• Thelink

Guadeloupe/ Martinique : Au revoir Président, Bonjour Président


Vendredi, dans les deux îles, se tenaient les cérémonies d'investiture des nouveaux Présidents : de Région pour la Guadeloupe et Président de la Collectivité Territoriale de Martinique. Les deux îles ont dis au revoir aux anciens présidents : Victorin Lurel et Serge Letchimy. Ces cérémonies étaient en direct sur l'ensemble des médias locaux.

Les élections aux Antilles-Françaises resteront dans l'histoire de l'Outremer. En effet, les peuples de Guadeloupe et de Martinique désiraient le changement et ce sont exprimés en la faveur de deux candidats qui n'ont sans rien avoir avec leurs prédécesseurs.

Les électeurs Guadeloupéens, ont choisi Ary Chalus comme successeur à Victorin Lurel, resté Président de Région près de 12 ans, et les électeurs martiniquais ont choisi Alfred Marie-Jeanne dit "Chaben, qui est devenu le premier Président de la Collectivité Territoriale de la Martinique.

Vendredi à Basse-Terre et à Fort-de-France, se tenaient les cérémonies d'investiture des deux candidats. C'est dans un emicycle bondé que Ary Chalus et Alfred Marie-Jeanne ont prété serment et ont énoncé leur tout premier discours entant que Présidents.

Alors que durant la campagne, les tensions entre les deux candidats, leurs camps respectifs étaient à leur paroxisme, Victorin Lurel et Ary Chalus se sont passés la barre sans animosité, le tout dans la convivialité. En effet, tout semble oublié, les menaces, les actes de violence et les intimidations. Les deux hommes se sont salués de manière cordiale ce vendredi 18 décembre pour la cérémonie d’intronisation du nouveau président du Conseil Régional. Ainsi Ary Chalus est devenu le 5e Président du Conseil Régional de la Guadeloupe. L'ancien Président, Ministre des Outremers a même salué la "victoire" de son successeur. Rappelons tout de même qu'Ary Chalus a été élu dimanche dernier, avec 52,7% des suffrages.

Dans son discours d'intronisation, il a tenu a rendre hommage à sa mère. Le nouveau président de la Région Guadeloupe a prononcé un discours rassembleur. « Je suis désormais au service de toute la Guadeloupe ». « Nous pouvons réussir si nous unissons nos forces dans le respect de nos différences », a-t-il poursuivi. Ary Chalus a annoncé sa volonté de travailler en cohésion. Après avoir salué le travail du président sortant, il a lancé un appel à Victorin Lurel, d’une part pour que sa liste fasse parvenir ses propositions, d’autre part pour que l’ancien ministre des Outre-mers, proche du gouvernement, puisse appuyer les projets de la Guadeloupe. Parmi les priorités soulignées par la nouvelle majorité : l’eau, les transports, l’emploi.

A la Martinique, l'ambiance était moins détendue mais le changement a eu lieu. Alfred Marie-Jeanne de la liste du Gran sanblé pou ba péyi-a an chans élu président du conseil exécutif de la CTM, a présenté la liste de son "gouvernement". Ils sont huit, huit conseillers exécutifs :Marie-Hélène LEOTIN, Louis BOUTRIN, Aurélie NELLA, Francis CAROLE, Sylvia SAITHSOOTHANE, Miguel LAVENTURE, Marinette TORPILLE et Daniel MARIE-SAINTE.

Quelques heures avant son investiture à la tête de la CTM, se tenait une autre élection, celle du Président de l’Assemblée de Martinique et c’est Claude Lisequi a remporté les suffrages. Ce dernier sera assisté par quatre vice-présidents : Yan Monplaisir, Marie- France Toul : Jean-Philippe Nilor : Fred Lordinot

Alors que la cérémonie se déroulait sans encombre, un élu de l'opposition a voulu jouer les troubles fêtes. Comme le rapport "People Bokay" Fred Lordinot souhaitait faire un discours. Chose qui lui a été accordé après l’élection des quatre vice-présidents (Yan Monplaisir, Marie-France Toul, Jean-Philippe Nilor et Fred Lordinot). Mais ce qui devait être un petit discours s’est transformé en règlement de compte. Fred Lordinot a directement attaqué l’alliance faite au deuxième tour entre Yan Monplaisir et Alfred Marie-Jeanne. Il a également critiqué le mode de constitution de la collectivité. Qui selon lui ne laisse pas une grande place à l’opposition.

Des propos qui ont créé de vives réactions dans l’hémicycle. Elus de la majorité comme invités ont manifesté leur indignation et leur mécontentement. Malgré plusieurs avertissements Fred Lordinot a continué sur sa lancée. Et c’est alors que le Président de l’Assemblée est lui aussi sorti de sa réserve. En e×et Claude Lise, élus de la majorité s’est senti visé. Il a tenu à rappeler aux membres de l’opposition que se sont ces derniers qui ont proposé cela par l’intermédiaire de Serge Letchimy.

Autrement dire que l'ambiance à la CTM sera des plus chaleureuses pour les années à venir.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Guadeloupe #Martinique #antillesguyane #politique

14 vues0 commentaire