• ELMS

L'eau chaude naturelle de Guadeloupe aux américains !


La centrale géothermique de Bouillante, n'appartient plus à l'Etat à Français. La centrale géothermique qui produit de l’électricité renouvelable depuis trente ans, grâce aux réservoirs d’eaux chaudes des sous-sols de la Guadeloupe appartiendrait désormais à la société Ormat, une entreprise américaine.

L'information a été révélée par le site Médiapart le 4 Mars dernier. La centrale géothermique de Bouillante, qui produit de l’électricité renouvelable depuis trente ans, grâce aux réservoirs d’eaux chaudes des sous-sols de la Guadeloupe. Cette centrale produit à elle-seule 6% de l'électricité de l'archipel et donnerait même de l'électricité aux îles voisines serait désormais la proprité de l'entreprise américaine ORMAT.

L'accord entre l'entreprise et l'Etat Français avec le concours de la ministre de l'écologie Ségolène Royale et du ministre de l'économie Emmanuel Macron, a été lors de la COP21 et du débat sur la transition énergétique. L'information aurait pu passer inarperçue si, Médiapart n'avait pas fait un article interrogatif sur le sujet .

Les raisons de la vente de cette centrale qui a longtemps appartenue à l'Etat, et financée en partie par la Région Guadeloupe ? La centrale serait mal gérée, son coût de production est élevé. Comment se fait-il qu'une centrale possession de l'Etat soit mal gérée ? Comment se fait-il que EDF, principal actionnaire se déséintéresse t-il de cette centrale à l'heure où, l'on parle d'énergie renouvelable ? En effet, u lieu d’investir dans le projet, EDF décide de réduire sa participation au capital de la centrale à un niveau symbolique. Au même moment, le groupe énergétique public abandonne un projet de production électrique géothermique basé sur l’île voisine de la Dominique, qui aurait aussi fourni en électricité la Guadeloupe et la Martinique.

Alors que d'autres pays dans le monde se lance dans une transition énergétique, suite à la COP21, la Guadeloupe, donc la France vend l'une des toutes premières usines en la matière. La centrale a vu le jour à la fin des années 1970, elle a été raccordée au réseau dès 1986. Elle est, pour l’instant, la seule véritable centrale de production électrique qui turbine à la vapeur géothermique en France et dans les Caraïbes. La centrale électrique géothermique en activité en Alsace, à Soultz-sous-Forêts, fonctionne comme un site de recherche. Les autres centrales géothermiques françaises produisent de la chaleur, pour des réseaux de chauffage urbains. La centrale de Bouillante, elle, fournit 6% de l’électricité consommée par les Guadeloupéens.

L'entreprise a été vendue sans que les guadeloupéens ne le sachent. Au début, on ne parlait pas de vente comme le rappelle Médiapart :

"En 2014, Ségoléne Royal, " l'amie de la Guadeloupe" et aussi ministre de l'Environnement a visité la centrale thermique de Bouillante dans le cadre du projet de loi sur la transition énergétique. Une visite très officielle au cours de laquelle le Pdg, François Demarq a expliqué ses projets et sa stratégie à la ministre, assurant que la géothermie apportait une " contribution majeure à la transition énergétique et qu'il avait des projets de développement ambitieux, notamment une usine " Bouillante 3" à l'étude."

En avril 2015 la même ministre de l'Environnement annonçait la création d'un fonds de développement de la géothermie ( Geodeep) dans le cadre de la loi sur la transition énergétique. En perspective de la Cop 21, l'Etat s'engageait à investir 50 millions d'euros pour développer la géothermie. Coup de tonnerre, huit mois plus tard, l'entreprise est en vente et c'est l'américain Ormat qui est favoris.

Ormat-technologie, une entreprise américaine basée dans l'Etat du Nevada. L'entreprise, est leader mondiale de l'industrie géothermique. Elle est implantée aux USA, mais aussi en Nouvelle Zélande, en Afrique, au Guatemala et bientôt - peut-être -dans la Caraïbe. Elle emploie 470 personnes aux Etats-Unis et environ 600 dans ses implantations à l'étranger. Le montant de la vente serait de l'ordre de 52 millions d'euros. Une somme relativement modeste, s'il faut tenter une comparaison, c'est moins que le chantier du Mémorial act.

Face à cette vente, en Guadeloupe, il n'y a eu aucune réaction de la part de la nouvelle gouvernance de Ary Chalus, vu comme un sauveur par le bas peuple guadeloupéen. La classe politique n'a pas réagit. Le seul a s'en être inquiété comme le souligne médiapart fut Alain Plaisir, président du Cippa, qui a diffusé un communiqué dans lequel il reprend l'information et s'en inquiéte : " Pourquoi l'Etat a-t-il choisi de vendre à une entreprise privée, de surcroit américaine, cette centrale qui pourrait servir de modèle d'énergies renouvelables ? Pourquoi Edf s'en désintéresse-t-elle alors qu'elle investit en Indonésie et au Mexique sur des projets similaires" s'interroge le président du Cippa...

Autre réaction, celle de l'ancien maire de Bouillante Jean-Claude Malo qui a constitué un petit groupe, pour faire entendre la voix de la Guadeloupe dans ce dossier.

A ce jour la population est peu informée et les réactions sont rares. Au sein de l'usine, ni les salariés, ni le principal syndicat, la CGT, ne se sont exprimés.

A croire qu'en Guadeloupe, la politique n'est que m'as-tu vu et "pawol en bouch"...

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Guadeloupe #politique #antillesguyane #Monde

15 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com