• ELMS

Emmanuel Macron en tournée aux Antilles-Guyane


Ça sent les élections ! Les candidats qu'ils soient de droite, ou de gauche entament des visites aux Antilles-Guyane. et en Outremer. Après la visite de Marine Le Pen à la Réunion et à Mayotte (sa visite aux Antilles-Guyane est confirmée), après Rama Yade et Jean-Luc Mélenchon, c’est au tour d’Emmanuel Macron de confirmer sa venue aux Antilles le 16 Décembre.

Les élections approchent et ça se sent. Longtemps oubliés, les territoires d'Outremer deviennent les destinations préférées des candidats aux élections présidentielles.

Après Marine-LePen qui a confirmé sa venue aux Antilles, qui comme à l'accoutumer se fera refouler par des manifestations, à moins qu'elle n'use de ruse comme ce fut le cas à La Réunion. Après Rama Yade et Jean-Luc Mélenchon attendu à la Martinique et en Guadeloupe du 16 au 20 décembre prochain, c'est autour d'Emmanuel Macron d'annoncer sa visite aux Antilles-Guyane.

L'ancien ministre de l'économie, longtemps considéré comme le poulain du président sortant François Hollande, n'avait pas hésité à quitter le gouvernement de celui qui l'avait adoubé. Par la suite, au grand dam du parti auquel il appartenait, il avait fait sécession en créant son propre mouvement "En marche", qui se veut être un mouvement ni de droite, ni de gauche.

Emmanuel Macron débutera se visite en Guadeloupe du 16 au 17 Décembre avec un grand meeting au World Trade Center de Jarry dès 20h30. Le 18, il se rendra à Saint Martin. Par la suite, il sera à la Martinique du 18 au 19 Décembre où un meeting sera organisé à la salle Sonate. Le plus jeune candidat de ces élections, terminera son périple en Guyane le Mardi 20 Décembre.

Cette visite, comme le précise nos confrères de Médiaphore, sera l'occasion pour Emmanuel Macron d'obtenir de nouvelles signatures. Pour ceux qui ne le sauraient pas, depuis la réforme de 1976, pour qu'une personne puisse se présenter à une élection, il faut que cette dernière obtienne 500 signatures d'élus provenant d'au moins 30 départements différents (50 signatures maximum par département). Autre point important à souligner, le potentiel candidat, dispose de trois semaines pour collecter les 500 parrainages, mais en réalité, certains candidats entament la collecte presqu'un an avant l'élection pour recueillir des promesses de signatures. Ainsi, celui qui obtient les 500 parrainages devient officiellement candidat à l'élection présidentielle et reçoit de la part de l'Etat une avance de 153 000 euros pour sa campagne électorale.

Autant dire que le chronomètre tourne pour Emmanuel Macron qui a lancé son site de parrainage jeudi 8 Décembre, après son passage dans l'émission Bourdin Direct de Jean-Jacques Bourdin.

#politique #société #électionprésidentielle2017 #France #Outremer #Guadeloupe #Martinique #Guyane

32 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com