• ELMS

EVASION SPECTACULAIRE D'UN NARCOTRAFIQUANT A LA MARTINIQUE


La scène est digne de la série Netflix Narcos. Sauf qu'elle s'est déroulée à la Martinique, plus exactement aux Urgences du CHU de la Meynard. Un ressortissant Uruguayen connu pour être un trafiquant de drogue international, a réussi à s'évader avec l'aide de complices lourdement armés.

L'information relayée par nos confrères de RCI a sitôt fait le tour des sites d'information des Antilles-Guyane, tant que la situation est rocambolesque; Et pour cause, elle ressemble aux scènes de séries telles que NARCOS.

Il était un peu plus de 9 heures ce jeudi 8 décembre quand trois hommes, masqués et lourdement armés, selon des témoins, ont attaqué les gardiens de prison qui emmenaient un détenu de Ducos à l’hôpital Pierre Zobda Quitman à la Meynard. Visiblement bien informés, ils sont venus récupérer le prisonnier, que les agents escortaient. L'homme en question, dont le nom est resté cacher, est connu pour être un trafiquant de drogue international, originaire de l'Uruguay et incarcéré au centre pénitentiaire de Ducos, après avoir été arrêté en 2012 à bord d'un voilier qui contenait une tonne de cocaïne.

Ce jeudi, il devait se rendre aux urgences du CHU pour subir des soins ambulatoires. Ses complices voulaient tuer le gardiens mais, l'homme leur aurait ordonné de ne pas tirer sur les gardiens de prison alors que ceux ci les tenaient en joug. Les trois hommes sont repartis à scooter vers une direction inconnue.

Alertées, les forces de l'ordre ont dépêché d'énormes moyens de recherche sur l'ensemble du territoire de l'île. Cependant, le détenu et ses complices restent introuvables.

Afin de facilité la recherche la gendarmerie de Martinique lance un appel à témoins avec sa photo ci-dessus :

"Ce jour, jeudi 08 décembre 2016 à 09 heures 20, un détenu du centre pénitentiaire de Ducos, en extraction médicale au CHU La Meynard s’est évadé avec la complicité de trois individus armés, ayant un fort accent hispanique.Les quatre individus sont repartis sur 2 deux roues (style scooter 250 Cm3), dont l’immatriculation de l’un se terminerait sans exactitude par 265. La direction de fuite est ignorée.Individus armés et dangereux, il est demandé à toutes personnes susceptibles de les rencontrer, ou de fournir des renseignements, d’informer la gendarmerie en composant le 17."

#Martinique #antillesguyane #justice #faitsdivers

187 vues0 commentaire