• Admin

Lorde Inc, la première agence de mannequin pour les minorités


Dans le milieu de la mode, une jeune agence fait actuellement parler d'elle : LORDE INC. Sa spécificité ? Elle ne recrute que des mannequins issus des minorités visibles. A la tête de cette agence, la canadienne Nafisa Kaptownwala. Coup d'oeil sur cette agence atypique qui défraie la chronique

Créée par la canadienne Nafisa Kaptownwala, diplômée en histoire de l'art et âgée de 26 ans, l’agence de mannequinat “Lorde Inc”, basée à Londres, est la première agence au monde à faire le choix de ne représenter que des hommes et des femmes de couleurs. Qu’ils soient Noirs, Arabes ou Asiatiques, absolument toutes les couleurs y sont, sauf les "blancs". Le but, lutter contre les diktats de la beauté et de la mode en général., mettant en avant que des modèles de types caucasiens. Avec ce projet, elle a cherché à mettre en avant la diversité qu’il peut y avoir dans le monde de la mode.

LORDE INC n'est pas une agence de mannequine comme les autres, largement dans la mode "streetwear" et ses tendances, l'agence recrute ses modèles dans la rue.

Avec Lorde Inc., l’agence qu’elle basée à Londres Nafisa souhaite attirer l’attention vers cette vision standardisée de la beauté. «J’ai d’abord lancé Lorde Inc. parce que je voulais transmettre le message que les gens de couleur étaient aussi des personnes. Nous ne sommes pas un monolithe, votre fétiche, votre genre. Et non seulement je veux attirer l’attention sur leur beauté, je voulais aussi montrer que nous ne devrions pas avoir à se battre pour le prouver.... . J'ai commencé ce projet en sélectionnant des tops qui ressemblaient à mes copines et à moi-même et parce que je trouve que c'est une injustice sociale de ne pas voir ces visages plus souvent. J'étais, et je suis toujours, furieuse de voir que ce type de mannequin n'est pas plus représenté lors des semaines de la mode », a écrit la jeune femme sur le blogue Space Matters.

la femme d’affaires a confié voir un certain changement dans la vision de la beauté, notamment avec l’avènement de la culture du selfie. «Les gens posent comme ils veulent, créant leurs propres séances photo, indique-t-elle. Ça redéfinit la beauté, élargit les choses et permet aux gens de dire “je veux faire partie de ça”.»

Même si l’agence représente une soixantaine de mannequins de toutes origines, la demande pour ses modèles reste modeste. «Il n’y a pas encore de demande massive parce qu’il existe encore cette idée que les gens de la mode ne sont pas prêts pour ça», dénonce-t-elle.

La jeune femme d'affaires à de quoi s'emporter, selon le site spécialisé The Fashion Post seuls 22,6 % des mannequins de la Fashion week 2015 de New York étaient non-blancs. Représenter ses mannequins issus des minorités est une grande première même si certains pourrait juger l'action de "raciste" voire "communotariste", mais c'est une révolution.

Un an après sa création, Lorde Inc. a toutefois déjà collaboré avec les magazines i-D et Dazed & Confused.

TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#mode #Monde #société

15 vues0 commentaire