• ELMS

G-Skalp : l'artiste hip hop acoustique


Le monde musical est en perpétuel évolution. On connaissait la soul acoustique, le jazz, la soul caribéenne, ou le Ka-acoustique, il faudra désormais compter sur le hi-hop acoustique, très à la mode en ce moment. Aux Antilles, l'un des représentants du mouvement hi-hop acoustique est G-Skalp , un artiste qui mérite d'être connu. A l'occasion de la sortie de son nouveau clip "Mwen dézolé" dans lequel il partage l'écran avec K-Leaf. G-Skalp est l'artiste de la semaine.

Le Hip Hop Acoustique ne date pas d'aujourd'hui, c'est à partir des années 1990, dans le milieu underground qu’apparaît ce nouveau style musical. A la croisée du rap et de la soul, les textes hip hop chantés avec des instruments "acoustiques" tels que la guitare "folk" ou classique et le piano, connaissent un succès. Des groupes comme Arrested Development ou Digitable Planets lui ont donné ses lettres de noblesses. Malheureusement, le mouvement hip hop acoustique sera éclipsé par le succès du Gangsta Rap, porté notamment sur le devant de la scène par Eazyy E, leader du célèbre NWA.

C'est à partir des années 2000 plus particulièrement vers 2010, que le mouvement Hip Hop acoustique connait un essor sans précédent grâce à internet et notamment, le succès des groupes Gym Class Heroes, B.o.B and Travie McCoy

La Guadeloupe a elle aussi été touchée par le courant hip hop acoustique. Parmi les nombreux artistes de la scène locale, il y a Fabien Gatoux aka G-Skalp . G pour Gatoux son nom de famille et Skalp pour skalpel. qui était son ancient speudo.

photo by Manu Dorlis.

Originaire des Abymes, en Guadeloupe, G-Skalp est très tôt attiré par la Musique. Elevé dans un entourage familial passionné par cet art. Enfant, il prend plaisir à écouter les différents courants musicaux qui bercent son île natale.

G-Skalp cultive très tôt le gout de la rime en écrivant des textes dès ses 12 ans.Attentif à la musicalité des textes, il s'intéresse aux instrumentaux de chansons à succès et développe sa technique en s'appliquant à poser des textes plus rythmés. Avec l'arrivée de la chaine américaine BET, G-Skalp découvre le titre "I got 5 on it" des Luniz et connait le déclic musical qui l'incitera à révéler son style, le hip hop. Il se reconnait dans le rap américain, sous le premier pseudo de Lil' Fab G. Il commence alors à enregistrer ses propres morceaux sur support cassette audio. A 17 ans, il collabore avec l'artiste LK qui cultive la même fascination que lui pour le milieu hip hop. Avec lui, il forme un duo partenaire. Ils enregistreront un certain nombre de freestyles et créeront, par la suite, le groupe Légo'N Lyriks Crew avec d'autres artistes.

En 2000, le groupe décide de sortir une mixtape menée par Dj Nika, au titre significatif et audacieux de "Premier contrat". Participeront à cet opus, entre autres, plusieurs membres du mythique groupe N'o Clan. C'est sur ce premier projet d'influence rap français et local, que l'artiste s'identifie sous le pseudo percutant "Skalpel".

Petit à petit, il développe un style bien à lui et commence à poser avec des artistes tels que Krys, Lagâchèt, Benz’n.

Une fois son BACCALAUREAT en poche, il s'installe à Montpellier pour faire des études dans la technique du son. Grâce à internet, il prend contact avec de nombreux artistes avec qui il collabore.

En 2006, nait son premier projet solo, en téléchargement libre, appelé "On nouvo deviz", qui est un rassemblement de tous ses titres.

En 2007 et son diplôme en poche, il part vivre a Paris. Cette année charnière dans sa vie professionnelle l'est aussi sur le plan artistique, puisqu'il se rapproche de Freepon qu'il connait depuis 2002 Ensemble, ils créent, le collectif 63Pwod.

Ce collectif permet de mettre en commun plusieurs compétences au service de la musique. 63pwod adopte très tôt le créneau du live acoustique afin de toucher au plus près les émotions de la scène et d'être au diapason avec son public. Le collectif commence d'abord à fredonner des chansons dans le métro afin de tâter les impressions des voyageurs et de prendre confiance en lui. Il se fait ensuite remarquer lors de prestations dans des anniversaires et autres évènements tels que les fameuses Secrets Sessions, qu'il anime à partir de 2008 mais aussi, la Commémoration de l'Abolition de l'Esclavage, la Fête de la Musique, les Nice to Meet You d'Ajahlove, l'Adou Festiva. Le collectif se produit dans de nombreux bars de la capitale, parmi lesquels le Caylus Café, le Boer II, l'Abracadabar, la Chapelle des Lombards, les Cariatides, le Carbet, ou le Paname Soul …

Le succès de 63pwod et sa place emblématique dans le collectif amènent G-Skalp à préparer une carrière en solo.

Ainsi, à partir de 2009, il organise et anime les G-Days, des prestations où il sonde son public sur ses nouveaux titres.

A ceux qui se demanderaient qu'elles sont ses inspirations, comme il le dit lui-même, "mon inspiration, je la puise de sujets universels tels que l'amour, la réalité sociale de son île, les rapports avec autrui. Avec mes mots, mon flow, je tente de communiquer un message d'espoir et de persévérance...."

Découvrez ses titres :

G-Skalp G feat K-Leaf : "Mwen Dézolé"

G-Skalp - Got To Be a G

Pour suivre : G-Skalp G rendez vous sur les réseaux sociaux :

Facebook : G-Skalp La G-Page Officielle

Twitter : @this_is_gee

Instagram : @this_is_gee

#musique #Guadeloupe #antillesguyane

66 vues0 commentaire