• ELMS

Stacy Navarre-Belrain, la jeunesse et l'ambition.


Qu'on se le dise, la Guadeloupe n'est pas qu'un archipel meurtri par la violence gratuite. L'île aux belles eaux a enfanté des talents dans divers domaines. C'est le cas de Stacy Navarre-Belrain, jeune guadeloupéenne, fondatrice de l'agence de communication Caribbean Pride Agency. Elle se confie sur TheLinkFwi

Vous ne la connaissez pas, car elle est la femme de l'ombre, celle que l'on ne connait pas mais qui effectue un travail exceptionnel. A tout juste 21 ans, Stacy Navarre-Belrain est une femme comblée, professionnellement bien évidemment.

Son âge n'est pas un frein, au contraire, Stacy peut se targuer d'avoir travailler avec des pointures de la musique reggae-dance-hall antillaise. Une jeune ambitieuse en somme. Qui plus est, elle a su associer, passion pour la musique et travail. En femme indépendante, Stacy est à la tête d'une agence de Communication, dont le nom, Caribbean Pride Agency, souligne sa fierté d'être caribéenne. Fierté qui lui permet, de mener à bien la promotion des différents artistes antillais, qui passent par elle. D’ailleurs, si vous souhaitez la contacter c’est par ici : stacy.caribeanpride@gmail.com.

De retour sur Paris, notre journaliste l'a rencontré dans un café, pour parler d'elle,de son parcours, mais aussi évoquer l'avenir de sa jeune agence. Bonne lecture !

TheLinkFwi : On ne te connaît pas vraiment, ton nom circule, on dit "oui c'est Stacy, la belle chabine, métisse". (rires) Qui es-tu ? Peux-tu te présenter, pour que nos lecteurs se fassent une idée de qui tu es ?

Alors, par où commencer (Rires). Bon, j'y vais (rires) Stacy Navarre Belrain, 21 ans. Etudiante et auto entrepreneur ! Après un bac pro secrétariat, j’ai commencé un DUT Gestion des entreprises et des administrations option RH. Mais ce

n’était pas vraiment ma voie, je me suis alors dirigée vers ma passion : la com’. Et j’en suis là ! En BTS Communication 2e année.

TheLinkFwi : Tu es donc étudiante et pourtant tu as créé ton activité ? Pas trop dur de gérer les deux activités ?

Non, ça va, je gère (rires)

TheLinkFwi : Quand as ­ tu commencé à côtoyer le monde du management d’artistes et de la promotion musicale? Pourquoi se lancer dans une activité comme celle - ci ?

J’ai commencé la promotion musicale très jeune (14 ans). Aux débuts de Facebook, j’ai rencontré de nombreux artistes dont j’ai apprécié la musique. Pour les soutenir, je partageais leurs titres sur les réseaux sociaux et ça s’arrêtait là. Mais on m’a de plus en plus contacté et demandé de la promo. Ça s’est fait comme ça ! Une webradio m’a par la suite proposé de travailler bénévolement pour leur site en postant les actualités rap. Je recherchais les nouveautés, contactais les artistes et leur proposais même des interviews. En quelques années, mon activité s’est professionnalisée mais je ne me disais pas attachée de presse ou encore chargé de com’. C’était juste par pur plaisir et pour soutenir les artistes. A l’âge de 18 ans, c’est l’équipe de Saïk qui m’a repéré sur les réseaux sociaux et mon activité est devenue plus professionnelle. Voilà pour la com’ !

Le management est venu tout naturellement, j’ai voulu développer mes compétences et mes services. Pour l’évènementiel, j’ai commencé par la communication sur les évènements puis on m’a proposé de participer à l’organisation.

TheLinkFwi : Quelles sont les personnes qui t'inspirent (en terme professionnel et personnel) ?

Personnellement, les personnes qui m’inspirent les plus sont évidemment mes parents et ma grand-mère paternelle. Ce sont des personnes qui se sont toujours battus pour le bien de leur famille et qui croient en moi. Ma grand-mère est une femme indépendante et forte, comme ma mère. Elles sont mon exemple !

Professionnellement, beaucoup d’artistes m’inspirent à travers leur vision, leur musique et leurs ambitions… Je peux évidemment vous citer Saïk, mais il y a également Misié Sadik, Fiasko et plein d’autres. Mon entourage professionnel, collaborateurs ou juste amis m’inspirent chaque jour car ils se battent et travaillent dur pour réaliser de

fabuleux projets. On évolue ensemble et on se soutient mutuellement.

TheLinkFwi : Parle nous de Caribbean Pride Agency ? D'où t'est venu ce nom original ?

Je suis une grande rêveuse. Le nom « Caribbean Pride Agency », c’est à travers un rêve que je l’ai trouvé ! Même dans mes rêves je bosse et je suis à la recherche d’innovation ! (rires) ! Mais ce nom a une véritable signification : je travaille dans le milieu caribéen parce que je suis fière d’être caribéenne et tout le monde doit l’être. Mon agence veut mettre en avant nos talents et notre culture car on a de belles choses à partager avec le monde entier. Soyons donc caribéens et fiers !

TheLinkFwi : Après la partie personnelle, parlons maintenant de ton travail de communicante. Quels services proposes-tu ?

Mon agence propose la promotion d’artistes et d’évènements, le management et l’organisation

d’évènements.

TheLinkFwi : Ce sont les artistes qui viennent à ta rencontre ou l’inverse ?

Tout dépend du feeling ! (rires) Si j’ai un coup de cœur pour la musique d’un artiste et que je sens que je peux lui apporter une bonne promo ou l’aider à évoluer, je vais vers lui ou son équipe. J’ai travaillé pour de nombreux artistes donc on vient souvent à moi aussi. C’est toujours valorisant.

TheLinkFwi : Justement, avec quel artistes as-tu travaillé ? Et qui sont tes clients en ce moment ?

J’ai eu la chance de travailler avec Saïk, un peu avec X-Man, ou encore SaaTurn et TiiMo. Il y en a eu plein d’autres avec qui j’ai collaboré moins longtemps. Je fais la promo de plusieurs artistes mais je travaille principalement sur de gros événements.

TheLinkFwi : Concrètement, comment se déroule la promotion d’un artiste? Quels moyens de communication utilises -tu ?

A l’écoute d’un titre je travaille sur le plan de com’. Interviews, diffusions médias, publicité… Je

travaille beaucoup sur et grâce aux réseaux sociaux, qui permettent une diffusion plus efficace

des nouveaux titres et des actualités.

TheLinkFwi : Lorsque l’on est responsable d’artistes, comment gérer la sortie de clips de chacun sans que ça se chevauche ?

Il arrive que des sorties de clips se chevauchent, dans ce cas il faut vraiment travailler sur la

promo de chacun de manière égale. Le travail se fait toujours de la même manière et je suis à 100% pour chaque artiste.

TheLinkFwi : Comment définirais - tu une promotion réussite ?

Selon moi, une promotion réussie est lorsque le message a atteint le public, que le public s’y

intéresse et se sent concerné.

TheLinkFwi : Dans les années à venir, comment vois ­ tu l’évolution de Caribbean Pride Agency et de ta carrière ?

hummm. (elle réfléchit) J’espère que la Caribbean Pride Agency continuera d’évoluer et participera au développementde la musique caribéenne ou organisera de grands évènements importants pour l’évolution dela caraïbe. Pourquoi pas collaborer avec des caribéens à Miami ?!

TheLinkFwi : Pour conclure, si un artiste est intéressé par tes compétences, comment doit - il te contacter ?

Les artistes peuvent me contacter via mes pages (Stacy Caribbean Pride / Caribbean Pride Agency sur Facebook / @stacycaribbeanpride sur Instagram ) ou par mail : stacy.caribbeanpride@gmail.com. N’hésitez pas ! Je ne mords pas encore (rires)

#Guadeloupe #antillesguyane #portrait #musique #caraïbe #Martinique

56 vues0 commentaire