• ELMS

LA TRADITION DES BOEUFS


Le concours des boeufs tirants fait partie intégrant de la culture guadeloupéenne. Les boeufs sont avant tout un sport intense,qui nécessite des heures d'entraînement et une réelle complicité entre l'animal et son maître. Cette tradition ancestrale a su résister à la modernité et suscite toujours autant l'engouement des Guadeloupéens mais aussi des touristes.

Tradition ancestrale, les boeufs tirants sont ancrés dans la culture guadeloupéenne. Mais les boeufs tirants sont avant tout, un concours, un sport intense, rude qui nécessite des heures d'entrainement et une belle complicité entre le maitre et ses bêtes, tout l'art du chauffeur consiste à faire avancer ses boeufs, à les motiver.

C’est sur l’île de Marie Galante que serait né ce type de concours sur un parcours de 90 mètres avec un juge-arbitre présent pour s’assurer du bon déroulement de l’épreuve. C'est à la fin de la saison sucrière, que les agriculteurs se réunissaient pour mettre en compétition leurs bovins, afin de savoir lesquels étaient les plus puissants. Ainsi, les animaux généralement utilisés pour le transport des tiges de canne, devenaient de véritables atlhètes. Avec le temps, le concours des boeufs tirants s'est étendu sur l'ensemble de la Guadeloupe, notamment sur la Grande-Terre.

Les boeufs tirants sont surtout un moyen de fêter la fin de la saison sucrière, où les propriétaires s'affrontent dans une succession d'épreuves. L’équipage qui sort du tracé qui est délimité par des plots ou bien qui donne plus de 12 coups de fouets est éliminé de la compétition.

Les courses s'organisent autour de plusieurs équipages de deux boeufs, tirants un charriot lesté de roches. Le poids tiré par les animaux est en moyenne de 1700 kilos et cela réalisé à flanc de colline, autant dire que la tâche est des plus pénibles. Ces compétitions sont un spectacle étonnant car les plus belles bêtes de l’île y participent et la puissance de ces boeufs est tout simplement impressionnante. Ces animaux font l’objet de soins attentifs et d’un entrainement digne d’athlètes de haut niveau : décrassage matinal, galop sur la plage, bain de mer, frictions et massages et alimentation équilibré

Malgré la modernisation qui a touché l'ensemble de l'archipel guadeloupéen, le concours des boeufs tirants a su résisté à l'ère du temps, suscitant l'engouement de guadeloupéens qu'ils soient jeunes, vieux, propriétaires bovins ou simplement touristes de passage sur l'île. A l'occasion des concours, des paris ont lieu, l'occasion pour les guadeloupéens, de miser d'importantes sommes d'argent, sur les différents attelages en compétition.

A la fois, une tradition ancestrale, un sport, une passion, gageons que le concours des boeufs tirants a de beaux jours devant lui.

Les boeufs tirants en photo :

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#culture #tradition #Guadeloupe #histoire #antillesguyane

65 vues0 commentaire