• ELMS

Loïc Grosse nouveau directeur du cabinet du préfet


Le préfet de la Guadeloupe a un nouveau directeur de cabinet, son nom Loïc Grosse. Enarque de formation, ce n'est pas sa première mission. Il s'exprimait à la presse.

Né le 20 Novembre 1982 à Metz en Moselle, Loic Grosse suit une formation à l'Université de Toulouse I où il obtient une licence de Droit et une maîtrise en Sciences Politique. Par la suite, il se dirige à l'IRA(Institut régional d'administration) de Lyon, pour finir à L'ENA. Enarque de formation, ce n'est pas sa première mission. En effet, de 2007 à 2009, Loïc Grosse a été gestionnaire de ressources humaines à la Direction de l’administration générale et de la modernisation des services au Ministère en charge du travail. De 2009 à 2012, il a été chargé de mission RH et animation des DIRECCTE à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle. Puis, en 2015, il a été directeur de cabinet du préfet d’Indre-et-Loire,chargé de mission auprès du directeur général de la Police nationale et chargé de mission auprès du directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises.

Aujourd'hui, il s'est exprimé face à la presse :

«J’arrive de l’Indre-et-Loire où j’occupais également les fonctions de directeur de cabinet du préfet, a -t-il commencé. Je suis très content d’être ici avec ma famille. Pour moi, la principale richesse de la Guadeloupe réside dans ses habitants. Il y a des défis à relever mais il y aussi de formidables potentiels. »

Concernant la sécurité publique, le directeur de cabinet a rappelé les trois axes d’actions que le préfet a mis en place dans le cadre du Plan Sécurité Outre-mer : une meilleure visibilité des forces de l’ordre sur le terrain, le renforcement des capacités d’investigation ainsi que le partenariat avec les élus et les acteurs de la société civile pour une coproduction de la sécurité avec notamment la mise en place des conseils locaux de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD).

« Il n’y a pas de fatalité à la violence, il n’y a pas de fatalité à l’insécurité routière ou à tout autre sujet au cœur des préoccupations des Guadeloupéens. Il nous faut travailler ensemble pour définir des actions adaptées à chaque parcelle du territoire. Pour ce qui concerne la sécurité routière, dans le droit fil du plan de prévention mis en place par M. le préfet, nous renforcerons les contrôles routiers, notamment en fin de soirée. »

Enfin, pour la sécurité civile et la protection de la population en cas d’évènement majeur, là-aussi, le travail de terrain avec tous les partenaires est essentiel. « Nous continuerons à aider chacun à se préparer au travers des exercices que la préfecture organise régulièrement et à diffuser les messages de sécurité qui s’imposent. »

source : préfecture guadeloupe

#Guadeloupe #antillesguyane #politique

154 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com