• EMLS

Plus d'avortements en Guadeloupe et en Outremer qu'en France Hexagonale.


Près de 212.000 avortements ont été réalisés en France en 2016, un chiffre en légère baisse. La part la plus importante concerne des femmes âgées de 20 à 24 ans, révèle lundi une étude de la Drees. C'est dans les Outre-mer, et notamment en Guadeloupe, que le nombre d'avortements est le plus élevé.

En 2016, 211 900 interruptions volontaires de grossesse (IVG) ont été réalisées en France, dont 197 800 en Métropole et 13 172 dans les Départements et régions d'Outre-mer. Leur nombre est en légère baisse pour la troisième année consécutive. Dans le détail, 210.149 IVG ont concerné des femmes domiciliées en France en 2016 pour 785.000 naissances. L'année précédente, plus de 219.000 avortements avaient été dénombrés pour quelque 800.000 naissances.

Le taux de recours est de 13,9 IVG pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans en Métropole et de 25,2 dans les départements et régions d’outre-mer (DROM). Les femmes de 20 à 24 ans restent les plus concernées, avec un taux de 26,0 IVG pour 1 000 femmes. Les taux continuent de décroître chez les moins de 20 ans, atteignant 6,7 recours pour 1 000 femmes parmi les 15-17 ans et 17,8 parmi les 18-19 ans. L’indice conjoncturel d’avortement s’établit à 0,52 IVG par femme en 2016.

Cependant , les avortements restent très élevés en Outremer notamment en Guadeloupe où les femmes sont le plus nombreuses à avoir recours à l'interruption volontaire de grossesse: elles étaient 3 104 en 2016 soit un taux de 33,8 pour 1 000 femmes. La Guyane arrive en deuxième position avec un taux de 27,5 pour 1 000 femmes, suivie par la Martinique (26,7) et Mayotte (26,4). La Réunion, avec un taux de 19,9 est le seul département d'Outre-mer à figurer derrière une région hexagonale, en l'occurrence la région PACA.

source : drees

#santé #antillesguyane #Guadeloupe #Martinique #Guyane

53 vues0 commentaire