• ELMS

Le TCSP , le fiasco martiniquais.


Aux Antilles, il y a un problème récurrent, celui du transport, si bien que, lorsqu'il a été annoncé, le TCSP (Transport Collectif en Site Propre (TCSP) ) faisait l'unanimité auprès des élus mais aussi de la population. Il était très attendu. On vantait ce nouveau moyen de transport qui avait l'avantage d'être écologique ! Deux ans après, c'est la douche froide. Le TCSP ne fonctionne toujours pas. Le TCSP est un transport fantôme. La faute à qui ?

Fort-de-France est connue pour ses légendaires embouteillages. Aux heures de pointe, la plus grande zone urbaine de la Martinique est complètement obstruée par une circulation dense. Evidemment, il existe des transports en commun. Entre les bus Mozaïk bien souvent en grève et les navettes maritimes qui peinent à se développer, la Martinique a un véritable problème de transport.

Pour palier à ce manque, en Juillet 2003, les conseils régional et général ont adopté, le principe d’un tramway sur pneus. Les anciens responsables politiques avaient trouvé la solution : Le TCSP pour Transport Collectif en Site Propre. On vantait ce nouveau moyen de transport qui allait changer le quotidien des martiniquais(es) et point important, il avait l'avantage d'être écologique ! Dans notre article du 31 Mai 2015, nous évoquions même des tests avant utilisation. Tests qui à l'époque se sont effectués en présence de l'ancien président de région Serge Letchimy.

Le TCSP avait tout pour plaire. Son installation promettait de révolutionner le transport martiniquais. Dans un premier temps, le TCSP devait relier Fort-de-France au Lamentin. Un parcours de 13,9 km, comportant dix-huit stations. Dans un second temps, il était prévu un prolongement vers la ville de Schoelcher, avant l’ouverture d’une autre ligne en direction du Robert à l’est. Deux ans après, c'est la douche froide. Le TCSP ne fonctionne toujours pas. On parle de transport fantôme. Les martiniquais espèrent sa mise en circulation, rapidement. Certains s'impatientent, d'autres préfèrent en rire.

Deux ans après, le dispositif de « tramway sur pneus » censés desservir Fort-de-France et son agglomération est aux abonnés absents. Déjà que l’inauguration du TCSP prévue en décembre 2015 a été repoussée à plusieurs reprises. En premier lieu, en mars 2016, puis septembre 2016, avant d’être annoncée pour juin 2017. Le pire, les bus tournent en rond à l’intérieur du parc qui leur sert de centre de dépôt.

Cette semaine, le journal satirique Le Canard Enchaîné, épinglait le fiasco martinico-martiniquais. Le Canard évoquait surtout le coût du projet « Quatorze bus à 1 million d’euros pièce tournant à vide dans leur centre de maintenance…»

Dans tout ça, c'est Bruxelles et sa Commission qui s'exaspèrent de voir un si beau projet à l'abandon. « Bruxelles ne comprend pas pourquoi la nouvelle ligne reliant l’aéroport de la Martinique à la capitale Fort de France pour laquelle elle a signé un chèque de 61 millions d’euros n’est toujours pas en service. »

Pourtant depuis deux ans, tout est prêt rajoute encore l’hebdomadaire satirique : la voie réservée aux BHNS est prête, les chauffeurs et mécanos formés, et les Bus à Haut Niveau de Service « de vraies Rolls dans leur catégorie » , livrés.

Alfred Marie-Jeanne, responsable de la situation ?

Pour l'hebdomadaire, le responsable de cette "histoire à la clochemerle" n'est autre que le président du conseil exécutif de Martinique, Alfred Marie-Jeanne. « L’homme fort de l’île Alfred Marie-Jeanne s’applique à torpiller un chantier laissé par son prédécesseur.Flanqué de ses alliés indépendantistes, l’actuel patron de la collectivité territoriale dénonce une facture trop salée…..Sur fond de querelles liées au budget de fonctionnement, Alfred Marie-Jeanne bloque le projet. » Pour le leader de la CTM, la facture est vraiment trop salée, le partenariat public-privé signé avec Vinci va coûter 380 millions d'euros

Devant l'agacement de la Commission européenne à Bruxelles, Alfred Marie-Jeanne a accepté fin mars 2017, de « faire fonctionner les véhicules... à vide, histoire de de tester la ligne" , indique le Canard enchaîné qui ajoute, « les bus ont roulé sans passager jusqu'au 31 août et depuis, ils tournent en rond dans leur centre de maintenance tout neuf.»

Selon l'hebdomadaire satirique, « le préfet, qui s'est fait houspiller par la Commission européenne, a tout de même décroché un délai de grâce jusqu'à fin janvier. Passé cette date, l'Europe menace carrément de reprendre l'argent qu'elle a versé.»

Lisez l'article du Canard Enchaîné :

Du côté des partisants de Chaben, comme le rapportaient nos confrères de People Bokay : les véritables responsables sont Serge Letchimy et Daniel Laguerre.

« Daniel Marie-Sainte, conseiller exécutif de la CTM, semble avoir sa petite explication, qu’il a publié sur Facebook :

« Letchimy et Laguerre bloquent la mise en route le TCSP avec passagers, pour punir les électeurs martiniquais de n‘avoir pas, majoritairement, voté pour leur liste en décembre 2015 !

Pourtant, ils savent que, dans les prochains jours, des contrôleurs financiers, venant d’Europe, seront en Martinique pour contrôler l’usage fait avec les subventions européens attribués, entre autres, aux équipements de transport public de voyageurs !

Dans leur volonté aveugle de punir les électeurs, aux dires de plusieurs témoins, ils ont donné l’ordre aux chauffeurs de bus du TCSP, de les faire tourner en rond à l’intérieur du parc qui leur sert de centre de dépôt au Lareinty au Lamentin ! »

Le vice-président de l’Assemblée de Martinique, Yan Monplasir, a réagi aux révélations du Canard enchaîné. Il met en cause l’opposition (anciennement majoritaire). Selon lui, ces derniers « bloqueraient volontairement le démarrage de l’exploitation du TCSP, de façon à faire porter le chapeau à la gouvernance actuelle[...] Il y a une augmentation anormale entre la proposition signée avec la Région à l’époque et la facture présentée à la CTM. La CTM demande des explications et ne les reçoit pas. C’est ainsi que ça traîne. Il y en a qui ont compris que plus le TCSP démarrerait tard et plus ça nuirait à la majorité actuelle. La population est majoritairement convaincue que c’est à cause d’Alfred Marie-Jeanne. Certes, il y a une part de responsabilité mais le contexte politique a pesé beaucoup. On fait de la petite politique avec de grands enjeux. La collectivité doit démarrer ce TCSP très rapidement »

La 1ère apporte plus de précisions sur la situation de blocage de ce si beau projet : « ce n'est pas la Collectivité Territoriale de Martinique (http://www.collectivitedemartinique.mq/) qui avait la responsabilité du Transport en Commun en Site Propre, mais bien la Communauté d'Agglomération du Centre de la Martinique (CACEM) (http://www.cacem.org/) et son délégataire, la CFTU (Compagnie Foyalaise de Transport Urbain). De ce fait, Alfred Marie-Jeanne n'a donc pas bloqué l'autorisation de rouler des bus, puisque cette décision dépendait de l'autorité organisatrice, la CACEM. Ensuite, les BHNS, "bus à haut niveau de service" , ont roulé à vide durant 3 semaines et non 6 mois. Enfin, ce n'est pas le préfet qui s'est fait "houspiller" par la Commission européenne, mais la CTM, l'autorité de gestion des fonds européens...A compter du 2 janvier, il existe une autorité organisatrice unique du transport en Martinique (terrestre et maritime, passagers et marchandises) à l'échelle de tout le territoire...Cette émanation des trois communautés d'agglomération et de la CTM est présidée par Alfred Marie-Jeanne...»

L'article du Canard Enchaîné aura sans doute fait bouger les lignes politiques. En attendant que les différentes parties trouvent un point d'entente, le TCSP est à l'arrêt. Espérons qu'il fonctionne pour le courant 2018.

#Martinique #antillesguyane #société #politique #Outremer

164 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com