• EMLS

Emmanuel Macron : l'homme providentiel


Dans les temps reculés nous avions des hommes agissant sous l'onction divine, désormais nous avons Jupiter. Oups enfin Emmanuel Macron. Neuf jours après le passage dévastateur de l'Ouragan Irma, la machine médiatique s'est enclenchée. Face à la réaction tardive du gouvernement, les médias, désormais lui font une ovation. Saluons cette technique de communication faisant du président à la cote de popularité la plus basse de l'histoire de la République en homme providentiel venu sauver le peuple.

Gamins, nous avons tous connu et lu la série de livres pour enfant Martine à .. Il y avait Martine à la plage, Martine fait du ski, Martine au zoo, Martine monte à cheval. Désormais, nous avons Emmanuel Macron rencontre les sinistrés de Saint Martin. En véritable communicant, le président au plus bas dans les sondages et dont la côte de popularité ne devrait guère augmenter vu les réformes qu'il tente de faire passer par décret était de passage aux Antilles durant deux jours. Afin de faire taire les critiques, Monsieur le président a été au contact des sinistrés de l'Ouragan IRMA.

Ce qui nous a donné l'envie d'écrire cet article, ce n'est pas tant le voyage présidentiel dans la forme est tout à fait normal. C'est le rôle du président de soutenir sa population dans un moment tragique mais c'est tout le travail de communication qu'il y a eu derrière ce simple voyage. Un travail de Communication de crise bien orchestré mais, trop voyant. On s'explique.

Mercredi matin, le ciel se lève à peine quand l'avion présidentiel se pose à 05h45 du matin(11h45 heure de Paris) sur la piste de l'aéroport Pôle Caraïbe.Jupiter débarque tel un sauveur sur son cheval blanc. Sur le tarmac de l'aéroport(devenu un centre logistique) le président assiste à un point de situation avec les différents responsables préfectoraux, politiques et sécuritaires. En parfait maître de la communication, il a laissé les caméras le suivre dans la salle de briefing. Par la suite, il s'est exprimé face à la presse afin de faire le point sur la situation comme en témoigne la vidéo de nos confrères de La 1ère.

Du point de presse, nous avons retenu ces briques de phrases : "Ce qui s’est passé à Saint-Martin et Saint-Barthélémy c’est une catastrophe naturelle dont nous ne trouvons les précédents qu’en 1931. Face à cela le gouvernement a répondu dès que l’information a été donnée(..)Je sais très bien qu'il y a de la colère, mais je ne veux pas m'arrêter à la colère (...) Ce qui compte c'est de construire l'avenir(...)Ce que nous avons mis en place c’est l’un des plus grands ponts aériens depuis le Seconde guerre mondiale. Ce sont chaque jour plusieurs moyens conséquents comme de bateaux et des hélicoptères qui font l’aller retour sans cesse".

Sa communication s'est aussi déroulée sur les réseaux sociaux où il a écrit de nombreux messages sur la situation.

Ensuite, le président accompagné par les officiels, s'est rendu à Saint-Martin et Saint-Bathélémy où là, il a joué la carte de la proximité avec les habitants. Bain de foule, marques d'affection envers les sinistrés, mots attentionnés envers ceux qui ont tout perdu, rencontre avec les services de police et de secours, photos avec une enfant, photo en hélicoptère. Sur place, il a montré qu'il avait la situation en main. Toujours dans un travail de communication, il l'a fait savoir à tous les médias locaux et nationaux. En effet, dans l'ensemble de la presse, de TF1 à Libération, Emmanuel Macron a endossé le statut d'homme d'action. Emmanuel à Saint Martin, Emmanuel à Saint Barth, Emmanuel a la rencontre des sinistrés, Emmanuel part en patrouille avec la gendarmerie. Où sont passés les vrais journalistes ceux qui hier critiquaient le manque d'action ? Sommes-nous les seuls à avoir remarqué que tout n'était que communication, gestion de crise ? Non évidemment, quelques voix timides se sont prononcées sur le sujet.

Le plus drôle, c'est Emmanuel dort sur un lit de camp sous une tente que l'ensemble de la presse nationale s'est empressée de relayer. Le président-communicant a tenu à exprimer sa solidarité avec les sinistrés, qu’il a rencontrés et réconfortés au cours de la journée, il a souhaité «faire comme les habitants» le chef de l’Etat a dormi sur un lit de camp et a fait sa toilette à l’aide d’un seau d’eau. Chose bizarre, l'Elysée a démenti l'information comme le révèle LCI Le président n'a donc pas dormi sur un matelas de fortune mais bien sur un matelas de qualité mis à sa disposition par la gendarmerie.

Toute cette communication à la limite de l'indécence, n'avait qu'un seul but : rassurer. Visiblement ébranlé par les critiques et les attaques émanant de tous les bords politique le président déjà très bas dans les sondages était de passage dans les îles pour montrer que la France, que la République n'abandonnait jamais ses enfants même s'ils sont à des milliers de km. Au passage, Emmanuel Macron a sans doute voulu rehausser sa côte de popularité au plus bas depuis l'annonce de ces nouveaux décrets notamment ceux sur la Nouvelle Loi de Travail. Et ça marche,pour un Français sur deux, Irma a été géré «du mieux possible» 52% d'entre eux estimant que la situation a été gérée "du mieux possible", contre 47% d'un avis contraire, selon un sondage Elabe diffusé ce mercredi.

Malgré tout cet enthousiasme médiatique, n'oublions pas que pendant plusieurs heures les habitants de Saint Martin ont été livrés à eux-mêmes, renforçant le sentiment d’abandon. Outre les ravages causés par IRMA, ce sont les pillages qui ont le plus traumatisé les populations. Il aura fallu la diffusion de plusieurs images de violence que l'Etat réagisse.

Comme pour palier à son manque de réactivité, l'Etat s'est depuis rattrapé. Emmanuel Macron a annoncé que 2 000 hommes envoyés en renfort, 145 000 bouteilles d’eau, 120 tentes gonflables, 40 groupes électrogènes. Il a également promis qu'un mécanisme d'aide financière d'urgence serait mis en place "d'ici lundi prochain" pour les sinistrés "qui ont tout perdu", et les salariés au chômage technique. A Saint-Barthélémy il a annoncé des mesures d'aides d'urgence pour les sinistrés. Enfin, il a promis de revenir sur l'île. Sans que l'on sache où il dormira la prochaine fois.

En ce qui concerne les polémiques et les rumeurs, Emmanuel Macron a répondu : "Le temps n'est à aucune polémique, il est à l'action, à la mobilisation pour le retour à une vie normale, et à la reconstruction. Ensuite viendra le temps de l'évaluation, j'y suis tout à fait disposé. Le gouvernement devra devant le Parlement répondre de ses actes, expliquer et nous pourrons améliorer les procédures, on peut toujours améliorer."

Saint-Martin paradis fiscal bi-national, où la population très pauvre souvent issue de l'immigration clandestine, a été durement touchée, les aides arrivent des quatre coins de la France ou d'ailleurs. La mobilisation est en cours. Nombreux sont ceux qui en Guadeloupe, à la Martinique, en Guyane, en France où même ailleurs à apporter leur aide à Saint-Martin,que ça soit denrées alimentaires, matériels scolaires, groupes électrogènes, produits de nettoyage tout compte. Pour rappel l'île a été détruite à 95%, environ 12 personnes ont été tuées, plusieurs centaines blessées et des centaines sont portées disparues.

#politique #France #antillesguyane #StBarthélémy #SaintMartin

25 vues0 commentaire