• ELMS

Pas de Miss France pour Miss Martinique


Coup dur pour la jeune reine de Beauté mais aussi pour la Martinique. Jade Voltigeur, récemment élue Miss Martinique grâce à son charme, sa prestance et son éloquence, ne pourra pas participer à l'élection de Miss France. Les raisons sont dues à un tatouage à l' omoplate.

La nouvelle vient de tomber, Jade Voltigeur tenante du titre de Miss Martinique 2017 ne participera pas à l'élection de Miss France. Depuis hier soir, l'affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux antillais. La raison de cette polémique et de cette décision sont liées au fait que la jeune reine de beauté porte un tatouage sur l'omoplate gauche.

Selon les règles du comité Miss Martinique, il est stipulé qu'une candidate à Miss Martinique ne doit "pas porter de tatouages ou de piercings voyants" Or, il semblerait que Jade Voltigeur, élue le 21 juillet dernier, portait un tatouage, qu'elle aurait caché avec du fond de teint. Cependant, les organisateurs de l'événement le savaient et n'auraient rien dit. Ils auraient même validé sa participation.

Selon nos confrères de People Bokay, tout serait parti d’un mail anonyme, envoyé aux différentes rédactions de l'île. Des internautes affirment que la jeune femme aurait dissimulé le dessin sur son omoplate gauche pour participer à l’élection locale. Ils exigent même qu’elle rende les « cadeaux qu’elle a reçu ». Mais toujours selon le site spécialisé, une source fiable affirme que Jade n’a jamais menti sur son tatouage.

C'est donc un coup dur pour la jeune Miss qui espérait faire la fierté de son île et de son peuple. Interviewé par nos confrère de Martinique 1ère, René Joachim, le président du comité miss Martinique a affirmé que la jeune femme n’est pas destituée et qu'elle gardera donc les prix remportés durant l'évènement, mais ne pourra pas participer à l'élection de Miss France 2018.

C'es donc sa 1ère Dauphine Laure-Anaïs Abidal qui représentera la Martinique lors de la cérémonie prévue le 16 décembre prochain à la salle Mach 36 de Déols à Châteauroux

Face à cette polémique autour d'un simple tatouage, il serait peut être temps que les comités de Miss ainsi que le Comité Miss France évoluent avec leur temps, car aujourd'hui, qui n'a pas de tatouage même aussi petit soit il ? Interdire un concours à une jeune femme qui le méritait, semble être une preuve de bigoterie.

source : Martinique 1ère

#missMartinique #Martinique #antillesguyane #beauté

106 vues0 commentaire