• ELMS

Versace : le racisme révélé !


Versace Versace, Versace, vous aussi le refrain de la chanson de Migos vous revient ? Nombre de rappers s'affichent avec du Versace dans leurs clips et pourtant, s'ils savaient, ils ne porteraient pas de Versace. Pourquoi ? Cette semaine ex-salarié d'un magasin de San Francisco poursuit la maison de luxe qu'il accuse d'utiliser un code pour signaler que des clients afro-américains pénètrent dans le magasin et de l'avoir viré en raison de ses origines.

Versace, Versace, Versace, vous aussi le refrain entraînant de la chanson de Migos vous revient ? Ne vous inquiêtez pas vous n'êtes pas seuls, comme vous depuis 2013, 19 002 662 personnes ont visualisé le clip du trio d'Atlanta, chantant leur amour pour la marque Italienne créée par le créateur Gianni Versace.

Pourtant depuis cette semaine, la griffe italienne de renommée mondiale est sur le feu des critiques et pourrait bien faire l’objet d’une affaire judiciaire de discrimination raciale dans les prochaines semaines En cause, un ex-salarié d'un magasin de San Francisco poursuit la maison de luxe qu'il accuse d'utiliser un code pour signaler que des clients afro-américains pénètrent dans le magasin et de l'avoir viré en raison de ses origines.

L'information rapportée par le site TMZ s'est très vite propagée dans le reste du monde au point d'être reprit par nos confrères de NegroNews pour se répandre comme une traînée de poudre dans la presse nationale.

Il y a deux semaines, Christopher Sampino, 23 ans est licencié par la boutique Versace de San Francisco, depuis l'ex-employé a fait des révélations surprenantes. Il y raconte que lorsque des clients noirs se présentaient dans la boutique de San Francisco, il devait informer ses collègues qu'un "D410" avait franchi la porte d'entrée. Ce code ne sort pas de nulle part: c'est celui qu'utilise Versace pour désigner ses chemises de couleur noire. La Technique d'identification des clients noirs, serait appliquée dans toutes les boutiques Versace aux USA.

Pourquoi fallait-il prévenir de l'arrivée de clients noirs? Une attitude particulière était-elle attendue de la part des vendeurs? On l'ignore encore.

Toujours est-il que le plaignant, qui se considère comme "un quart noir", selon CNN, aurait répondu à son manager qui venait de lui donner cette consigne peu de temps après son embauche: "tu réalises que je suis afro-américain ?"

Dans sa plainte, Christopher affirme que suite à cet échange, son chef aurait alors changé d'attitude avec lui. il aurait refusé de lui donner ses pauses, aurait dédaigné ses demandes de formation, pour finir par le mettre à la porte, deux semaines seulement après son arrivée dans l'entreprise. L'ex-employé indique que la raison invoquée par son manager pour son licenciement était lié au fait qu'il méconnaissait la "luxury life". Prétexte ? ou Vérité ?

Par ailleurs que Versace ne lui a pas versé l'intégralité de son salaire. Il réclame donc la somme impayée ainsi que des dommages et intérêts estimés à 250 000 $

De son côté la maison VERSACE conteste les dires de son ex-employé et assure ne laisser "aucune place sur le lieu de travail pour toute forme de discrimination fondée sur (…) la race, la langue, la nationalité".

#racisme #USA #société #faitsdivers #justice #Monde #monde

179 vues0 commentaire