• ELMS

Salaires hommes / femmes l'Outremer un modèle du genre


Alors qu'en France on pointe du doigt les inégalités des salaires entre les hommes et les Femme, les départements d'Outremer eux, figurent comme un modèle du genre. Selon une étude de la Direction de l'animation de l'étude et de la recherche, c'est dans les DOM que ces inégalités seraient les moins marquées.

Alors qu'en France Hexagonale, les associations et certaines femmes politiques, dénoncent une inégalité salariale persistante entre les hommes et les femmes, dans les Départements d'Outre-mer c'est plutôt l'inverse. En effet, selon l'étude de la Direction de l'animation de l'étude et de la recherche, c'est dans les DOM que ces inégalités seraient les moins marquées.

L'étude menée par Amine CHAMKHI pour la DARES ((la direction de l'animation de la recherche, des études et de la statistique) en 2010, montre dans un premier temps, au chapitre 2.1 intitulé : Inégalités de salaires entre zones d’emploi et écart salarial femmes-hommes...... qu'il subsiste une inégalité salariale entre la France Hexagonale, notamment en fonction des zones. et les départements d'Outre-mer, "En 2010, en France, le salaire net mensuel moyen en EQTP s’établit à 2 081 euros. Il recouvre d’importantes disparités entre zones d’emploi. En France métropolitaine, le salaire net mensuel moyen en EQTP varie ainsi de 2 870 euros dans la zone d’emploi de Paris à 1 551 euros dans celle de Sartène-Propriano. Dans les Dom, le niveau de salaire est plus bas, il varie de 2 608 euros dans la zone d’emploi de Kourou à 1 464 euros dans celle de Nord-Atlantique (Martinique). "

En ce qui concerne les inégalités salariales entre les hommes et les femmes, la France a encore beaucoup d'efforts à faire en la matière. Ainsi, dans l'ensemble du territoire hexagonal, les femmes ont un salaire inférieur établit à -19,1% à celui des hommes. Dans certains régions de l'Hexagone, les écarts sont criants : si on prends l'exemple de l'Alsace l'écart avoisine les -29,1 % en défaveur des femmes. Tandis que, dans certaines régions de l'Outre-mer, comme la Guadeloupe où l'écart des salaires varie de -2 à -15 %. Dans l'est de la Réunion il est à - 1,8 %.

De plus, en France, le facteur de l'âge joue un rôle déterminant dans l'écart hommes-femmes, comme le rapport le dit lui-même " Le salaire des hommes progresse avec l’âge d’une façon plus marquée que celui des femmes : le salaire net mensuel moyen en EQTP des hommes âgés de moins de 30 ans est ainsi inférieur de 31 % à celui de leurs homologues âgés de 30 à 49 ans (- 22 % pour les femmes), et inférieur de 42 % à celui des hommes âgés de 50 ans ou plus (- 27 % pour les femmes). Cette situation contribue à creuser les écarts de salaires femmes-hommes à mesure que les salariés vieillissent" Mais dans les DOM, cette disparité est moins marquée.

En poursuivant, l'auteur du rapport note que plus le salaire net mensuel est élevé dans une zone d'emploi, plus l'écart de salaires femmes-hommes est important. Ainsi lorsqu'on se penche sur les 10% de salariés les moins bien rémunérés, on s'aperçoit que les femmes gagnent plus que les hommes dans deux zones d'emplois des Dom, respectivement la zone Nord Atlantique en Martinique (+ 4,7% pour les femmes) et Marie Galante en Guadeloupe (+ 1,3%). Les hommes sont même désavantagés dans deux zones des DOM :

" Pour les salariés rémunérés au niveau du salaire médian, les hommes restent largement avantagés (jusqu'à 29% d'écart à Bagnols-sur-Ceze dans le Gard), à l'exception de deux zones situées dans les DOM: Cayenne en Guyane et la zone Nord Atlantique, en Martinique."

Puis, comme le soulignent nos confrères de La1ère dans leur article daté du 08 Novembre, basant leurs propos sur le rapport DARES, les jeunes femmes en Outre-mer, gagnent plus que les salariés. Sur les 321 zones étudiées, seules 11 zones montrent un avantage pour les femmes. Et surprise: 10 de ces 11 zones se situent dans les Dom. Qui plus est, malgré le fort taux de chômage en Outre-mer, dans les entreprises ultramarine, il y a même plus de femmes que d'hommes. "Dans les entreprises de plus 50 salariés, les femmes sont plus nombreuses que les hommes. D'autre part, les femmes sont quasiment aussi nombreuses que les hommes à travailler à temps complet, ce qui contribue à réduire les inégalités...."

Comme quoi l'Outre-mer n'a rien a envié à la France Hexagonale.

#Outremer #société #politique #France

63 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com