• ELMS

Guadeloupe / Argentine : Vamos a Buenos Aires !!!!


Va-t-on pourvoir se rendre en Argentine depuis la Pointe à Pitre et Fort de France dans les prochains mois ? Selon le journal spécialisé Air Journal, la compagnie low cost norvégienne a décidé de s'attaquer à de nouvelles destinations. Sur les 152 liaisons qu’elle propose, 4 sont à destination des Antilles et de la Polynésie.

Le ciel de la Caraïbe pourrait s'ouvrir encore un peu plus. La compagnie aérienne Norwegian qui relie déjà les Antilles à l'Amérique du Nord a obtenu le droit de relier la Guadeloupe et la Martinique à l'Argentine. En effet, la compagnie Norwegian Air Shuttle avec sa filiale Norwegian Air Argentina visent le marché sud-américain. Les autorités argentines ont accordé l’autorisation à la compagnie norvégienne de lancer plusieurs vols commerciaux à partir des villes de Cordoba, Mendoza et la capitale Buenos Aires. Depuis l’aéroport de Buenos Aires, la compagnie pourra relier Fort-de-France (Martinique) Pointe-à-Pitre(Guadeloupe) et Papeete (Polynésie)..

« à l’aéroport de Cordoba-Ingeniero Aeronáutico Ambrosio L.V. Taravella, Norwegian Air Argentina a obtenu l’autorisation de lancer des vols vers Fort-de-France et Pointe-à-Pitre, Barcelone, La Havane, Cancun, Punta Cana ou Salvador de Bahia entre autres. »

Une liaison directe entre Londres-Gatwick (Angleterre) et Buenos Aires est déjà proposée à la vente sur le site web de la Norwegian. Pour ce qui est des appareils, pas moins de dix Boeing 737-800 ont été commandés, le premier devrait être livré courant janvier prochain. Les premiers vols entre l’Argentine et les USA commenceraient fin 2018, a précisé le CEO de NAA Ole Christian Melhus..

« Les 72 liaisons domestiques ouvertes à Norwegian Air Argentina devraient débuter au mois de juin, en concurrence avec la compagnie nationale Aerolineas Argentinas qui détiendrait 74% de parts de marché. D’ici là, la compagnie devra compléter sa certification, et surtout signer des accords avec les syndicats de pilotes et de PNC. L’investissement de la low cost dans le pays est estimé à 4,3 milliards de dollars sur douze ans, quand elle disposera d’une flotte d’environ 70 avions dont bien sûr des 787 Dreamliner. Elle devrait recruter 300 pilotes ces deux prochaines années. »

source : Air-Journal

#voyage #tourisme #Guadeloupe #Martinique #économie #antillesguyane #société

52 vues0 commentaire