• ELMS

10 phrases qu'on te dit quand tu rentres aux Antilles.


Tu es antillais, tu fais des études en France ou tu travailles en France. Tu décides de faire des vacances au pays ou tout simplement de retourner vivre au pays, forcément ta famille, tes amis et tes proches ont forcément dû te faire des remarques. Voici les 10 phrases qu'on dit à un antillais de retour au pays natal.

Après des années d'études en France, tu décides de passer des vacances aux Antilles. Après avoir travailler dix, vingt, trente ans en France, tu en as marre du froid, de la mentalité de tes compatriotes hexagonaux, tu décides de retourner vivre au pays. Tu penses venir profiter de la plage, des rivières et des bons cocktails. Attends toi à ce que ta famille, tes amis et tes proches te disent ou te fassent des remarques sur tes choix. Voici les 10 phrases que l'on dit à un antillais de retour au pays natal.

1) As tu es rentré ? Tu as bien fait, tu vas prendre des couleurs :

Après tant d'années passées dans un pays froid comme la France forcément tu as perdu tes couleurs. Alors que c'est le cadet de tes soucis, pourtant une fois au pays ta famille, tes proches, eux n'hésite pas à te le dire. Tu es trop blanc à leur goût.

2) Tu es rentré en Guadeloupe ? Tu as pris du poids hein !

Tu as un peu abusé des chocolats, des glaces, des gaufres, des moules frites. Tu as évidement pris du poids. Tu prévois de faire du sport une fois que les vacances seront terminées ? Hé ben non, ta famille, tes proches ont déjà remarqué ta prise de poids et te le font savoir.

3) Ah tu es là ? Tu repars quand ?

Cela fait à peine deux jours que tu as posé tes bagages, tu n'as même pas encore eu le temps de profiter de la plage que tu as droit à l’une des phrases les plus maladroites que l’on puisse dire à un vacancier. Tu repars quand ? A croire que tu les gènes...

4) Tu sors où et tu rentres à quelle heure ? C’est dangereux le soir !

Tu es de retour aux Antilles en pleines vacances. Tu es majeur, tu penses enchaîner les soirées…mais çà s’annonce moins évident que prévu. Tu pensais emprunter la voiture de la famille. Ils veulent pas. Ils sont craintifs, car, le " pays est dangereux". N'insiste pas, tu n'auras pas la voiture. De plus ta mère très craintive, oublie que tu es un(e) adulte et elle contrôle tes entrées et sorties et si tu sors trop, elle te fera comprendre que : tu sors beaucoup.

5) Mais, tu roules dis donc. Ou ka palé kon moun fwans :

Tu vis depuis plusieurs années en France. Des années que tu fréquentes des hexagonaux. Ton accent chantant des îles a disparu au profit d'un accent neutre parisien, c'est normal. Inconsciemment, notre façon de parler s'adapte avec l'environnement dans lequel on vit. Mais une fois que tu retournes au pays, là, on ne te rates pas. Régulièrement on te fera comprendre que tu as changé d'accent, tu n'es plus local. Quant à tes amis ou les voisins, chaque fois qu'ils s'adresseront à toi, ils imiteront l'accent parisien pour te parler.

6) Non, je n'ai pas envie d'aller à la plage !

Toute une année passée en France avec le froid. Une année à te taper des -4, -5°C, entre la neige, le verglas, tu comptes les jours pour rentrer au pays afin de profiter de la plage et te relaxer sur le sable fin. Sauf que, une fois sur place, c'est la déception, personne ne veut. En même temps, eux ils ont la plage à l'année, ils peuvent en profiter comme bon leur semble, mais il oublie que ce n'est pas ton cas.

7) Tu veux visiter quoi en Guadeloupe (Martinique) ? Ce n'est pas la France, il n'y a rien à faire ici :

Avoue que c'est la phrase que l'on te sort très souvent une fois que tu es chez toi aux Antilles. Dis-toi que c'est la phrase favorite de ceux qui ne sortent pas de chez eux. Celle qu’on a surtout pas envie d’entendre quand on est de retour aux Antilles et qu’on a envie de redécouvrir sa région. Mais soyons clairs, les Antilles ne seront jamais comme la France. Dire qu'aux Antilles il n'y a rien à faire hormis aller à la plage et à la rivière c'est sous-estimer la richesse de nos îles. Il n'y a rien à faire ? vraiment ? Et le Mémorial Acte, les musées, les habitations sucrières empreintes de notre histoire, sans oublier les pistes en forêt, les sentiers battus, la Soufrière ou la Montagne Pelée, tant de sites touristiques ou historiques et pourtant on te dit toujours qu'en Guadeloupe et à la Martinique, il n'y a rien à faire. C'est désolant.

8) La fameuse phrase : Tu vas conduire jusque là-bas ?! Mais c’est loin !

Quand on a vécu des années durant dans des grands pays, la distance on la calcule plus. Inconsciemment, que l'on soit en France ou ailleurs dans le monde, lorsque l'on est en voiture, on enchaîne les kilomètres. Une fois au pays, tu prends la voiture et là, ta famille te sort la fameuse phrase : " Tu vas conduire jusque là-bas ? Mais c'est loin ! Et là vous rigolez, car, faire Basse-Terre-Saint-François ou Fort-De-France-Saint-Pierre ce n'est rien comparer aux distantes que vous effectuez en France.

9) Tu n'as pas l'envie de retour vivre aux Antilles ?

Tu as pris la décision de vivre ailleurs. Oui, tu vis loin et tu es plus qu’ épanoui : mariage, maison, enfants etc…mais certains de tes proches ne comprennent pas ce choix et redoublent d’arguments pour t'inciter à rentrer t'installer définitivement au pays. L’horreur ! Vous étiez venu en vacances pour vous ressourcer tout simplement… Là, ils te parlent de vivre au pays...

10) Mais pourquoi tu as décidé de retourner vivre ici ?

Alors que certains de tes proches te supplient de t'installer au pays, il y a d'autres qui ne comprennent pas ton choix de retourner vivre chez toi : aux Antilles. Etonnés, ils te disent tous la même chose : " ah mais tu sais en Guadeloupe ou à la Martinique, il n'y a pas de travail... Ah mais tu sais pour travailler ici, il faut connaître du monde, il faut du filon, du piston. Si tu n'en as pas les enfants des autres vont passer devant toi..Tu aurais dû rester en France.." Donc pour eux, tu ne devrais pas retourner, là où tu es né ? Comme dirait une certaine Nabila : Non mais Allo ! Tu as tes projets ? Ou tu en as juste marre de la France ? Rentre !

Bonus :

11) Ah quand tu viendras au pays, on fera des sorties...

Tu vis en France, tu prévois déjà tes vacances au pays avec tes amis restés sur l'île. Tu leur annonce enthousiaste que tu seras au pays pour un mois, deux mois de vacances méritées. Contents, ils ont hâte de te voir. Ils énumèrent déjà les "bodé apiyé" à venir. Tu dis " Chouette, je vais pas rester à la maison". Tu visualises déjà tes vacances. Une fois sur place, une semaine passe, deux semaines passent toujours pas de nouvelle de tes amis.. Quand tu leur envoies un texto, quand ils te répondent (si jamais ils répondent) ils sont soient occupés, soit ils n'ont jamais le temps à cause de leur travail. Du coup, tu fais tes vacances avec ta famille et les rares connaissances qui veulent bien sortir avec toi...

#Guadeloupe #antillesguyane #Martinique #société

603 vues0 commentaire