• Admin

Corinne Mencé Caster à Paris- Sorbonne.


La journée d'hier a été ponctuée par des démissions au sein du Gouvernement mais aussi à la tête de l'Université des Antilles. Quatre mois avant l’échéance de son mandat, la présidente de la récente université des Antilles Corinne Mencé Caster met fin à son mandat. L'ancienne présidente quitte ses fonctions pour enseigner à Paris-Sorbonne.

La journée d'hier a été ponctuée par des démissions après celles du Gouvernement c'est autour de Corinne Mencé Caster de mettre fin à son mandat de présidente de l'Université des Antilles. Poste qu'elle occupait depuis Janvier 2013.

C'est par communiqué de presse que l'on a apprit la démission de Corinne Mencé Caster « Pour créer les conditions propices à une anticipation des élections » et permettre à la nouvelle équipe de gouvernance, « de négocier avec le Ministère un contrat conforme à sa vision et à son projet, pour les cinq années à venir ».

Tout au long de son mandat, l'ancienne présidente a du faire face à deux défis majeurs, qui ont mis en péril le bon fonctionnement de l'Université des Antilles :

- La création d’une université de Guyane autonome. Jusqu’en janvier 2015, les pôles universitaires de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane formaient une seule entité, appelée Université des Antilles-Guyane.

- Puis l’affaire Ceregmia a de nouveau mis l’Université sur le devant de la scène médiatique. Ce laboratoire de recherche basé sur le campus de Schoelcher (Martinique) a été empêtré dans une affaire de détournement de fonds d’un montant de 9 millions d’euros.

Aujourd’hui, Corinne Mencé-Caster affirme vouloir « prendre du recul ». Son mandat prend fin le 1er septembre prochain. La professeure des universités agrégée et docteur en linguistique espagnole, enseignera dans les jours prochains à l’université de la Sorbonne à Paris. En attendant la tenue des élections du nouveau conseil d’administration, l’intérim de la présidence de l’université des Antilles sera assuré par Jacky Narayaninsamy, nommé administrateur provisoire par le ministère.

Corinne Mencé-Caster et son équipe se félicitent d’avoir pu, au cours de ce mandat, sauvegarder l’outil universitaire indispensable aux territoires antillais, à leur jeunesse et à leur avenir, dans un contexte de responsabilités et compétences élargies (RCE). Au cours de la dernière année, l’Université des Antilles a été dotée de ses nouveaux statuts, son nouveau logo et nom de domaine. La certification des comptes a été obtenue et le compte financier 2015 approuvé. Les deux IUT et les deux écoles doctorales ont été mis en place. Enfin, un coup d’arrêt a été mis aux graves dysfonctionnements de tous ordres, susceptibles de mettre en péril l’avenir de l’Université. Une instruction judiciaire est en cours et des sanctions disciplinaires exemplaires sont d’ores et déjà prononcées.

Intégralité du Communiqué de presse :

#antillesguyane #Martinique #Guyane #Guadeloupe #politique #société

52 vues0 commentaire