• ELMS

LES LAUREATS DU FESTIVAL PRIX DE COURTS


Le festival prix de Court est terminé. Durant trois jours, la 8e édition du célèbre festival itinérant, se déroulait à la Martinique. Le jury, présidé par le journaliste et producteur, Harry Roselmack, se composait de la réalisatrice et actrice martiniquaise, Ingrid Jean-Baptiste, créatrice du Chelsea Festival de New-York mais aussi de l'écrivain et scénariste, Alain Agat, du cinéaste et réalisateur, Sébastien Onomo, et Olivier Escrivat journaliste-producteur à TF1. 23 courts-métrages en lien direct avec la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane étaient en lice pour remporter le meilleur prix dans chaque catégorie.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, le Prix de Court est un festival itinérant se déroulant dans un département différent chaque année : Guadeloupe, Martinique ou Guyane avec des projections simultanées dans les départements. Constitué en association, le Festival a été créé essentiellement pour promouvoir les films de court métrage antillo-guyanais.

Cette année, c'est la Martinique qui a été choisie comme terre d'accueil de la 8e édition.

Ainsi, durant trois jours, le Palais des Congrès du Madiana vivait au rythme du Festival Prix de court.

Le jury, présidé par le journaliste et producteur, Harry Roselmack, se composait de la réalisatrice et actrice martiniquaise, Ingrid Jean-Baptiste, créatrice du Chelsea Festival de New-York mais aussi de l'écrivain et scénariste, Alain Agat, du cinéaste et réalisateur, Sébastien Onomo, et Olivier Escrivat journaliste-producteur à TF1.

Trois jours durant lesquels, vingt-trois courts-métrages en lien direct avec la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane étaient en lice pour remporter le meilleur prix dans chaque catégorie. Au programme donc, des visionnages en simultanés en Guadeloupe, à la Martinique et en Guyane et parmi ces ving-trois courts-métrages, la Guadeloupe était représentée par :

LA TRAVERSÉE de Laurent TANGUY . (Aurélie est une jeune femme de 30 ans qui habite en Guadeloupe. Un matin, alors qu’elle arrive à la plage du Gosier et qu’elle s’apprête à se mettre à l’eau, un jeune homme, Lucas, l’aborde pour qu’ils fassent ensemble la traversée à la nage)

L'ENFANT SEUL de Nelson FOIX. (Karim vit dans la rue depuis plusieurs mois. Un matin, alors qu’il dort encore à même le sol, un enfant le réveille...)

ANDREA de Lionel TRESOR : Miguel Manuella et Teddy, trois jeunes délinquants, se réfugient dans une maison apparemment abandonnée en essayant de fuir la police qui les talonne...)

ELLE OU BARIL de Olivier MAGDELEINE : (Baril rencontre son désir incarné...)

RAPATRIATION de Jonathan DRUMEAUX : (On lui a appris à partir... Jamais à revenir. Il pensait être courageux de voyager loin de son île. Mais, laissez-le vous raconter l’Odyssée de son retour. Maintenant, ça ira, car quoi qu’il en soit.... Il est là !)

FÉFÉ LIMBÉ de Julien SILLORAY : (Féfé vit son premier chagrin d’amour. Il a soixante-cinq ans…)

VIRE de Hugo ROUSSELIN : (Isaac, un jeune guadeloupéen, ne parvient pas à faire le deuil de son frère Legba...)

SHAMAN LECON NUMERO 1 : LE KAMEHAMEHA de Olivier KANCEL : (Shaman est une série mettant en scène Jean, Dominik Bernard, Shaman Guadeloupéen qui face au manque d’adeptes a décidé de mettre en place des leçons de shamanisme...)

Nightmare Before Wedding de Fabienne ORAIN CHOMAUD: ( Lili se marie aujourd’hui, elle a rendez-vous à midi mais ne se souvient plus dans quelle église...)

SAN KONBIN de Samuel TANDA : (Kévin est un dealer notoire. A cheval entre la justice et le crime, il mène une vie exaltante sans se soucier des autres. Un jour, une délicieuse rencontre mettra fin à ses activités…)

La Martinique comptait quant à elle :

DOMINANT & DOMINÉ de Evans-Alexander MARTOT : (Il s’agit d’un jeune garçon d’une dizaine d’années qui a décidé de se filmer afin de présenter des scènes de violences verbales et morales qui arrivent au sein d’un foyer...)

FREE de Stevy MASSOUE : (FREE est une question posée sur la condition de l’homme libre...)

GAMES OF PHONES de Sasthyana GOVINDIN (Dans un monde où les gens sont tous rivés à leur portable, Théo tente de trouver l’amour au travers de sites de rencontres en ligne...)

PASSAGE VERS L’ENFER de David MONGERAND : (Un jeune dealer pris au piège dans le cercle vicieux du trafic de drogue et une jeune femme victime d’un buzz internet se laissent convaincre par un narcotrafiquant et deviennent ses mules...)

TOURMENTER de Allan CERTAIN : (Un jeune homme se retrouve dans une pièce sombre et discute avec une voix qui lui est complètement inconnue...)

DORLIS de Thomas LORDINOT : (Un jeune couple, venu camper au bord d’un lac hanté, ne se doute pas du danger qui les guette…)

CLAIR-OBSCUR de Alain BIDARD : (Clair Obscur raconte l’histoire d’un homme avec une petite sphère de ténèbres au milieu de la poitrine. Les ténébres, qui grandissent de plus en plus, sont bientôt accompagnées d’une terrible douleur...)

ALE'KOL du Collège Trianon-François : (Jack vient tout juste d’intégrer son nouveau collège. Il fait connaissance avec ses nouveaux camarades qui, bien que sympas, lui paraissent quelque peu étranges...)

L'EXEMPLE du Collège de Ducos : (Un élève vit le harcèlement de ses « camarades » comme une routine inéluctable et subit leur aversion. Mais quelle est l’origine de cette dernière ? Peut-elle être évitée ? )

LIFE NOTE de Léa et Malick LAGIER et DORE : (Yona est poursuivie par un gang de trafiquants de drogue. C’est alors qu’elle trouve refuge dans une étrange maison où l’attend une enfant qui changera sa vie à jamais...)

PASSAGERS de Nènèb Bépé : (Le 16 août 2015. Dixième anniversaire du crash du vol Martinique-Panama et ses 152 victimes françaises...)

Du côté de la Guyane, il y avait :

KAIKUI de Julien MORAND : (Guyane française, 2020. Un nouveau virus fait son apparition. Sa virulence plonge la population dans le chaos. Une jeune femme se bat coeur et âme pour préserver son océan de verdure...)

JE SUIS CHOCOLAT de Stéréla ABAKAMOFOU : (Un homme, une femme, qui sera le plus malheureux…)

Le Festival de Court métrage c'est aussi une histoire de prix. le Prix École, le Prix spécial du Jury, le Prix du Public Optika, le Prix d’Interprétation Digicel, le Meilleur Espoir Caraïbes, et enfin le Trophée « Prix de Court ».

Après trois jours de compétition, Le Festival Prix de Court s'est achevé ce samedi 18 février. Dans la foulée, les organisateurs ont révélé les noms des grands gagnants.

Nightmare Before Wedding de Fabienne ORAIN CHOMAUD obtient la mention spéciale du Jury.

Le prix d'interprétation Digicel est décerné à Pierre Valcy pour son rôle dans Féfé Limbé.

Le prix section école Crédit Mutuel a été remporté par Léa Lagier et Malick Dore pour leur court-métrage Life Note.

Le prix spécial du Jury Martinique 1ère est décerné à Laurent Tanguy pour son court-métrage : La Traversée.

Le prix du public Optika est remporté par Evans-Alexander MARTOT pour son court-métrage : DOMINANT & DOMINÉ.

Le prix du meilleur espoir Air-Caraïbe est décerné à Hugo ROUSSELIN pour son court-métrage "Viré".

Le grand vainqueur du Prix de Court est : Julien SILLORAY pour son court-métrage "Féfé Limbé".

Cérémonie d'ouverture du Festival Prix de Court :

Cérémonie de clôture du Festival Prix de Court :

#Guadeloupe #Martinique #Guyane #cinema #film #culture #société

77 vues0 commentaire