• ELMS

"Il a déjà tes yeux". Le nouveau film de Lucien Jean Baptiste


Le réalisateur martiniquais Luien Jean-Baptiste signe son grand retour au cinéma avec "Il a déjà tes yeux". Comédie tranchante et délirante qui évidemment aborde des thèmes allant du racisme à l'adoption en passant par l'homosexualité. "Il a déjà tes yeux", sortira en salles le 18 janvier 2017.

"Il a déjà tes yeux" est la nouvelle réalisation du martiniquais Lucien Jean-Baptiste. Cette comédie familiale tranchante et délirante sortira le 18 Janvier 2017.

La nouvelle oeuvre de Lucien Jean-Baptiste, aborde des thèmes allant du racisme à l'adoption en passant par l'homosexualité. En parlant de l 'adoption, le réalisateur antillais, n'a pas voulu parler de celle que nous connaissons. Celle où des couples "blancs" partent en Asie ou en Afrique pour adopter des orphelins. Cette fois, Lucien Jean-Baptiste a abordé l'adoption d'un enfant blanc par un couple noir. Du jamais vu en France.

Le réalisateur de « Ma première étoile » nous offre un film drôle et qui interroge sur cette problématique, vraissemblablement tabou. Car, si l’on trouve normal l’adoption d’enfants noirs par des couples blancs, personne ne semble prêt à accepter la démarche contraire.

Synopsis :

Paul (Lucien Jean-Baptiste) est marié à Salimata (Aïssa Maïga: « Bienvenue à Marly-Gomont ») Aloka. Ils sont heureux, mais ne peuvent pas avoir d'enfants. Un jour, ils sont contactés par l’ASE Aide sociale à l’Enfance, ancienne DDAS) pour enfin devenir parents, ils sont loin d’imaginer ce qui les attend. L'enfant a 6 mois, il s'appelle Benjamin. Il est blond aux yeux bleus et il est blanc. Eux… sont noirs !

Pourtant, madame Mallet (Zabou Breitman: « Nous trois ou rien ») peine à cacher ses réticences quant à cette adoption inédite. En effet, comment garantir le bien-être d’un enfant lorsque le regard de la société l’emporte sur l’amour ? Côté famille, Mamita (Marie-Philomène Nga: « Le crocodile du Botswanga ») et Ousmane (Bass Dem: « La vie en Grand »), les parents de Salimata, immigrés sénégalais, ne voient pas non plus cette aventure d’un bon œil. Déjà que leur fille aînée n’a pas épousé leur version du gendre idéal ! Heureusement, le jeune couple pourra compter sur le soutien de ses amis loyaux mais non moins extravagants, Manu (Vincent El Baz: « La vérité si je mens ») et Prune (Delphine Théodore: « La vie facile »).

#film #cinema #Martinique #culture #antillesguyane #antilleguyane

50 vues0 commentaire