. En cette période de Thanksgiving prions que les Etats-Unis puissent un jour connaîtrent la paix.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!!

#USA #violence #blacklivematter #policebrutality #société

9 vues0 commentaire