• ELMS

Le Chanté Nwèl, une tradition antillaise.


S'il y a bien une chose à laquelle les antillais ne badinent pas, c'est bien le Chanté Nwèl. Au son du tambour, de l'accordéon et des cuivres, ils revisitent les chants de noël en y mettant la touche créole. De Fin novembre et pendant tous le mois de décembre, des chanté nwèl sont organisés dans toutes les communes. Des orchestres font le tour des villes, des quartiers pour assurer le show.

Noël aux Antilles est synonyme de fête et de joie. Des bals, des chants sont organisés à travers les communes des deux îles françaises de la Caraïbe et s'il y a bien une chose à laquelle les antillais ne badinent pas, c'est le Chanté Nwèl. Au son du tambour, de l'accordéon et des cuivres, ils revisitent les chants de noël en y mettant la touche créole.

De fin novembre et pendant tous le mois de décembre, des chanté nwèl sont organisés dans toutes les communes. Ils sont pour la plupart gratuits mais certains sont payants. Vous emmenez des victuailles, et boissons et autour des chants de noël , c'est un moment de partage. Des orchestres se sont spécialisés dans ce qui s'apparente à une tournée musicale. On peut citer Kasika é Benzo, Cactus Cho parmi les plus célèbres. Ces orchestres perpétuent la tradition du chanté nwèl de "kaz an kaz". Dans un quartier, les chanté nwèl s'installent de maison en maison pendant une grande partie de la nuit.

Le chanté Nwèl est à l'image de la culture antillaise, un syncrétisme entre l'Afrique et l'Europe. Pour la petite histoire, l'origine des chanté nwel remonte à la période de l'esclavage aux Antilles. Le Code Noir impose que les esclaves soient « baptisés et instruits dans la religion catholique, apostolique et romaine ». Il s'ensuit pour les Noirs victimes du commerce triangulaire un mélange entre leur culture africaine d'origine et des textes catholiques européens. Aux cantiques se mêlent des improvisations en créole, parfois plus profanes que sacrées, et des sonorités issues de la musique que les Antillais composent, au rythme notamment de tambours – les Jésuites ayant formé certains esclaves à l'apprentissage d'instruments de musique pour les offices religieux.

#antillesguyane #Guyane #Guadeloupe #Martinique #culture #tradition #société

50 vues0 commentaire