• La Rédaction

Paula Mae Weekes, première femme président de Trinidad.


Elle vient de rentrer dans l'histoire de son pays et de la Caraïbe, Paula Mae Weekes est devenue la première femme président de Trinidad & Tobago. Pour l'archipel anglophone c'est une première.

C'est une première pour Trinidad & Tobago. L'archipel anglophone situé au sud de l'arc caribéen vient de voir une femme prendre sa tête. Son nom Paula Mae Weekes. L'ancienne juge a prêté serment le 19 Mars dernier. Elle devient de ce fait la première femme président de la République de Trinidad et Tobago.

L'intronisation de Weekes fait de Trinidad la seule nation de la région à avoir une femme à la tête de l'Etat après que Michelle Bachelet du Chili ait quitté ses fonctions le 11 mars.

Cette nomination historique intervient à un moment difficile pour ce pays de la Caraïbe connu pour son carnaval et ses exportations de pétroles et gaz. Paula Maes Weeks remplace l'ancien président Anthony Carmona qui laisse derrière lui un taux de meurtres extrêmement élevé - près de 400 personnes à Trinidad ont été victimes d'homicides en 2017, selon le Trinidad Guardian. Elle devra également faire face à un taux de chômage croissant, qui a atteint 5,3% au deuxième trimestre 2017, a rapporté Trading Economics.

Durant son discours réunissant un public très nombreux, les membres du gouvernement, les membres du Parlement, elle s'est engagée à s'attaquer à ces problèmes et à d'autres.

" None of us is blind or foolish enough to deny that Trinidad and Tobago is going through dark times, but I echo the words of C.S. Lewis when I say: ‘this a good world gone wrong but it still retains the memory of what ought to have been’ ”

"Aucun d'entre nous n'est aveugle ou assez stupide pour nier que Trinité-et-Tobago traverse une période sombre, mais je me fais l'écho des paroles de CS Lewis quand je dis:" Ce monde a mal tourné mais il garde toujours le souvenir de ce qui a été' "

Weekes, âgée de 59 ans, a travaillé dans les secteurs public et privé après avoir obtenu son diplôme en droit. À partir de 1982, elle a travaillé au Bureau du directeur des poursuites pénales pendant 11 ans avant d'exercer en pratique privée. En 1996, elle devient juge à la division criminelle de la Haute Cour de Trinidad et, en 2005, elle est promue à la cour d'appel. Elle a également été juge d'appel à Turks and Caicos pendant trois ans. Elle a également été chancelière de l'Église anglicane, où elle a supervisé toutes les finances. Elle a même été Maître de conférences à la HWLS pendant un temps.

Trinidad & Tobago a un système parlementaire dans lequel le président est élu par un collège électoral, composé de membres de la Chambre des représentants et du Sénat. Le président est le chef de l'État et est chargé d'approuver les projets de loi. Il a pour mission de «surveiller les opérations et le comportement du gouvernement» et d'être le chef des forces armées. La plupart des actions du président à Trinité-et-Tobago sont mises en œuvre conformément aux conseils du cabinet, du premier ministre ou du chef de l'opposition. Parmi ses mandats constitutionnels, il y a la nomination des sénateurs de la nation: 16 selon les conseils du Premier ministre, six selon les conseils de l'opposition et neuf à sa discrétion.

source : TelesurTv

#Caraïbe #politique #Monde #histoire

35 vues0 commentaire