• ELMS

Week end sanglant en Guadeloupe !


Week end de carnaval mais surtout week end de violence. Que ça soit par arme blanche ou par arme à feu, entre le drame passionnel au Moule, ou les agressions mortelles à Saint-Rose et aux Abymes,les services de polices n'ont pas chômé. Six assassinats ont ensanglanté l'archipel. Du jamais vu en Guadeloupe.

Alors que jeudi, le nouveau ministre de l'intérieur Bruno Le Roux dévoilait les derniers chiffres des homicides en France et en Outremer, et faut le dire, ils font froid dans le dos, du fait d'une nette augmentation des assassinats partout sur le territoire national.

Ainsi, en France hexagonale, le nombre d’homicides s’est établi à 892 morts (dont 802 hors attentats), soit une hausse de 11% (hors attentats)des homicides. Tandis qu'en Outremer, le nombre d'homicides à augmenter de façon singulière au point d'atteindre 205 faits pour l'année 2016. Avec 2,7 millions d'habitants recensés, les Outremers sont particulièrement touchés par les assassinats. Parmi ces territoires, la Guyane, la Guadeloupe et la Martinique sont les plus concernées, comme l'illustre cette série de faits-divers qui ont endeuillé l'archipel guadeloupéen.

Le week end, qui est généralement un week end de festivités carnavalesques à travers les communes de l'archipel, c'est transformé en hécatombe meurtrière. De vendredi à Lundi soir, six assassinats ont été recensés. Du jamais vu en Guadeloupe.

En 2013, il y avait eu le drame de Tabanon à Petit Bourg, en 2017 il y a eu le drame à Lacroix au Moule. Samedi 21 Janvier, un homme de 70 ans, tire sur l'amant de sa concubine, pointe l'arme contre elle puis, il se donne la mort. Deux jours après, le drame suscite encore l'effroi au sein du voisinage et des proches des victimes.

Dimanche après midi à Saint-Rose, dans le Nord Basse-Terre, commune qui accueillait la grande parade du carnaval du dimanche, un homme de 59 ans, sans histoire, a trouvé la mort après avoir reçu plusieurs coups de coutelas. Il était décédé à l'arrivée des secours.Deux suspects originaires de Saint-Martin, ont été rapidement appréhendés par la gendarmerie. Le même jour, à Petit Canal, dans le Nord-Grande-Terre, au cours d'une rixe, un jeune homme de 25 ans à été blessé à l'arme blanche. Fort heureusement son pronostic vital n'est pas engagé.

Dans la nuit de dimanche 22 à Lundi 23 Janvier, vers 1h45 plus exactement, plusieurs coups de feu retentissent à Petit Pérou aux Abymes. Un jeune homme âgé de 23 ans est touché.Malgré l'arrivée rapide des secours, la victime âgée de 22 ans, en arrêt cardio-respiratoire est décédée sur place, ce malgré les tentatives de réanimation. Le mobile de cette agression mortelle serait d'ordre crapuleux puisqu'il s'agirait du vol du scooter de la victime. Les agresseurs sont encore recherchés par les services de police. De plus, une deuxième victime serait à déplorer, un jeune ayant pris une balle dans le tibia.

Un nouveau drame vient de toucher la Guadeloupe, ce Lundi soir. Un nouvel homicide vient d'être commis ce lundi soir à Quatre Chemins aux Abymes vers 20h20. Un jeune a été touché par des tirs de fusil,malheureusement il n'a pas survécu.

#Guadeloupe #faitsdivers #violence #société #meurtre

341 vues0 commentaire