• ELMS

MARINE LE PEN PENSE A L'OUTREMER


Moment émotion, (sortez vos mouchoirs) Marine Lepen présidente du Front National, fille de Jean-Marie Lepen et éventuelle candidate à la présidentielle de 2017, pense à l'Outremer. Pour, elle, l'Outremer français a totalement été délaissé sous les présidences de Nicolas Sarkozy et François Hollande et c'est pour cela que l'Outre-Mer français souffre.

Alors qu'elle était l'invitée de "Vie politique", dimanche 11 septembre sur TF1, la présidente du Front national, future candidate à l'élection présidentielle qui aura lieu dans huit mois, a évoqué les Outre-mer (19min39), alors que l'un des chroniqueurs de l'émission lui montrait une photo figurant dans son bureau, prise à Saint-Pierre et Miquelon en mars 2016. La présidente du Front National a évoqué son attachement à l'Outremer, qui selon elle est oublié et qui a été totalement délaissé sous les présidences de Nicolas Sarkozy et François Hollande.

"J'ai énormément d'affection pour notre Outre-mer, pour nos citoyens qui font partie de la France des Oubliés". Selon elle, l'Outre-mer a été "Totalement abandonné, totalement méprisé, que ce soit lors du mandat de Nicolas Sarkozy ou de celui de François Hollande".

Dans sa diatribe, l'éventuelle candidate de 2017 a fait une mini-dédicace à Jacques Chirac, qui selon ses mots, a été le meilleur président pour l'Outremer. Pour appuyer ses propos, Marine Lepen a même cité Daniel Maximin (éminent écrivain Guadeloupéen) " L'Outre-Mer c'est la seule région où l'on se demande combien ça coûte et combien ça rapporte"

Lorgnant la campagne présidentielle qui s'annonce, la présidente du Front National, aimerait faire de ces régions des points stratégiques,en développant certains secteurs notamment les métiers de la mer où l'Outre-mer aura une place particulière, sans toute fois s'épancher sur son éventuel programme spécial Outre-mer.

Vous l'aurez compris la campagne pour les élections a commencé et Marine Lepen n’oublie personne, quitte à charmer ses électeurs Ultramarins, qui eux manifestent très peu d'intérêt pour le parti de la famille Lepen. Rappel, lors des dernières élections régionale le FN n'avait obtenu 1,46% des voix en Guadeloupe et à peine 3% à La Réunion. De plus, les représentants du Front National, n'ont jamais pu mettre un pied dans certaines régions de l'Outre-Mer, comme ce fut le cas pour Jean-Marie Lepen qui avait du quitter précipitamment la Martinique en 1997.

Qui plus est, alors qu'elle avait annoncé sa venue(Opération Cocotier) aux Antilles (Guadeloupe et Martinique) en Avril 2015, Marine Lepen avait dû annuler sa visite dans les deux îles. Elle se confiait en Mai dernier, à nos confrères de 97Land :

" Ma visite est simplement reportée. Il faut que j’y aille, c’est un problème d’organisation. Ce que je ne veux pas, c’est ne rester que deux jours. Je n’ai pas envie d’arriver, de ne rencontrer que deux personnes et repartir aussi sec. Je l’ai fait par le passé : une journée en Martinique, une journée en Guadeloupe, un passage en Guyane, je ne veux plus faire ça. Je veux prendre le temps de rencontrer les acteurs, les chambres de commerce, les producteurs agricoles, voir les autres responsables économiques et les gens de la société civile. Qui dit se donner du temps dit qu’il faut réussir à en dégager, ce n’est pas toujours très simple. Je pense que cette année 2016, ce sera plus facile, car il n’y a pas d’élections de prévues."

N'oublions pas non plus, le collectif "Marine Dèwo" composé de citoyens de tous horizons, dont les membres sont répartis en Guadeloupe, à la Martinique et en Guyane s'était formé, pour dire non à la venue de Marine Lepen, car selon eux, elle est la représentation de la haine et de l'intolérance sous toutes ses formes.

Sans oublier, l'accueil que lui avaient réservé les réunionnais en 2012, lors de la précédente campagne présidentielle.

Malgré l'accueil "glacial", le Front National reste déterminer à conquérir les Outre-Mers, minés par le chômage endémique, la crise agricole, l'immigration clandestine, l'augmentation de l'insécurité et le vieillissement de sa population.

#Outremer #France #politique #antillesguyane #Guadeloupe #Martinique #Guyane #MarineLepen

60 vues0 commentaire