• ELMS

Emmanuel Macron à Saint Martin


Le président Emmanuel Macron s'envolera lundi soir pour l'île de Saint-Martin, ravagée mercredi par l'ouragan Irma, et y restera mardi, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Sur place, malgré l'aide qui est acheminée, les critiques vont bon train et les habitants sont excédés.

Depuis mercredi, les îles du nord de Saint Martin et de Saint Barthélémy sont coupées du monde. Détruites à 95%, les îles tentent tant bien que mal de se relever. Très attendue, l'aide venue principalement de France et de la Guadeloupe commence à arriver. Selon les journalistes sur place, les pillages et les scènes de violence ont diminué par rapport aux premiers jours. Pourtant, les habitants sont excédés par la façon dont le gouvernement à gérer la crise humanitaire, malgré le fait que l'état de catastrophe naturel ait été décrété.

Pour se rattraper, les membres du gouvernement en véritable communicants ont répondu aux critiques émanant principalement des réseaux sociaux, comme l'interview de Christophe Castaner porte parole du gouvernement au Rendez-vous des Grandes Gueules "Evidemment nous avions mis des militaires, des services de soins, de santé en mobilisation en Guadeloupe, parce qu'il aurait été inopportun de les localiser sur le site à risque", a-t-il ajouté. "Plus de 1000 personnes sont immédiatement intervenues sur site", a encore souligné le porte-parole, vantant aussi "un service de sécurité civile en France d'un niveau exceptionnel".

Comme nous le disions dans nos anciens articles, et depuis attesté par le gouvernement : Outre les 410 gendarmes et 80 policiers déjà sur place, 380 militaires, 240 gendarmes mobiles, 30 hommes du GIGN et 15 du GIPN étaient "en cours d'acheminement" a par ailleurs précisé dimanche le gouvernement. Le dispositif sera complété rapidement par des moyens militaires avec la mobilisation de trois compagnies (infanterie de marine, parachutistes) en plus de celle déjà sur place, plus "un détachement du GIGN et un autre du GIPN", a détaillé de son côté samedi soir le premier ministre Edouard Philippe, non sans tacler "tous ceux qui voudraient profiter de la gravité de la situation pour faire vivre telle ou telle polémique" qui "ne rendent service ni aux populations locales ni à l'ensemble des forces de secours et de l'ordre".

L'armée est à pieds d'oeuvre pour venir en aide aux sinistrés :

Face à la colère des populations sur place, Gérard Collomb a indiqué qu'une radio d'urgence, "pour informer la population", émettra dans la journée, ce qu'a confirmé Radio France. Une interdiction de circulation s'apparentant à un couvre-feu est en vigueur à Saint-Martin entre 19h et 7h jusqu'à mercredi.

Pour satisfaire ses concitoyens des îles sinistrés, le président de la République Emmanuel Macron se rendra sur place, à Saint Martin. Il s'envolera lundi soir pour l'île de Saint-Martin, ravagée mercredi par l'ouragan Irma, et y restera mardi, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

«Le président de la République a décidé de partir dans la nuit de lundi à mardi pour Saint-Martin. Il y sera mardi au matin. Il passera la journée sur l'île pour pouvoir s'entretenir avec les habitants (...) et les élus de l'île», a déclaré Collomb depuis l'Elysée, au terme d'une réunion avec le chef de l'Etat.

En Guadeloupe, la population s'est mobilisée pour venir en aide rapidement aux sinistrés des îles du nord.

#StBarthélémy #SaintMartin #antillesguyane #Caraïbe #société

36 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com