• Admin

FREE MOBILE DEBARQUE EN OUTREMER


Non ce n'est pas une blague, l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes a donné son feu vert à l'implantation de Free dans le marché de la téléphonie en Outremer. De quoi permettre une baisse effective des prix.

Le 29 janvier dernier, le Gouvernement avait lancé cinq appels à candidatures pour l’attribution de nouvelles fréquences 3G et 4G outre-mer. L’Arcep avait reçu 25 dossiers de candidature et Free Mobile voulait faire une entrée en force dans les Outremers puisqu’il avait déposé un dossier de candidature sur chacune des 5 zones géographiques concernées, soit seul, soit via Telco OI, l’opérateur dont il est actionnaire à 50%

Ce jeudi, l’Arcep annonce avoir sélectionné les opérateurs mobiles lauréats à l’attribution de nouvelles fréquences outre-mer. A l’issue de l’examen des 25 dossiers de candidatures reçus, l’Arcep a choisi quatre lauréats dans chacune des cinq zones géographiques concernées.Deux opérateurs font leur entrée sur le marché mobile ultramarin : Free Mobile dans les Antilles et en Guyane et ZEOP Mobile à La Réunion.

Dans un communiqué diffusé ce jour sur son site, le Groupe Iliad, « se réjouit de la décision de l’Arcep rendue ce jour qui retient la candidature du Groupe dans le cadre de l’appel d’offres pour l’attribution de fréquences 3G/4G en OutreMer. La candidature du Groupe a été retenue sur l’ensemble des territoires concernés (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte, Saint-Barthélemy et Saint-Martin). »

« Le Groupe Iliad va assurer la continuité territoriale en proposant sur ces territoires des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme le fait Free Mobile en métropole. Le Groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la métropole et que rien ne justifie. Le Groupe envisage d’investir environ 100 millions d’euros dans ce projet. A la Réunion et à Mayotte, il lancera la 4G dans les prochains mois. Sur les autres territoires, le déploiement du réseau sera lancé sans délai. »

Les candidats à l'attribution d'une licence 4G devaient répondre à plusieurs critères pour être retenus, tels que

- la cohérence et la crédibilité du projet et du plan d'affaires,

- la contribution à l'aménagement du territoire,

- l'emploi et l'investissement ou encore

- la stimulation du marché.

Afin de convaincre l'Arcep, les candidats pouvaient cependant prendre des engagements allant au-delà des obligations imposées par l'Autorité, en particulier en terme de couverture du territoire.

Les lauréats obtiennent ainsi de nouvelles fréquences dans les bandes :

- 800 MHz (seulement les 3 premiers lauréats) ;

- 900 MHz (seulement en Guyane et à St Barthélemy et St Martin) ;

- 1800 MHz ;

- 2,1 GHz ;

- 2,6 GHz.

L'implantation de ce nouvel opérateur aura très certainement des conséquences sur la baisse des prix. En effet, l'Insee avait estimé que la téléphonie mobile en Outre-mer était plus chère de 60% environ aux Antilles-Guyanne, 20% à la Réunion et 26% à Mayotte.

Source : Free

#Guadeloupe #Guyane #Martinique #antillesguyane #LaRéunion #OcéanIndien #Outremer

46 vues0 commentaire