• ELMS

Tourisme : la destination Guadeloupe a la côte !


Vous allumez votre téléviseur, on vous parle de tourisme. A la radio, tourisme. Vous allez sur la plage, vous voyez des touristes. Vous roulez sur la rocade et vous croisez des touristes. Nos ports, nos aéroports ne désemplissent pas. Les compagnies aériennes jouent le jeu, finit le temps des prix des billets exorbitants. Les hôtels et les gîtes affichent un taux d'affluence record. Breff, la destination Guadeloupe a la côte et les chiffres le démontrent.

Il ne se passe pas un jour sans que les médias n'évoquent le tourisme. Vous allumez votre téléviseur, on vous parle de tourisme. A la radio, tourisme. Vous allez sur la plage, vous voyez des touristes. Vous roulez sur la rocade et vous croisez des touristes. Nos ports, nos aéroports ne désemplissent pas. Les compagnies aériennes jouent le jeu, finit le temps des prix des billets exorbitants. Les hôtels et les gîtes affichent un taux d'affluence record. Breff, la destination Guadeloupe a la côte et les chiffres le démontrent.

Avec 150 261 passagers accueillis en octobre 2017 contre 145 141 l’année précédente, l’aéroport international Pôle Caraïbes enregistre une hausse de trafic de 3,6%, et jusqu’à 4,7% hors transit. Comme le détaille le site spécialisé Air-Journal : « La première porte d’entrée aérienne de la Guadeloupe a bénéficié de la fermeture de l’aéroport international Juliana à Saint-Martin, durement endommagé par l’ouragan Irma. L’aéroport Pôle Caraïbes a en outre joué un rôle stratégique dès les premiers jours après le passage de l’ouragan, devenant la plateforme de redistribution et le QG de la gestion de crise post-Irma. Par conséquent, le nombre de passagers partants de Guadeloupe vers Saint-Martin et Saint-Barthélemy a respectivement augmenté de 23,4% et 32,8%. Dans le même temps, le trafic vers Paris a lui aussi enregistré une forte croissance de 6,7% grâce à l’offre supplémentaire de XL Airways vers Roissy-CDG et à la bonne tenue de celui vers Paris-Orly (+3,5%), en partie dû aux vols « via Pointe-à-Pitre »

Les destinations qui connaissent le succès, l'Amérique du Nord qui connaît même une forte progression. le trafic vers les Etats-Unis et le Canada affiche un taux de remplissage de 78,5% en raison notamment du début anticipé des vols de la Norwegian, dès fin octobre, ainsi qu’aux bons chiffres de la liaison vers Miami. Les destinations régionales connaissent une croissance différente. En effet, le trafic vers la Guyane a augmenté de 6,3%. Par contre, le trafic vers Fort de France a connu une baisse de 12% liée à l’impact des cyclones et à la fin de l’offre de promotion Simply the Best avec une remontée des tarifs, soit 4.000 passagers de moins.Du fait de la période cyclonique, le passage dévastateur des ouragans Irma et Maria, le trafic vers la Caraïbe a reculé de 17% malgré la forte croissance vers Saint-Domingue en raison de l’effondrement du trafic vers la Dominique où seulement 68 passagers ont été comptabilisés contre 1255 en Octobre 2016.

Au cumul de l’année, l’aéroport international Pôle Caraïbes a accueilli 1 988 377 passagers, soit une croissance de 5,5% sur les 10 premiers mois de l’année. L’aéroport guadeloupéen franchira ainsi, pour la 5ème année consécutive, la barre des 2 millions de passagers en 2017. Au niveau du fret, la hausse est de 50% avec 1091 tonnes en octobre portant le cumul pour 2017 à 9 951 tonnes, +12%.

Airbnb, la formule gagnante aux Antilles :

Dans notre précédent article, nous révélions que c'est en Guadeloupe que la plateforme connaît la plus nette progression. En effet, selon les données répertoriées sur son nouveau portail baptisé Dataville, la Guadeloupe a plus d'attractivité que la Martinique. En Guadeloupe, 67 000 voyageurs de 73 nationalités différentes ont opté pour une réservation sur Airbnb. De plus on apprend ainsi que les voyageurs qui sont passés par le site internet pour réserver leur logement en Guadeloupe ont généré 76 millions d'euros (Somme des dépenses estimées des voyageurs (loisirs, restaurants, transport…) et des revenus des hôtes (via Airbnb).

En ce qui concerne la fréquentation hôtelière, elle aussi connaît une forte progression. Comme l'attestaient nos confrères de La 1ère. La fréquentation de l’ensemble des hôtels a augmenté de 6,2 % au premier trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016. C’est la deuxième hausse consécutive après celle enregistrée un an plus tôt (+ 4,3 %). Selon l'auteur de l'article « Cette progression du premier trimestre 2017 pour la deuxième année consécutive, repose à la fois sur la progression de la clientèle française et le retour des étrangers, notamment grâce à la mise en place de la liaison Guadeloupe/États-Unis assurée par la Norwegian Airlines. »

« Les nuitées de clients étrangers augmentent de 6 % tout comme celles des clients de l’hexagone. La part des nuitées étrangères au premier trimestre reste stable à 25,6 %. Les nuitées progressent particulièrement dans le haut de gamme La fréquentation touristique est en hausse dans l’ensemble des hôtels classés de la région, à l’exception des hôtels de une à deux étoiles dont le nombre de nuitées baisse de 2,6 %. Les séjours dans le haut de gamme ont connu la plus forte progression (+ 14 %) ».

A savoir que, comme le précise l'article, « Les clients séjournent en majorité dans les hôtels de moyenne ou haut de gamme. Ces établissements classés trois, quatre et cinq étoiles, représentent 86 % de l’offre hôtelière globale en chambres et réalisent 87 % des nuitées hôtelières de la Guadeloupe en 2017.La part des nuitées dans les hôtels classés quatre et cinq étoiles passe de 19 % au premier trimestre 2016 à 20,5 % au premiertrimestre 2017. Elle reste stable dans les hôtels classés trois étoiles. »

Concurrence des compagnies aériennes :

L'une des raisons de l'attractivité de la destination Guadeloupe, c'est bien évidemment la bataille qui se joue dans notre ciel.

Pendant des décennies, les Antilles-Françaises, la Guadeloupe étaient la chasse gardée de la compagnie nationale Air France. Voyager vers les Antilles-Françaises relevait du défi car, cela coûtait très cher. Mais depuis, les choses ont changé. La concurrence est arrivée. D'abord il y a eu aux débuts des années 90 la compagnie Corsair, en l'an 2000, Air Caraïbe qui a même eu l'audace de surpasser Air France au niveau de la qualité du service. Puis XL Airways a débarqué en 2012 et ensuite est arrivée Norwegian Air avec ses liaisons aériennes vers les Etats-Unis.

Face au succès de la destination, elles annoncent régulièrement l'accroissement des vols vers l'archipel.

Le 25 Mai 2017, Xl Airways annonçait la mise en place de nouvelles liaisons aériennes à destination des Antilles françaises, le retour de vols toute l’année depuis Paris et un partenariat avec un centre de formation.

De plus, XL Airways, après l'ouverture de vols directs depuis 7 villes française, la compagnie aérienne XL Airways, qui emploie 661 collaborateurs, poursuit son offensive sur les Antilles. Jusqu’à trois vols directs par semaine vers Pointe-à-Pitre et Fort-de-France et ce dès le 20 octobre 2017 au départ de Paris CDG, Terminal 2A, durant toute l'année soit près de 32 000 sièges supplémentaires qui sont alors proposés.

Le 30 Mai, Air Caraïbe dans un communiqué de presse, lançait les paiements étalés en ligne, Facily Pay, permettant de régler son billet d’avion en 3 ou 4 fois, en partenariat avec Oney.Cette solution de paiement Facily Pay est valable pour tout achat de 350 € à 4 000 € sur les vols transatlantiques aller-retour d’Air Caraïbes au départ de Paris Orly Sud vers Pointe-à-Pitre, Fort-de-France et Cayenne, dans les 2 sens de trajet.

Forte du succès de ses vols low-cost à destination des Etats-Unis vers les Antilles avec des dessertes comme New York, Chicago, Miami, la compagnie Norvégienne Norwegian s'est renforcée avec de nouvelles liaisons : Fort Lauderdale et Providence.

Ces vols ont notamment repris le 29 Octobre 2017. C’est la 3ème année consécutive que Norwegian opère des vols saisonniers au départ de la Martinique et notamment la Guadeloupe en direction des Etats-Unis.

En ce qui concerne Air-France, elle a récemment publié un communiqué annonçant qu'à compter du premier trimestre 2018 et jusqu’au 23 mars 2018, Air France augmentera son programme de vols vers Saint-Martin, Saint-Barthélémy et la Guadeloupe au départ des hubs d'Orly et Roissy Charles-De Gaulle. Pointe-à-Pitre (PTP) sera reliée à Paris-CDG tous les jours sauf le samedi en Airbus 340,renforçant ainsi son offre existante des 2 vols quotidiens de/vers Paris-Orly.

Une nouvelle compagnie aérienne Low Cost pourrait permettre à la destination Guadeloupe de voir le nombre de touristes croître. Le nom de cette nouvelle venue : Level. L'annonce a été faite, ce mardi 28 novembre, par le directeur général du groupe IAG, International Airlines Group, qui détient notamment British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus. Désormais sa low cost long courrier, Level, va ouvrir une base à l'aéroport de Paris Orly à l'été 2018. Plusieurs destinations seraient proposées, le Canada (Montréal), New York, la Martinique et la Guadeloupe. La compagnie propose déjà ses billets à la vente à partir de 99 euros aller simple (sans repas ni bagage en soute) pour la Guadeloupe et la Martinique. Dans le détail, les vols seront opérés les lundis, jeudis, samedis entre Paris et Fort-de-France et les mardis, mercredis, vendredis et dimanches entre Paris et Pointe-à-Pitre. Les vols s’effectueront à bord d’un A330-200 configuré en bi-classe, « economy » et « premium economy ». Comme pour la plupart des low-cost long courrier, Level propose un service à la carte et pas moins de cinq bases tarifaires : Level, Level +, Level Flex, Level Premium et Level Premium Flex. A noter que Paris-Orly étant également la base de Vueling, l’autre low-cost d’IAG, les passagers de Level pourront prendre des vols en correspondance sur cette compagnie, qui dessert notamment l’Espagne, l’Italie, le Danemark et la Belgique. La low-cost long-courrier Level a été créée il y a 5 mois et opérait jusqu’ici depuis Barcelone.

Cette nouvelle compagnie pourrait débuter ses vols vers la Guadeloupe dès le 3 juillet 2018. Elle inaugurera quatre rotations hebdomadaires entre Orly et Pointe à Pitre-Pôle Caraïbes : l’A330-200 décollera mardi, mercredi, vendredi et dimanche à 16h10 (arrivée à 19h10), et repartira de Guadeloupe à 21h10 (arrivée le lendemain à 11h20). Elle fera face sur cet axe à Air France, Air Caraïbes, XL Airways France (à DCG) et Corsair International (à Orly).

Objectif : 1 million de touristes :

La Région semble miser sur le tourisme pour rehausser l'économie de l'archipel.Faire de la Guadeloupe un poids lourd du tourisme de la Région est l'ambition affichée par les responsables politiques et économiques. La Région Guadeloupe a injecté entre 2015 et 2017, près de 40 millions d’euros dont 11 millions de FEDER dans des projets de création ou de modernisation d’infrastructures d’hébergements touristiques avec une attention particulière une attention particulière portée sur les initiatives des petits porteurs de projet de gîtes, de petite hôtellerie, d’animation touristique, notamment dans le Sud et le nord Basse-Terre ainsi que le Nord Grande-Terre. La Région a pour objectif en 2020, 1 million de touristes, 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, 1000 emplois nouveaux.

L'année 2017-2018 est dors et déjà une bonne année pour les professionnels du secteur. Dimanche, deux Paquebots de fortes capacités, le MSC Fantasia et du navire Azura. ont ainsi permis à 7000 croisiéristes de faire escale dans nos eaux. Le Fantasia, qui mesure plus de 333 mètres, devrait effectuer une vingtaine d'escales en Guadeloupe pour la saison 2017-2018.

Plus de 230 escales prévues pour l’ensemble de l’archipel pour cette saison 2017-2018 soit 400 000 croisiéristes attendus. Afin d'arriver à leurs objectifs, des aménagements vont être effectués. Comme le souligne le site VeilleTourisme,

L’hôtel 4 étoiles Auberge de la Vieille Tour bénéficiera de l’accompagnement financier régional pour des travaux de mise à niveaux des installations lui permettant de maintenir son classement 4 étoiles. En ce qui concerne la Toubana, près de 2 millions d’euros d’aide (1.3 M€ de Feder + 650 000 € de fonds régionaux), lui permettront d’accéder à un classement 5 étoiles, le 1er de l’archipel.

A Saint-François, la collectivité régionale est très sensible à la réhabilitation de l’ex Méridien

Rénovations et à la mise à niveau des sites des Chutes du Carbet et de la Soufrière avec un souhait de réouverture en 2018. La Région s'est engagée à ré-ouvrir l'Hotel Saint-George. 2 millions d’euros seront nécessaires pour les travaux de rénovation auxquels la Région apportera un soutien financier. 7 millions d'€ seront alloués au CTIG pour la promotion du territoire. 10 millions d'€ seront alloués aux structures d’hébergement. Même les produits touristiques et les animations touristiques seront aidés financièrement avec une aide de 2 millions d’euros par an.

La Guadeloupe deuxième destination préférée des français.

Connue pour ses plages de sables fins, ses rivières et ses cascades, la Guadeloupe est un joyau à ciel ouvert. Reposante, attirante, attrayante, la Guadeloupe plait. Et elle plait particulièrement aux français de l'Hexagone. En effet, l'archipel se positionne en deuxième position des destinations préférées des français. Selon Guadeloupe 1ère, « La Guadeloupe est l'une des destinations les plus recherchées sur le moteur de recherches Google....C'est d'abord vers le sud de l'Europe que les Français regardent le plus, puis vers les pays du Maghreb.Quand ils veulent aller plus loin, c'est la Thaïlande qui est sur la première marche du podium, mais la Guadeloupe arrive tout de suite derrière, ainsi que la Martinique et la République dominicaine, avec des chiffres équivalents à ceux de l'an passé.»

Les raisons de ce succès sont multiples. Dans un premier temps, il n'y a aucune maladie vectorielle, ni aucune catastrophe climatique à déplorer. A l'heure du terrorisme islamiste international, les îles de Guadeloupe sont épargnées, les voyageurs peuvent donc visiter l'île en toute sécurité. Nos îles sont des petits paradis pour de touristes en quête de tranquillité.

#Tourisme #tourisme #Guadeloupe #voyage #économie #politique

112 vues0 commentaire