• ELMS

Après Matthew, Haiti compte ses morts.


L'Ouragan Matthew est entré dans l'histoire en devenant l'Ouragan le plus dévastateur et le plus meurtrier de l'histoire des Caraïbe Alors qu'il perd du souffle, rétrogradé en catégorie 1 aux Etats-Unis, Matthew aura causé de nombreux dégâts notamment en Haïti, où 900 personnes ont perdu la vie.

Après être passé sur les petites Antilles sans trop causer de dégâts, après avoir touché la Jamaïque, après avoir ravagé le Sud de Cuba et Haïti, et après avoir frôlé les Bahamas, pour menacer les côtes de la Floride aux USA, l’ouragan Matthew s’est éloigné des côtes dimanches et a rétrogradé, pour devenir une simple tempête tropicale soufflant à 120 km/h.

Pourtant, aux USA, le bilan s'alourdit entraîné une importante montée des eaux, particulièrement en Caroline du Nord, dernier Etat atteint. Son gouverneur, Pat McRory, a annoncé dimanche qu’au moins huit personnes étaient mortes à cause de Matthew. Des victimes qui s’ajoutent aux cinq morts en Floride, quatre en Géorgie et un en Caroline du Sud, selon les bilans des autorités locales.Plus de deux millions de foyers et d’entreprises étaient privés d’électricité dimanche. En Floride, 6 000 personnes ont passé la nuit de samedi à dimanche dans des abris.

Alors que la première République noire tentait de penser les plaies du séisme de 2010, qui avait fait plus de 100 000 victimes, les villes de Jérémie, des Cayes et toutes les agglomérations du Sud de l'île ont été durement touchées. Bâtiments, routes, ponts détruits, zones agricoles inondées,… rien n’a résisté à l’ouragan Matthew. Environ 1,3 million de personnes – sur une population de 10,3 millions – ont été affectées par l’ouragan Matthew. Parmi elles, plus de 750 000 ont besoin d’assistance humanitaire, Selon le dernier bilan, 900 personnes auraient perdu la vie. Vendredi, trois jours de deuil national avaient été décrétés par les autorités haïtiennes. Pour ce deuil, le drapeau national étaient mis en berne, les discothèques et autres établissements assimilés étaient fermés tout le week-end et les stations de radio et de télévision étaient invitées à programmer des émissions et de la musique de circonstance.

Le sud de Haïti reste encore coupé du reste du pays et l’acheminement des secours est entravé par la destruction des routes et des ponts.

Les autorités et les ONG redoutent une recrudescence du choléra en raison des grandes inondations et du manque d’accès à l’eau potable et à des produits d’hygiène dans les zones sinistrées. Selon l’administration haïtienne, on compte déjà 62 malades et treize morts. L’épidémie avait été dévastatrice après le séisme de 2010.

#haiti #Monde #Caraïbe

13 vues0 commentaire