• ELMS

DOPAGE : SCANDALE DANS LE CYCLISME GUADELOUPEEN.


Le monde du cyclisme guadeloupéen, de nouveau secoué par une affaire de dopage. Un rapport accablant publié par l'Agence Française de lutte contre le Dopage, atteste qu'un vaste réseau et un trafic s'est implanté sur le sol guadeloupéen. Plusieurs coureurs, dont plusieurs vainqueurs d'étapes sont mis en cause, Fabrice Gène. directeur sportif du VCG (Vélo Club-De-Grand-Case) serait impliqué. Autant dire que le cyclisme guadeloupéen est sous le choc !

Choc, émoi, le monde du cyclisme guadeloupéen est secoué par un scandale mettant en cause un peloton et un directeur sportif. Tout a débuté par un article de nos confrères de RCI au milieu du mois de Mai. Le quotidien local faisait des révélations accablantes pour le milieu de la petite reine. Le journaliste révélait une vaste affaire de dopage au sein du peloton du dernier tour cycliste de la Guadeloupe. Hier ces accusations ont été appuyées par la publication du rapport de l'Agence Française de Lutte contre le Dopage. On apprend que sept coureurs dont Luis Sablon, Fendeley Boyau, Johan Dartron sont visés par ce rapport. Plus encore, un vaste réseau de produits dopants et un trafic bien ancré seraient présents en Guadeloupe. De plus, le nom de Fabrice Gène, directeur sportif du Vélo-Club de Grand Case figurerait dans le rapport.

Que sait-on réellement ?

Selon nos confrères de guadeloupe 1ère : " Dans ce rapport de l'A.F.L.D. (Agence Française de Lutte contre le Dopage), il est fait état de "7 échantillons sanguins et urinaires prélevés(pour 99 partants), ont abouti à des résultats anormaux, dont 5 à des substances non spécifiées, soit un taux de positivité record (16,6%) par rapport à la moyenne nationale (comprise entre 1 et 2%)", suite au contrôle anti-dopage massif effectué à Deshaies, le 26 mars, à l'occasion de la dernière étape du Grand Prix de la CANBT.Par ailleurs, le "premier cas positif sur le territoire français à l'hormone de croissance" a été détecté.

Sept coureurs sont mentionnés avec le nom de la substance qu'ils ont utilisé.

Fendley BOYEAU, né le 11/12/1992 Heptaminol (Stimulant) - Jonathan CAMARGO MENDOZA, né le 31/07/1988 EPO (CERA) - Johan DARTRON, né le 21/11/1986 EPO (CERA), Hormone de croissance - Jonathan LOUIS, né le 15/03/1989 EPO (CERA) - Adam Josef PIERZGA, né le 14/11/1984 EPO (CERA), Methylhexanamine (Stimulant) - Jean-Marie POYO, né le 11/01/1991 EPO - Luis SABLON, né le 30/08/1986 Prednisole, Prednisolone (Corticoïdes)

De plus, le rapport cite Fabrice Gène (Directeur sportif du Vélo Club de Grand-Case), "déjà soupçonné lors de différentes affaires judiciarisées de trafic, il a toujours été protégé par les coureurs mais poursuivrait ses activités d'approvisionnement, principalement aux coureurs émargeant dans son club". Ce dernier, par la voix de son avocat s'exprimait.

Autre personne soupçonnée de se livrer à un trafic, Olivier Céphise, l'un des dirigeants de la J.C.A. pour qui le rapport énonce que les éléments à son encontre "sont susceptibles de constituer des infractions pénales au sens des articles L. 232-26 du Code du sport relatifs à l'importation de substances ou méthodes interdites aux fins d'usage par un sportif sans justification médicale, d'offre ou cession à un sportif sans justification médicale de substance ou méthode interdites dans le cadre d'une compétition. Ils sont également susceptibles de constituer une infraction douanière au sens de l'article 323 S1 du Code des douanes".Le rapport informe également le Procureur de la République de la présence dans cette affaire d'un Colombien dénommé Robayo. Salarié à la fédération colombienne, il serait l'un des fournisseurs les plus actifs sur le marché guadeloupéen.

Parmi les joueurs incriminés, un seul a souhaité parlé, c'est Luis Sablon. Ce dernier nie. Il l'affirme, les substances retrouvées dans son sang viendraient d'un médicament qu'il prend pour traiter son asthme. Et ce n'est pas la première fois qu'il est inquiété pour la présence de corticoïdes dans le sang. Il a toujours fait appel des décisions à son encontre en fournissant des justificatifs médicaux. Il fera à nouveau appel, en espérant obtenir la même issue que pour les autres dossiers, c'est-à-dire, aucune sanction. Pour l'heure Luis Sablon ne participera pas au Grand Prix du Conseil départemental, et en attendant la fin de la procédure, il est suspendu à titre conservatoire.

Dans le cadre de l'enquête, la Section de recherche de la Gendarmerie a mené plusieurs perquisitions, chez les différents accusés, le 11 Mai dernier. En outre, semblerait-il, d'autres noms de dirigeants de clubs y figureraient, ce que l'enquête en cours tâchera de démontrer.

C'est un scandale auquel le monde du cyclisme guadeloupéen, se serait bien passé. D'autres rebondissements sont à attendre.

E.L.M.S pour TheLinkFwi@l'Actualité en un clic !!

#Guadeloupe #sport #antillesguyane #cyclisme

132 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com