• ELMS

IL Y A 60 ANS ROSA PARKS


Le 24 Octobre dernier a fait 10 ans que Rosa Parks, symbole de la lutte anti-ségrégationniste nous a quitté. Aujourd'hui 1 Décembre 2015, marque le 60e anniversaire de son geste mémorable. Alors qu'elle se rendait au travail, elle refusa de céder sa place à un blanc dans un bus. Dès lors elle devint un symbole de rébellion mais surtout d'espoir pour tout un peuple longtemps humilié.

Le 24 Octobre dernier a fait 10 ans que Rosa Parks, symbole de la lutte anti-ségrégationniste nous a quitté. Aujourd'hui 1 Décembre 2015, marque le 60e anniversaire de son geste mémorable. Alors qu'elle se rendait au travail, elle refusa de céder sa place à un blanc dans un bus. Dès lors elle devint un symbole de rébellion mais surtout d'espoir pour tout un peuple longtemps humilié.

Rosa Louise McCauley est née le 4 février 1913 à Tuskegee en Alabama. Sa mère était enseignante et son père menuisier. Elle avait un frère plus jeune nommé Sylvester. Ses parents se sont séparés alors qu’elle était encore jeune.

Rosa est allée à l’école locale pour les enfants afro-américains où sa mère était enseignante. La mère de Rosa souhaitait que sa fille obtienne un diplôme d’études secondaires, mais cela n’était pas facile pour une jeune fille afro-américaine vivante en Alabama dans les années 1920. Malheureusement, l’éducation de Rosa a été écourtée lorsque sa mère est tombée très malade, elle quitte l’école pour prendre soin de sa mère.Quelques années plus tard, Rosa rencontre Raymand Parks qui sera son futur mari. Raymond était un barbier à succès qui a travaillé à Montgomery. Ils se sont mariés un an plus tard en 1932. Bien décidée à reprendre ses études, Rosa travaille à temps partiel afin de retourner à l’école. Elle obtiendra finalement son diplôme d’études secondaires.

Couturière de profession elle prend quotidiennement le bus pour se rendre à son travail. A l'époque, l'Etat de l'Alabama était régit par les dures "Lois Jim Crow" parmis ces règles se trouvait l'interdiction aux noirs de s'assoir à l'avant des bus, les places étant réservées aux blancs.

En ce 1er décembre 1955, Rosa Parks est fatiguée. Elle a travaillé toute la journée, à Montgomery, en Alabama. Dans le sud des États-Unis, la ségrégation raciale s’effrite, certes, sous l’impulsion de décisions courageuses de la Cour suprême, mais elle persiste malgré tout. Rosa Parks, elle, s’est assise. Dans l’autocar de la ville, qui doit la ramener chez elle, elle espère du repos et du répit. Elle paie son trajet, comme tous les jours. Mais cette fois-ci, elle

Son acte se répend dans la ville, des manifestants se réunissent pour demander sa libération. Les répercussions de cette manifestation s’étendront dans tout le pays. Martin Luther King, lui-même, s’inspirera de ce mouvement pour exhorter tous les Noirs à faire de même pour mettre fin à la ségrégation raciale.

Face à l'ampleur des manifestants, la Cour Suprème déclare illégale la ségrégation des noirs dans les transports en commun. C'est une première ! Une bataille est gagnée, mais le chemin vers la liberté sera encore long. Constamment menacée, Rosa Parks sera obligée de déménager dans le Michigan.

A savoir que Rosa Parks n’était pas la première à avoir refusé de céder sa place. En effet, le 2 mars 1955, Claudette Colvin âgée de 15 ans, elle refusa de laisser son siège à un Blanc dans un autobus de Montgomery, cet acte malheureusement n'aura pas les même répercussions que celui de Rosa Parks.

Huit ans plus tard, en 1964, le président démocrate Lyndon Johnson signera la loi sur les droits civiques. Quant à Rosa Parks, elle poursuivra son engagement et créera le Rosa and Raymond Parks Institute for Self Development visant à faire découvrir les sites importants du mouvement pour les droits civiques. Nelson Mandela lui-même, une fois libéré en 1990, lui rendra visite à Détroit.

Membre du NACCP (Association Nationale Pour l’Avancement des Gens de Couleurs), Rosa Parks reçoit les plus hautes distinctions de la part du gouvernement américain pour son combat pour le mouvement des droits civiques sous la présidence de Bill Clinton.Rosa Parks connaît des difficultés financières à la fin de sa vie et meurt le 24 octobre 2005 suite à une démence dégénérative.

Si aujourd'hui noirs et blancs, nous marchons main dans la main dans ce présent qui est nôtre, c'est le fruit d'un long combat mené par des personnes comme Rosa Parks.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#histoire #USA #société #blacklivematter

46 vues0 commentaire