• ELMS

CEDRICK ISHAM CALVADOS : UN PHOTOGRAPHE, UN REGARD


Cedric-Isham Calvados, est un jeune photographe de 36 ans qui s'est lancé en 2009, de façon autodidacte dans l'univers de la photo. Artiste en perpétuel recherche d'inspiration, Cédric voue un amour fou à la Guadeloupe,son île natale. Aujourd'hui, il se confie à Emrick de TheLink Fwi.

En Guadeloupe qui ne connaît pas la page Facebook : " La Guadeloupe, mon visage.Moun isidan" ? Â sa tête Cédrick Isham Calvados, un nom, mais aussi un style. Rien ne le prédestinait à une carrière de photographe. En 2009, en parfait autodidacte, Isham se lance dans la photo. Sept ans après, Cédrick Isham a su imposer son style, et son nom dans le milieu de la photo antillaise. Il se confie aujourd'hui à Emrick de TheLink Fwi. Voici son interview exclusive.

Emrick : " Qui est Cedrick Calvados " ?

Cédrick : " Je suis un antillais né à Paris, le 12 avril 1980, et j'ai grandi en Guadeloupe dans la commune de Petit-Bourg. Entre la campagne et le bourg de Petit-Bourg. Enfant, j'étais timide, très sensible, nerveux aussi et j'avais du mal à m'affirmer. J'étais assez rêveur aussi et un petit peu solitaire quand même. Voilà pour la photo d'ensemble...Ensuite, j'ai eu une enfance plutôt normale, sans trop de fracas. J'étais plutôt obéissant, cependant avec les cousins, des fois, quand on se retrouvait, on faisait quelques bêtises mais rien de grave. "Qui je suis ? " Je pense que je suis un mélancolique, un optimiste, un observateur, un sociable. Après, j'ai aussi mes défauts, je peux avoir un côté individuel, un petit peu égoïste parfois...Je peux être susceptible, mais je me soigne avec l'âge. Voilà, j'en dirais pas plus, mais voilà en gros, qui je suis."

Emrick : "Pourquoi Isham justement ? "

Cédrick : "Et pourquoi pas...Et pourquoi pas..." (rires)

Emrick : " Quel est ton parcours ? "

Cédrick : "J'ai eu mon BAC, en 1998 au Lycée de Petit-Bourg, et ensuite, je suis parti en Martinique pour y faire mes études en anglais et en Sciences de l'éducation. Je suis rentré au Pays en 2005, où j'ai commencé à chercher du boulot. J'ai galéré pendant un an, j'étais au chômage, et en 2006, j'ai trouvé un poste de concierge pour le compte d'un bailleur social. En 2010 j'avais avec un associé, et on avait repris une école de FLE (Français Langue Etrangère) j'ai quitté la structure, en 2014 pour certaines raisons. Ensuite, j'ai connu une année de chômage et des petits boulots de commercial, ce n'était pas évident psychologiquement. Depuis Août 2015, je travaille pour un bureau d'études en marketing et je suis superviseur; je suis chargé de mener à bien les missions qui sont conférées à ma boîte sur le territoire de la Guadeloupe car nous sommes présents sur les 4 DOM.

Emrick : "Qu'est-ce qui t'a donné l'envie de faire de la photo ? "

Cédrick : Les premières fois où j'ai réellement eu envie de faire de la photo en 2004...2003-2004 j'étais pigiste chez France-Antilles Martinique et je devais agrémenter mes articles de photos et je n'avais pas d'appareil. Un pote m'avait passé son appareil; un petit appareil numérique. A l'époque c'était tout nouveau pour moi, c'était à la mode et quand il m'a passé l'appareil, le fait de figer des image m'a plu, voilà! Je pense que ça a commencé comme cela. Il y a une sorte de petit virus qui a pénétré mon esprit...Du coup, ma mère m'avait offert un appareil. Sur le coup j'étais bien content. J'avais trouvé ça super gentil de sa part, c'était un cadeau à l'époque. Alors j'essayais de m'exercer un petit peu à faire de jolies choses mais bon, j'étais limité bien sûr et à force d'être limité un jour j'ai eu envie de passer à une gamme supérieure. En 2009, je me suis acheté mon premier boîtier réflex numérique, et là je suis tombé pleinement dans la marmite quoi... (rire)

Emrick : " Mis à part la photo : Que fais tu ? "

Cédrick : " Mis à part la photo, je travaille...Et Je réfléchis aussi (rires)! Je réfléchis à pas mal de choses et pas mal de projets. Je fais du sport, du foot en compétition, d'ailleurs je reviens d'une longue blessure et je m'apprête à faire mon retour bientôt si Dieu le veut bien. J'ai réalisé un documentaire, je réalise aussi quelques clips pour quelques artistes avec qui j'ai de vraies affinités artistiques et amicales. Et enfin je rappe aussi. Même si ces derniers temps, j'ai un peu mis le rap de côté à cause de la photo. J'aime bien aller nager depuis quelques temps aussi. Prendre mon masque, mes palmes mon tube et aller nager un peu, aller voir les poissons, cela me détend. Voilà comment j'occupe mon temps."

Emrick : Tu as parlé d'un documentaire, de clips ? Quels sont t-ils ?

Cédrick : "J'ai fait un documentaire qui s'appelle "Ombres" dans lequel je donne la parole aux toxicomanes qui vivent dans la rue. J'ai fait des clips pour Nina Kerkana, pour Williams Café, pour Maqflah et là je suis en pleine préparation d'un clip pour une rappeuse connue sur la scène locale underground (Guadeloupe) et qui vit aux Etats-Unis, je ne révèle pas encore l'identité."

Emrick : " As-tu déjà fais des expositions ? Si oui, lesquelles ? "

Cédrick : " J'ai participé à des expositions mais je n'ai pas encore fait d'expositions en mon nom propre. Ma première expo, c'était pour le cadre de la Péyi-Z'Art,en 2013, en août je crois, à la LAKASA. Ensuite, j'ai participé à une expo pour le concours organisé par le Ministère des Outremers en 2014, dont j'avais été l'un des trois finalistes. On nous avait payé le billet, j'étaits parti là-bas et nos photos avaient été exposées sur les murs du Ministère. Ensuite, j'ai participé à une expo organisée par la Ville du Gosier, toujours en 2014 et enfin j'ai eu des photos exposées au Gosier encore une fois, merci à eux pour leur confiance. C'était dans le cadre des journées européennes, c'était en Septembre 2015. Voilà j'ai participé à quatre expos à ce jour".

Emrick : "Quelles sont t-elles inspirations pour la photo ?"

Cédrick : "Mes inspirations pour la photo ? Il y a un photographe qui m'a beaucoup donné l'envie de faire de la photo, c'est Daniel Goudrouff. Enfin il ne m'a pas donné l'envie de faire la photo réellement parce que je ne le connaissais pas quand j'ai démarré. Disons que son boulot m'a vraiment inspiré et m'a vraiment motivé. Cela m'a donné envie de viser, non pas une forme d'excellence, mais j'ai eu l'envie de faire d'aussi jolies photos que lui en tout cas. Il m'a beaucoup inspiré. J'ai un pote aussi qui m'inspire beaucoup, c'est Adéola Bambé. Je trouve qu'il est très bon. Après au niveau international, j'avoue, et ça va te paraître bizarre mais je ne regarde pas trop ce que les autres font. Il n'y a pas de grands noms qui me viennent en tête. D'ailleurs, j'essaie de ne pas trop regarder ce qui se fait pour faire en sorte que ce que je fais ne ressemble pas à ce qui se fait. C'est une de mes façons de voir les choses.

Emrick : " C'est quoi le style Isham en photo ? "

Cédrick : " Je pense que...Enfin, certaines personnes m'ont dit que mes photos ont un côté très cinématographique, je trouve cela très intéressant, et cela me plait quand on me dit ça. Je suis aussi très porté sur la lumière et l'infini. Quelqu'un m'a dit un jour, qu'il y a toujours cette présence de l'infini, un ailleurs, un horizon dans mes photos. Donc voilà, j'aime à dire, que je veux que mes photos puissent permettre aux gens de "s'horizonner", tu vois? De se projeter ailleurs, de se projeter dans quelque chose qui n'a pas de fin."

Emrick : " La Guadeloupe est-elle ta source d'inspiration ? "

Cédrick : " Oui exactement, mon île (la Guadeloupe) est une belle source d'inspiration. On a vraiment des lumières qui sont magnifiques ici et j'essaie de m'amuser à reconnaître la lumière de 16h30, de 17h, 17h30, 17h45 (rires)! Oui oui, il y a vraiment matière à faire de belles choses à faire ici. Alors, c'est vrai qu'ici on est plutôt gâté en paysages et en lumières, mais j'aspire à voyager et voir d'autres images ailleurs. Mais la Guadeloupe reste ma principale source d'inspiration. "

Emrick : " Parle-moi du concept : La Guadeloupe, mon visage, Moun isidan. Comment cette idée t'est-elle venue ? "

Cédrick : " La Guadeloupe, mon visage, Moun isidan...l'idée m'est venue d'une photo que j'avais faite de mon père, un portrait serré et j'avais partagé la photo sur Facebook et j'ai vu qu'il y avait un bon retour dessus. Je me suis demandé si c'est parce que c'était mon père ou autre chose. J'ai voulu comprendre pourquoi les gens avaient autant aimé la photo donc j'ai renouvelé l'expérience avec d'autres portraits. Et il y a eu le même type de réactions et je me suis dis qu'il y avait peut-être quelque chose à comprendre là dedans. Voilà, c'était vraiment expérimental et puis, c'était un moment où je n'avais pas trop d'idées, j'étais dans un "désert" créatif et quand j'ai vu ça j'ai eu une sorte "d'euréka" (rires)! Une sorte de flash et je me suis dit "pourquoi ne pas imaginer un concept où je mettrais en valeurs les gens, où je révélerais la richesse du pays au travers des gens, au travers des regards, des visages. C'est parti de quelque chose qui n'avait rien à voir. Enfin ça n'a pas été le fruit d'une réflexion couchée sur papier,non...C'est parti d'un moment simple, qui n'avait rien avoir avec le concept..."

Emrick : " Quel matériel utilises-tu ? "

Cédrick : " En terme de matériels, j'utilise deux boîtiers CANON. Le 1DS Mark II DIGITAL, et j'ai un second boîtier : CANON 5D Mark II. "

Emrick : " Que conseillerais-tu aux jeunes qui veulent se lancer ? "

Cédrick : " Ce que je conseille à un jeune qui souhaite se lancer ? De ne pas penser à...(il réfléchit). De toujours chercher à exercer son regard et de ne pas tomber dans la facilité même si cela paye moins. De toujours chercher à exercer son oeil, ce qui compte c'est ce que tu vois et pas ce que les gens ont envie que tu montres."

Emrick : "Quels sont tes projets niveau photo, pour cette année ? "

Cédrick : " Pour cette année ? Mes projets ? Je ne veux pas en parler.. Je préfère ne pas en parler, je vais couver l'idée (rires). Je vais couver mes idées. (rires)."

Emrick : "Dernière question. Cédrick Isham est-il un coeur à prendre ? "

Cédrick : " Non, non." (rires)

Admirez le travail de Cédrick "Isham" :

Clips réalisés par Isham :

Reportage de Cédrick Isham : "Ombre"

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#antillesguyane #Guadeloupe #photographie #culture

0 vue

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com