• ELMS

DES CARIBEENS DANS L'ETAT ISLAMIQUE


Ils sont haïtiens, jamaïcains, barbadiens, caïmaniens ou trinidadiens. Ils ont quitté leurs îles paradisiaque pour l'autoproclamé Qualifat de l'Etat Islamique. Bon nombre d'entre eux ont tout quitté pour mener le Djihad avec femmes et enfants et, ils constituent désormais une menace pour ces états insulaires.

Après la revendication par l’Etat islamique des attentats terroristes à Paris, le 13 novembre 2015, les préoccupations sont de plus en plus réelles quant à sa capacité à infiltrer et provoquer des attaques terroristes dans les Caraïbes.

Selon le quotidien Trinidadien "Trinidad Newspaper" plusieurs citoyens de Trinidad & Tobago, auraient quitté leur île pour rejoindre les troupes du dénommé Etat Islamique (ISIS) plus communément appelé DAECH. Ces trinidiens auraient été rejoins par d'autres caribéens, venant cette fois d'Haïti, de la Barbade, de la Jamaïque, de la Barbade, des Ïles Caïmans, du Venezuela, du Suriname, mais aussi des Antilles Françaises (en nombre limité). L'inquiétude est vive pour ces pays à l'économie dépendante du tourisme. Les dirigeants de ces pays s'inquiètent que DAECH vise les nombreux hotels et les touristes de passage dans la région,car nombre de ces visiteurs sont des Américains et des Européens.

Joseph Simpson, ancien membre de l’Association hôtelière et touristique de la Caraïbes / « Caribbean Hotel and Tourists Association » (CHTA). das sa déclaration a souligné le fait que les Etats de la Caraïbe étaient vulnérables face à des attaques terroristes d'envergure : "La sécurité n’a jamais été considéré une priorité pour l’industrie dans la région, ce qui en fait une cible facile pour l’Etat islamique. De nombreux pays des Caraïbes ne veulent pas que leurs produits touristiques s’affaiblissent par des mesures de sécurité menaçante. Dites-vous, si la Jamaïque fait l’objet d’une attaque de l’Etat islamique (EI), il endommagerait certainement l’un des principaux piliers de l’économie jamaïcaine et de réduire de manière significative ses capacités de gagner des devises".

Au début de cette année, le général des Marines américains John Kelly a déclaré, lors d’un briefing du Pentagone, que les pays des Caraïbes, dont la Jamaïque, Trinidad-et-Tobago et le Suriname étaient inquiets à propos des terroristes qui retournent chez eux pour mener des attaques terroristes alors que leur gouvernement respectif n’a pas la possibilité de les surveiller. Le plus préoccupant pour M. Kelly était le risque que des militants caribéens de l’EI se déplacent de façon insoupçonnés aux États-Unis.

Les autorités de Trinidad & Tobago ont avoué que 89 de ses ressortissants se trouveraient actuellement en Syrie parmi eux 35 ont déjà perdu la vie dans les combats qui oppose DAECH aux autres béligérants. Le ministre de la sécurité travaille actuellement sur une loi afin de contrôler ceux qui pourraient revenir au pays.

Pour le criminologue Trinidadien, Daurius Figueira Trinidad est un terrain fertile d'islam radical et que DAECH continuerait de recruter auprès des jeunes convertis de l'île, grâce à des vidéos de propagande adressé spécialement aux trinidadiens et mettant en avant des combattants venus de l'île, c'est le cas d'Abu Zayd al-Muhajir qui a rejoint l’Etat islamique en Syrie a, dans une vidéo diffusée au début de cette année, déclaré qu’étant musulman dans son pays, il a été incapable de se conformer à cent pour cent à sa foi islamique.Aktar Ali de Port-of-Spain (au Trinidad), un loyaliste de l’Etat islamique, croit en la « loi charia » et voudrait voir la propagation de l’Islam à travers les Caraïbes.Il soutient que Trinidad & Tobago devraient être un califat pour conduire la région.

L'ancien ministre de la Sécurité Nationale de Trinidad & Tobago Gary Griffith appelle à une législation pour empêcher aux trinidadiens –nés qui deviennent des terroristes de faire le va et vient dans le pays. Mais le ministre de la Sécurité nationale Edmund Dillon a précisé: " En tant que citoyens de Trinidad-et-Tobago, il n’existe aucune loi en vigueur pour les empêcher de rentrer à la maison. Si elles ont commis un crime international, nous allons travailler avec nos partenaires internationaux afin de les traduire en justice, mais pour l’instant ils sont encore des citoyens de Trinidad-et-Tobago."

Plus tôt cette année, il a été signalé que les sites Web à la fois du gouvernement de la Jamaïque et Saint-Vincent ont été piratés par des partisans de l’Etat Islamique. Le FBI enquête sur la question.Le Secrétaire général de l’Association islamique de Sainte-Lucie, Taaiq Assad a exprimé sa préoccupation par rapport à la présence de l’Etat islamique dans les Caraïbes et la montée de l’islam radical dans la Région.

En attendant une réponse ferme de la part des différents gouvernements de la zone Caraïbe, l'afflux de combattants caribéens à DAECH se fait de plus en plus nombreux.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#caraïbe #politique #justice #trinidadtobago #Jamaïque

19 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com